Biotraq : une start-up contre le gaspillage s’expose au CES

Réduire les volumes de produits alimentaires jetés grâce à leur meilleur suivi, c’est ce que permet de faire la start-up française Biotraq.

Rédigé par Anton Kunin, le 6 Jan 2017, à 11 h 40 min

La jeune pousse, qui s’adresse aux professionnels de l’alimentaire, présente en ce moment même son produit au prestigieux Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas, un salon mondial annuel de technologies grand public.

Biotraq pour un suivi « intelligent » des produits alimentaires

Voici la proposition de Biotraq : permettre aux professionnels de diminuer le gaspillage alimentaire grâce à un meilleur suivi des produits. Et l’enjeu est de taille, quand on sait que chaque année, 30 % de la production mondiale d’aliments est jetée, soit 1.000 milliards de dollars de nourriture gaspillés. 1/4 de ce gaspillage a lieu dans la chaîne d’approvisionnement, des producteurs jusqu’aux distributeurs.

Visualisez les chiffres du gaspillage alimentaire dans le monde sur le Planetoscope

Alors, pour remédier à ce problème, Olivier Duchesne, professionnel des marchés financiers dans sa « première vie », et Laurent Rosso, expert des risques sanitaires alimentaires, ont décidé de fonder Biotraq. Leur solution consiste en une multitude de capteurs situés sur des palettes de produits, qui transmettent sur le smartphone associé les données sur la température et l’humidité des produits, ainsi que sur les chocs qu’ils subiraient. La possibilité pour le professionnel d’avoir ces données en temps réel permet d’adapter les conditions de conservation aussitôt qu’une détérioration est constatée, et ainsi préserver un produit qui aurait sinon été jeté.

En attente de commercialisation

Aussi innovante et prometteuse que paraisse cette solution, en bientôt quatre ans d’existence, Biotraq n’a toujours pas trouvé de clients. La société envisage une levée de fonds. Biotraq, tout comme 15 autres start-ups du secteur alimentaire, est hébergée au sein de l’incubateur d’entreprises Rungis&Co. Pour Stéphane Layani, Président-directeur général du Marché International de Rungis, la lutte contre le gaspillage alimentaire est « une préoccupation constante que nous entendons poursuivre et développer », et qui « s’inscrit naturellement dans la démarche de responsabilité sociétale » du plus grand marché alimentaire de France.

biotraq, rungis

Le marché de Rungis © Myrabella Wikimedia Commons

Espérant trouver des clients, Biotraq s’est invité au Consumer Electronics Show (CES), dont la 49édition est en cours à Las Vegas jusqu’au 8 janvier inclus. La société, réussira-t-elle à trouver sa cible sur un salon dédié par définition aux technologies grand public ? Affaire à suivre…

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis