Boissons énergisantes : attention danger !

On en prend facilement pour se donner un petit coup de fouet. Mais c’est sans imaginer leurs méfaits sur l’organisme : attention aux boissons énergisantes !

Rédigé par Maylis Choné, le 4 Nov 2016, à 9 h 10 min

Elles paraissent banales et sont accessibles à tous dans n’importe quel supermarché. Et pourtant la consommation de boissons énergisantes est loin d’être anodine, surtout lorsqu’elle est régulière.

Les boissons énergisantes, des cocktails explosifs

Attractives par leur packaging plus que par leur composition, les boissons énergisantes ont plusieurs fois révélé leurs méfaits sur la santé. Dernièrement, c’est un Américain qui en a fait les frais. Allé en consultation pour une peau jaunie, des urines sombres des troubles digestifs, le diagnostic tombe rapidement : il souffre d’une hépatite aîgue. Sans que les analyses soient formelles et que les liens de causes à effets soient scientifiquement établis, il semble qu’il s’agirait d’un excès de breuvages énergétiques. En effet, pour tenir le coup au travail, cet homme de 50 ans buvait entre quatre et cinq canettes par jour depuis trois semaines. Visiblement, c’est la surconsommation de vitamine B3 qui aurait provoqué l’hépatite. Il faut dire qu’une seule canette contient 200 % des apports journaliers. Or cet homme en ingérait 200 mg par jour.

Les mêmes effets que la cocaïne

Les effets deviennent encore plus explosifs lorsque l’on mêle l’alcool à ces boissons énergisantes.

boissons énergisantes, alcool, cocktail dangereux

Et pour cause : des chercheurs de l’université de Purdue aux États-Unis ont fait des tests sur des souris et ont constaté que les résultats à l’issue d’une consommation d’un mélange de boissons caféinées et d’alcool fort, produisent des effets similaires sur le cerveau à ceux de la consommation de cocaïne.

Encore pire lorsqu’il s’agit de cerveaux d’adolescents ! Le professeur Van Rijn et son équipe, en charge de l’étude, tirent le signal d’alarme : « Lorsque les souris ‘adolescentes’ consomment des boissons énergisantes mêlées à l’alcool, le résultat est comparable à ceux des souris qui ont consommé de la cocaïne. Et ces souris sont plus enclines à devenir dépendantes de l’alcool ou de stupéfiants une fois adulte ». Leur cerveau est marqué, voire transformé par ces substances consommées plus jeunes.

Ainsi quand on boit une canette d’une boisson énergisante, le cerveau libère de la dopamine, hormone de bien-être. Et lorsqu’on mélange cette cannette à de l’alcool, l’effet est multiplié par dix, et devient similaire à celui de la cocaïne. Par la suite, l’organisme va rechercher cette sensation de bien-être. D’où l’inclinaison potentielle à consommer drogues ou alcools une fois adulte. Alors ? Encore un petit verre ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Et pourquoi ces boissons sont-elles tolérées ? Il avait été question au début d’interdire le Red bull mais les lobbys sont passés par là.

Moi aussi je donne mon avis