Les bars à bière mobiles interdits à Amsterdam

Les beer bikes, ces bars à bière mobiles, ont été interdits à Amsterdam en raison des nuisances que les groupes éméchés provoquaient dans la ville.

Rédigé par Pauline Petit, le 2 Nov 2017, à 12 h 00 min

Dans les villes touristiques européennes, les conflits entre les touristes et les habitants ont tendance à se multiplier. À Venise par exemple, les paquebots de croisière immenses ont provoqué un tollé, les défenseurs de la Cité les accusant de détruire la lagune et d’envahir la ville. À Amsterdam, la municipalité vient d’interdire les beer bikes, ces bars à bière mobiles qui transportent les touristes éméchés.

Boire ou conduire, il faudra choisir à Amsterdam

Les beer bikes combinent deux traditions touristiques fortes à Amsterdam : la découverte des canaux en vélo, et la bière coulant à flots dans les bars de la ville. Ces engins mobiles sont relativement ingénieux : des sièges de vélo, une table de bar et un fût de bière (ou plusieurs) posés sur une sorte de chariot. Ils sont devenus très populaires auprès des touristes qui les utilisent pour des événements de groupe, comme des enterrements de vie de jeune garçon.

Les beer bikes interdits par la Cour de justice à Amsterdam

C’en est à présent fini des beer bikesLes Amstellodamiens, pourtant connus pour leur grande tolérance, ont signé une pétition pour interdire le phénomène. Hier, la Cour de justice d’Amsterdam a signé un décret permettant d’interdire la circulation des beer bikes. « La combinaison des problèmes de circulation, de comportements anti-sociaux et de l’activité intense en centre-ville justifie une interdiction« .

Les touristes à bord des beer bikes sont en effet souvent éméchés et ne respectent pas la circulation des vélos ou des piétons, urinent fréquemment sur la voie publique et peuvent provoquer des accidents.

À l’instar de Barcelone, la ville d’Amsterdam est souvent submergée par les flots de touristes européens venant passer un week-end festif, attirés par la réputation de tolérance de la ville. Les autorités ont aujourd’hui du mal à « canaliser » les 17 millions de touristes annuels face aux 830.000 résidents.

Illustration bannière : Beer bike – © posztos / Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis