Un coup de peinture, oui mais la bonne quantité pour la bonne surface

C’est décidé, pour combattre la morosité ambiante, on va donner un petit coup de peinture au salon ou à la chambre des enfants ? Oui mais comment évaluer la quantité de peinture nécessaire pour ne pas être trop juste ni acheter trop ? Quelques rappels de géométrie de base pour calculer les surfaces et quelques astuces pour éviter le gaspillage !

Rédigé par Bernard Pierré, le 12 Jan 2021, à 14 h 20 min
Un coup de peinture, oui mais la bonne quantité pour la bonne surface
Précédent
Suivant

Que vous souhaitiez passer un petit coup de peinture ou rénover complètement vos enduits, il faut vous poser les bonnes questions : comment calculer une surface en m2 ? Combien de litres de peinture par m2 et quelle quantité de peinture au total ?

Combien de litres de peinture par m2 pour repeindre ? Nos astuces

Entretenir ou rafraîchir une surface un peu triste ? Restaurer des murs abimés ou dégradés ? Repenser totalement le décor ? Dans tous les cas, avant même de commencer à peindre ses murs, un temps de réflexion n’est jamais du temps perdu.

Bien préparer son chantier de peinture – calcul quantité peinture

Parmi les questions préliminaires :

  • Quels sont les types et les dimensions des surfaces à peindre (murs, plafonds, boiseries, meubles, placards, étagères ?)
  • Quel est l’état des surfaces ? Poreuses, lisses, sales ? Y a-t-il un travail préparatoire à envisager ?
  • Y a-t-il une ancienne peinture, un enduit, du papier peint ?
  • Quels effets sont recherchés ?

Autant de questions qui vont conditionner le succès de l’opération et aussi son coût, à commencer par la quantité de peinture et autres ingrédients nécessaires le cas échéant (décapants, nettoyants, enduits, sous-couches, etc.) sans oublier le temps à prévoir pour le chantier.
Un mur bien préparé permettra toujours d’obtenir un meilleur effet avec de substantielles économies sur les quantités de peinture. Même 3 couches ne suffiront pas à masquer un mur sale ou fissuré !

Calcul surface m2 utile pour peindre © Robert Kneschke

Comment calculer la surface d’une pièce à peindre

Le calcul des surfaces en m2 est la première étape indispensable pour construire son budget. Examiner dans l’ordre tous les pans de mur « à traiter » (4 pour une pièce rectangulaire, plus s’il y a des décrochements). Pour chacun d’entre eux, calculez :

  • la surface brute : hauteur du mur (en m) x longueur du pan de mur (en m) = calcul surface m2
  • les surfaces à retirer (largeur x hauteur) : portes et fenêtres, étagère, placard, crédence carrelée, boiseries, arrière de radiateurs inaccessibles, plinthes, etc.)
  • la surface à peindre = surface brute – surfaces à retirer.
  • Faire ensuite la somme des surfaces à traiter.

Évaluez également l’état des murs et les travaux à prévoir (nettoyage, réparations enduit, ponçage, sous-couche). Rassemblez les outils et fournitures nécessaires et programmez vos travaux.

Calcul quantité peinture : de combien de litres ai-je besoin ?

Une fois le type de peinture choisi, calculez combien de litres il vous faudra. Pour ce faire :

À partir des indications du fabriquant lisibles sur le pot, calculez le rendement, à savoir le nombre de m² que permet de couvrir un litre de produit. Exemple pour un pot de 0,5 l pour 3,5 m : 3,5/0,5 = 7m2/litre).
Calculez la quantité brute = surface à peindre / rendement (57 m2 à peindre avec une peinture 7 m2/litre : 57/7 = 8,14 litres.)
Multipliez par le nombre de couches (généralement 2). Exemple 8,14 x 2 = 16,28 litres.

Prévoir une marge. 10 % supplémentaires sont en principe suffisants sauf dans les cas suivants : mur très poreux, enduit existant avec des reliefs, rouleau épais, nombreux nettoyages des outils et contenants, temps chaud et sec, etc. Exemple : 16,28 + 10 % = 17,91 litres.
Procédez de même pour les éventuelles sous-couches.

Passez à l’achat de peinture : la peinture est généralement vendue en pots de différentes contenances. Si les contenances existent, 3 pots (10 l + 5 l + 3 l) permettront d’optimiser l’achat pour les 17,91 litres calculés.

Calculez bien vos surfaces à peindre © Africa Studio

Quelques astuces pour éviter le gaspillage de peinture

Supposons que le calcul aboutit à un besoin de 5,5 litres et que seuls des pots de 5 litres soient disponibles. Faut-il prendre 2 pots sachant que le deuxième sera à peine entamé ? Plusieurs possibilités pour éviter un achat de peinture inutile :

  • Renseignez vous auprès du vendeur : les pots de peinture plus petits existent-ils ? Peut-on les commander ?
  • Certains commerces acceptent de reprendre les pots de peinture inutilisés. Si tel est le cas, prenez un deuxième pot par sécurité et ramenez-le si le premier suffit.
  • Prenez deux pots et profitez-en pour repeindre une autre pièce avec le complément. Les toilettes ne mériteraient elles pas un coup de pinceau ? Les portes intérieures, le placard pourraient-ils être repeints dans la foulée ?
  • Optez pour un produit en vrac ou fait soi-même à préparer dans la quantité désirée.

Tentez le coup avec un seul bidon de 5 litres :

  • Commencer le travail en versant assez précisément un litre dans votre seau. Une fois ce litre épuisé, estimez la surface en m2 couverte par la peinture. Refaites le calcul surface m2 avec le pouvoir couvrant « réel » mesuré. Nouveau résultat 4,9 litres ! Si vous limitez le gâchis et avec la marge de sécurité, ça va passer.
  • Dans le cas inverse (5,5 litres ou plus), courez vite acheter un 2ème pot ou actionnez le plan B.

Le plan B : Faites jouer votre créativité pour gagner des m2 :

  • Terminez par l’arrière des radiateurs avec une seule couche, ou mieux installez des panneaux réfléchissants qui renverront la chaleur dans la pièce !
  • Tapissez l’un des pans de mur ou repeignez-le avec un reste de peinture ou une peinture vendue au litre qui s’harmonisera avec la couleur choisie.
  • Optez pour un pan de mur ou un décor en lambris, carrelé, crépi, etc.
Illustration bannière : Calcul quantite peinture © Tatiana Chekryzhova
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ingénieur énergéticien de formation, Bernard choisit de réorienter son parcours vers le conseil en développement durable en 2010, après 25 ans dans le...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis