Royaume-Uni : adoptez un animal, profitez d’un congé !

Cela n’existe pas encore dans la loi, mais outre-Manche, certaines entreprises accordent des jours de congé à leurs employés qui adoptent un animal de compagnie.

Rédigé par Anton Kunin, le 5 Apr 2017, à 10 h 05 min

Selon une étude de Petplan, 5 % des Britanniques ayant récemment adopté un animal ont bénéficié d’un congé à cette occasion. Variable selon les entreprises, celui-ci dure d’une journée à une semaine.

Un congé pour les nouveaux propriétaires d’animaux, une évolution récente

Des mini-congés en cas de mariage, de naissance d’un bébé ou d’un décès dans la famille, certains pays en accordent. Ce dispositif permet de passer des jours difficiles, malheureux ou joyeux mais tout aussi compliqués, sans avoir à se soucier de ses responsabilités professionnelles. Et l’adoption d’un animal, n’est-elle pas source d’inquiétudes, pour le maître comme pour l’animal qu’il adopte ? Ayant tout juste eu le temps de connaître un peu son maître, l’animal se retrouve dans un environnement nouveau, où il a besoin de compagnie pour se sentir bien.

C’est dans cette optique qu’Outre-Manche, certaines entreprises proposent depuis peu des congés en cas d’adoption d’un animal. Mars Petcare, le permier en date à proposer ce dispositif, offre un jour off à ses salariés, tandis que des entreprises comme BitSol Solutions et Brew Dog se montrent particulièrement généreuses en offrent une semaine complète à leurs salariés.

congés adoption

© vvvita Shutterstock

La France, un pays très ouvert aux animaux de compagnie

En France, 63 millions d’animaux domestiques vivent avec leurs maîtres, dans des maisons de campagne et des appartements. On compte notamment 13 millions de chats, 7 millions de chiens, 3,5 millions d’oiseaux et 36,4 millions de poissons. Les chiens et les chats étant les animaux de compagnie les plus populaires, 17,4 % des propriétaires de chiens en ont au moins deux, de même que 31,4 % des propriétaires de chats ont choisi d’en posséder deux, selon les enquêtes FACCO et Prom’Animal.

Même si aucune disposition spécifique n’existe en France pour permettre aux nouveaux adoptants de prendre des jours de congé, les lignes bougent. Matthias Fekl, le Minisitre de l’Intérieur actuel, s’est prononcé en 2014 pour l’instauration de mesures contre la commercialisation illégale d’animaux domestiques. Ségolène Royal, la Ministre de l’Environnement, s’est engagée en 2015 à interdire l’utilisation de dogues argentins pour la chasse. Emmanuelle Cosse, la Ministre du Logement, a plaidé en 2015 pour la création de « chèques » ou « bons » de soins vétérinaires et pour le non octroi de subventions aux entreprises faisant travailler des animaux.

Illustration bannière : Des compagnons attachants – © Okeanas Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. l’animal est un individu comme un autre, il est temps de cesser de les considerer comme inférieurs à nous. Il nous est supérieur sur bien des aspects et nous ferions mieux de nous en inspirer, plutôt que de vouloir le transformer en objet, outil ou artifact de nos propres malheurs.

Moi aussi je donne mon avis