Se faire blanchir le pénis, la nouvelle tendance qui cartonne en Thaïlande

Se faire blanchir le pénis est une pratique de plus en plus courante en Thaïlande. Un hôpital de Bangkok s’en est même fait une spécialité.

Rédigé par Aurélien Savart, le 21 Jan 2018, à 8 h 10 min

Vu de France, l’idée paraît saugrenue. Mais en Thaïlande, la tendance est à se faire blanchir le pénis. Une pratique curieuse et décriée qui révèle l’obsession de la peau blanche.

Se faire blanchir le pénis, une pratique à la mode

Certains pays asiatiques ont un penchant pour les peaux claires. La Thaïlande ne fait pas exception. Synonyme de bonne santé, de réussite sociale et d’élévation du niveau de vie, la peau blanche est convoitée, au delà du simple esthétisme. Pour preuve, une étude de la Revue Internationale de dermatologie démontrait en 2015 que 69,5 % des étudiants masculins thaïlandais étaient adeptes de produits blanchissants.

L’hôpital Lelux à Bangkok s’est spécialisé dans les opérations de chirurgie plastique, notamment le blanchiment de pénis, une tendance qui cartonne en Thaïlande. D’ailleurs, un des employés de l’hôpital avait publié en début de mois une vidéo devenue virale (et depuis supprimée) d’un homme alité juste après l’opération. Un succès qui s’est vérifié dans la vraie vie puisqu’une centaine de clients se bouscule chaque mois pour se faire opérer. La majorité d’entre eux ont entre 22 et 25 ans et appartiennent à la communauté LGBT.

Lire aussi : 3 astuces pour blanchir les dents naturellement

Un business lucratif mais potentiellement dangereux

Principalement véhiculé par les marques de cosmétiques et l’industrie de la mode, ces pratiques peuvent couter chers, autant sur le plan financier que sur le plan de la santé. Par exemple, l’hôpital Lelux facture 650 dollars les cinq sessions de blanchiment. Et une fois le traitement arrêté, il est fréquent de voir apparaître des taches, des cicatrices ou des inflammations.

blanchir pénis, thailande

© chombosan

Devant l’ampleur du phénomène, le ministre de la Santé thaïlandais a du intervenir : « Le blanchiment du pénis par laser n’est pas nécessaire, c’est gaspiller de l’argent et cela peut entraîner plus d’effets négatifs que positifs ».

En janvier 2016, la campagne de pub de la marque de cosmétiques Seoul Secret avait choqué l’opinion. Taxée de raciste, elle opposait peau claire et peau foncée. Dans la vidéo, on pouvait voir l’actrice coréenne Cris Horwang expliquer qu’elle avait réussi sa carrière grâce à la blancheur de sa peau.

Illustration bannière : Radis blanc © Lotus Images
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. un noir il faut rester noir avec un bon penis noir fort

  2. le peuple thaïlandais est complexé:les gens sont égaux quelques soient leurs couleurs.
    Et si le cancer apparaît sur le pénis, comment sera leur avis alors?

Moi aussi je donne mon avis