Peut-on bronzer dans l’eau, par temps nuageux, et même à l’ombre ?

C’est l’été, la chaleur et le soleil sont au rendez-vous des vacances. Alors quand bronze-t-on ou ne bronze-t-on pas ?

Rédigé par Paul Malo, le 2 Aug 2020, à 16 h 47 min

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, on peut bronzer dans l’eau et subir les rayons UV dans des circonstances diverses. En plein été, gare aux coups de soleil qui peuvent aussi frapper par surprise. Voici quelques précautions à prendre.

Bronzer dans l’eau ou prendre un coup de soleil : attention aux situations limites

Sous le soleil exactement

Si on soupçonne plus aisément les méfaits du soleil et le coup de chaleur en plein cagnard, il faut rester vigilant le reste du temps. C’est un grand classique en Bretagne : en randonnées ou en promenade sur les côtes bretonnes, au printemps comme en été, des touristes se disent surpris de souffrir de coups de soleil en bord de mer, alors que le temps était couvert. Pourtant, ils ne sont pas, techniquement parlant, allés à la plage, et le soleil ne brillait pas. Un beau temps breton, en quelque sorte ?

En fait, quand il s’agit d’un simple ciel nuageux, ne vous y trompez pas : sous un ciel voilé, ce ne sont que 5 à 10 % des rayonnements UV qui sont filtrés par les nuages d’altitude, qui laissent  ainsi globalement passer les rayons UV. Avec à la clé de douloureux coups de soleil surprise. Alors, crème solaire recommandée, même quand le soleil ne brille pas ? Bien sûr, sauf s’il s’agit de nuages d’orage !

Au pic de l’heure solaire

bronzer sous l'eau

Si possible on profite du soleil aux heures plus douces – © Dzmitrock

Si la plage est la destination familiale du jour, qui plus est avec des enfants, repensez par ailleurs aux conseils que donnaient peut-être jadis vos parents et grands-parents : à certaines heures, mieux vaut éviter de s’exposer au soleil, car ses rayons sont trop forts. Mais est-ce vrai ? En effet, mieux vaut rester tranquillement à l’abri de 12 h à 16 h. Pourquoi ? Tout simplement car nous ne vivons pas exactement à l’heure solaire en France.

En été, c’est vers 14 h que le soleil est à la verticale et son intensité la plus forte. C’est à ce moment que les rayonnements UV seront les plus dangereux pour votre peau, car moins filtrés, leur trajet dans l’atmosphère étant plus court. Moralité : si vous n’êtes pas loin, mieux vaut aller à la plage le matin, et y retourner en fin d’après-midi. Bien sûr, ces heures d’exposition maximale dépendent du pays où vous vous trouvez, et de son décalage horaire avec l’heure solaire.

Même sous les flots

bronzer sous l'eau

On n’est pas complètement à l’abri sous un parasol – © Sergey Novikov

Et si vous êtes tout de même sur la plage en plein soleil, un simple parasol suffirait-il pour vous protéger du soleil ? Contrairement à ce que vous pourriez penser, absolument pas : si vous êtes effectivement à l’ombre sous votre parasol, le sable, lui, va tout de même réfléchir entre 5 et 25 % des rayonnements UV. Des coups de soleil qui viennent du sol, comment s’y attendre ! Garder un T-shirt sur soi, notamment pour les jeunes enfants, et sortir la crème solaire pour s’en mettre régulièrement, s’imposent donc là aussi.

Et dans l’eau ? Est-on plus ou moins exposé aux UV quand on s’immerge ou que l’on marche dans l’eau pour se rafraîchir au plus chaud de l’été ? Effectivement, les rayons UVB pénètrent jusqu’à 30 cm de profondeur sous les vagues, tandis que les UVA vont jusqu’à environ 60 cm de profondeur. Dans une piscine ou dans les vagues, là aussi, la peau va donc bronzer. L’eau réfléchissant 20 % des rayonnements UV, la protection solaire s’impose également.

Illustration bannière : Bronzer sous l’eau et prendre des coups de soleil – © Artem Voropai
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis