Comment conserver son basilic en pot ?

C’est quand les beaux jours se sont réellement invités dans notre quotidien qu’on commence vraiment à se poser la question de la manière de s’occuper au mieux de son basilic. Et la question est de taille, surtout pour un basilic en pot, parce que sinon que deviendraient vos salades de tomates ?

Rédigé par Julien Hoffmann, le 20 May 2024, à 13 h 38 min

Un basilic en pot est soumis à des contraintes que leurs cousins de pleine terre ne connaissent pas, comme par exemple l’accès à l’eau. Mettons dans notre besace quelques astuces pour l’entretenir comme il faut, et lui garantir la plus grande longévité possible !

Basilic en pot – Trouver un contenant qui lui convient

Un basilic est une plante qui a besoin de place. Dès qu’il a fait ses premières armes dans un petit pot que vous l’ayez semé ou acheté en jardinerie, rempotez-le dans un pot bien dimensionné, jusqu’à 15 cm de diamètre pour un pied vigoureux.

Un pot de bonne taille permet d’avoir un volume de terre suffisamment grand pour stocker l’eau nécessaire à la croissance de votre basilic et donc à sa longévité. N’oubliez pas de bien garnir le fond de votre pot de billes d’argile ou de gravier de la même granulométrie pour éviter que votre basilic n’ait les pieds dans l’eau.

basilic en pot

Entretien d’un basilic en pot : Plusieurs variétés de basilics, mais les mêmes exigences © tab62

Arrosage du basilic en pot – Un exercice d’équilibriste

Le basilic a besoin d’eau, mais point trop s’en faut. L’arrosage du basilic en pot est souvent un exercice d’équilibriste, mais on obtient de bons résultats avec un peu d’expérience… et une astuce !

Le meilleur moyen de savoir quand arroser le basilic consiste à enfoncer un peu plus d’une phalange dans la terre et, si celle-ci est sèche, d’arroser abondamment.

Si votre basilic en pot est en plein soleil, il faut absolument l’arroser copieusement ce qui n’est pas évident quand on sait qu’il faut aussi que la coupelle en dessous soit toujours vide. Le plus simple est de le mettre dans un évier et de l’arroser à 2 ou 3 reprises puis de le replacer sur sa coupelle.

Même en pot, un paillage peut vraiment réussir à votre basilic, car il augmentera la disponibilité en eau et réduira donc les chances de « stress hydrique » qui limite la durée de vie du basilic. Vous pouvez pour ce faire utiliser aussi bien de la paille que de l’écorce, des graviers ou encore des paillis du commerce.

Exposition d’un basilic en pot – De la lumière

L’exposition du basilic en pot est essentielle à son bon développement. Rien de bien sorcier dans ce cas, car vous n’avez qu’à viser le maximum de lumière.

Si votre basilic a tendance à pencher du côté de la lumière, c’est qu’il n’en a pas assez. Dans ce cas-là et si vous ne pouvez lui donner un emplacement plus lumineux, vous devrez tout simplement tourner tous les jours le pot d’un quart de tour de manière à ce qu’il continue à pousser vers le haut.

lire aussi : Plante en pot : nos conseils pour bien débuter

L’entretien du basilic en pot

SI vous souhaitez que votre basilic dure le plus longtemps possible et donc produise au maximum, vous devrez effectuer une opération incontournable : le pincer. Le basilic va produire, comme toutes les plantes ou presque, des fleurs.
Odorantes, petites, fragiles et mignonnes, elles vont cependant prendre de l’énergie au basilic en montant en grappes de plus en plus hautes. Or qui dit fleurs dit moins de feuilles, alors tout simplement, pincez les fleurs dès que vous les voyez apparaître.

Petit basilic vigoureux deviendra grand ! © Guido Benedetto

Comment tailler le basilic en pot

Quand le plant atteint 15 cm au début de la saison, taillez-le du haut vers le bas en coupant un tiers de la plante. En règle générale, coupez au-dessus d’un noeud (à environ 1 cm), à 2 ou 3 noeuds du sol.
Coupez toutes les 2 ou 3 semaines.

Pour conserver le basilic le plus longtemps possible, il vous faudra un pied bien vigoureux. Vous pouvez donc imaginer lui apporter un peu d’engrais toutes les deux semaines mais attention à l’engrais que vous choisirez ! L’idéal reste, avec le basilic, le crottin de cheval bio (pour ne pas avoir d’antibiotiques) au moment du rempotage.

Bon été et bonnes salades !

coup de coeur

Basilic – botanique, culture et cuisine
Le basilic est une plante aromatique très populaire. Dans cet ouvrage Peter Bauwens décrit non seulement le riche passé de l’Ocimum basilicum, plante royale, mais détaille également les secrets de sa culture. Il en révèle 42 variétés différentes. Laissez-vous surprendre par l’incroyable variété des formes, des parfums et des saveurs. Régalez-vous avec les recettes exquises, surprenantes et simples.

À découvrir sur Cultura.com

 

Article mis à jour
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis