Des blocs de béton d’une tonne qui se déplacent à la main

Le studio Matter Design a imaginé des blocs de béton qui s’encastrent pour bâtir des murs, mais qui se déplacent à la main, juste en faisant basculer leur base, tels des culbutos.

Rédigé par Paul Malo, le 28 Apr 2019, à 8 h 00 min

Digne d’Obélix dans Astérix et Cléopâtre, mais sans la potion magique : des chercheurs ont inventé des blocs en béton qui se déplacent sans grue ni poulies.

Une technique inspirée des géants de l’île de Pâques

Imaginez un chantier de construction qui ne nécessite ni engin lourd ni grue pour construire un bâtiment… Des bâtiments du coup aussi faciles à monter qu’à démonter, dans un esprit de développement durable, c’est une véritable révolution en matière de construction. Et pourtant, le vieux a de l’avenir : c’est en s’inspirant des statues de l’île de Pâques que le studio Matter Design a imaginé ces blocs de béton d’une tonne(1).

Pour concevoir son innovation, Mater Design s’est inspiré des Moai de l’île de Pâques. ©Daboost

En effet, la capacité de déplacement de ces blocs de béton repose d’abord sur leur centre de gravité très bas. Ce qui est le cas des Rapa Nui, les concepteurs des mythiques sculptures de l’île de Pâques. En effet, ces statues Moai ont été sculptées de façon à ce que leur centre de gravité les fassent pencher vers l’avant. Ainsi, pour les déplacer, il suffit, en quelque sorte, de les faire se balancer d’avant en arrière.

Des blocs de béton moulés pour tout construire

C’est en s’inspirant de cette idée, imaginée à l’époque sans aucun maîtrise des outils scientifiques modernes, que les ingénieurs de Matter Design ont conçu d’immenses blocs en béton pesant des centaines de kilos et que l’on peut pourtant assembler et imbriquer juste à la force des mains. Coulées horizontalement, ces dalles de béton sont ensuite redressées à la verticale et permettent de bâtir directement des murs.

Walking Assembly from matter design on Vimeo.

Cette série de six blocs a été baptisée « Walking Assembly ». Chacun mesure entre trois et six mètres de haut, pour un poids allant de 420 kg à 1,77 tonne. De quoi construire des murs, ou un muret avec un escalier intégré en un quart d’heure chrono, façon culbuto, la forme de chaque bloc étant pensée pour s’encastrer dans son voisin, via des encoches. Une fois mise en place, une masse introduite dans un trou permet de freiner la pierre qui s’équilibre toute seule.

Faciles à déconstruire

L’autre intérêt de cette technique de construction innovante réside dans le fait que les bâtiments sont aussi simples à monter qu’à démonter, tels des LEGO. Avec ce mode de construction plus durable et plus simple, on peut en effet facilement construire des bâtiments éphémères bien plus solides que de simples préfabriqués.

Que ce soit pour construire des bâtiments ponctuels ou pour de l’architecture d’urgence au lendemain de catastrophes naturelles, ces « Walking Assembly » aussi peu coûteux que solides sont bien plus intéressants que le préfabriqué. Notamment en évitant de générer des tonnes de déchets en détruisant des bâtiments, et en limitant l’empreinte carbone en réutilisant les blocs. Prochaine étape pour Matter Design : imaginer des murs basculants entiers.

Illustration bannière : Des blocs de béton déplaçables à la main -© Matter Design/Capture Vimeo
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis