Baromètre d’opinion : les Français sensibles aux enjeux écologiques de l’eau

Rédigé par Aurore, le 3 Dec 2011, à 16 h 19 min

En octobre dernier, plus de 3.000 Français ont été interrogés concernant les enjeux écologiques et sanitaires liés à l’eau et aux milieux aquatiques. Les résultats de cette enquête (1) ont permis de démontrer l’intérêt particulier des Français concernant la thématique « eau et écologie ».

Premier baromètre d’opinion sur l’eau

Préserver l’eau et mieux la gérer

La hausse du prix de l’eau a été de +38 % entre 1995 et 2005 et le prix de l’eau reste une préoccupation économique importante des Français. Le baromètre a permis d’établir 4 priorités écologiques  : la bonne gestion de l’eau de la planète, la préservation de l’ensemble des milieux aquatiques, la qualité de l’eau du robinet et la réduction de la pollution de l’eau des rivières.

Les Français sont conscients de l’impact des activités humaines sur les milieux aquatiques et leur dégradation.

Pour eux, la baisse de la qualité de l’eau est d’abord due aux pesticides utilisés dans les champs et jardins, et aux substances dangereuses dont les produits utilisés pour l’entretien, le bricolage et le jardinage. Les causes principales d’inondation sont attribuées aux constructions dans les zones à risques et à l’urbanisation et l’imperméabilisation des sols.

10 gestes pour économiser l’eau

Au quotidien, il est possible d’économiser l’eau en adoptant quelques gestes simples :

Quelles solutions pour quelles préoccupations ?

Pollution de l'eau à Versailles

A quelques mois des présidentielles, les Français semblent résolus à souffler quelques idées au futur président concernant les solutions pour préserver la qualité de l’eau et des milieux aquatiques :

 mieux traiter les eaux usées, mieux gérer les usages de l’eau et l’eau de pluie en ville tout en réduisant les substances dangereuses.
Des « remèdes » qui correspondent avant tout à une préoccupation concernant la qualité de l’eau potable plutôt que de l’état des lacs, du littoral et des rivières.

Les sondés semblent prêts à accompagner des solutions telles que l’effacement de barrages et l’entretien des espaces verts sans pesticides , tout en adoptant des gestes responsables au quotidien comme le respect des limitations d’eau, l’utilisation d’équipements économes en eau et l’achat de produits bio non-polluants.

Quelles enseignements faut-il tirer de ces résultats ?

Pour la ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, Nathalie Kosciusko-Morizet, les résultats de ce baromètre sont révélateurs : « Les résultats de ce premier baromètre montrent bien l’intérêt et les attentes fortes des Français pour la  préservation des ressources en eau et des milieux aquatiques. Je me réjouis de constater qu’ils sont prêts à accompagner par leur changement de comportement les efforts menés depuis quatre ans par les pouvoirs publics avec le Grenelle de l’Environnement pour mettre aux normes les stations d’épuration, protéger les captages d’eau, préserver les zones humides,… »

Mais si les Français expriment leurs inquiétudes quant à la dégradation de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques, vont-ils pour autant agir pour limiter leur propre impact ? Sont-ils prêts à choisir des lessives écologiques, des produits d’entretien bio, des toilettes sèches ?

La gestion de l’eau et de sa qualité reste une problématique majeure à laquelle il faut faire face, d’autant plus que cette ressource n’est pas inépuisable ! Et vous, quel est votre petit geste pour économiser l’eau et moins la polluer ?

*

Je veux témoigner

(1) C’est à l’occasion du Salon des maires que le ministère du Développement Durable, l’Office nationale de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA), les Agences de l’eau et l’Institut IFOP ont présenté les résultats du tout premier baromètre de l’opinion de l’eau qui a interrogé 3.514 Français en octobre dernier

Sur l’eau

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Aurore,
    erreur classique qui a été déjà faite sur un sujet de Consoglobe traitant des ressources non renouvelables et notamment de l’eau.

    Vous ne pouvez écrire en conclusion « … d’autant que cette ressource n’est pas inépuisable ! »

    Car justement, cette ressource est inépuisable ! A échelle des milliards d’années qui restent à la terre pour que la vie continue à subsister, l’humanité ne manquera jamais d’eau !
    Sa qualité est une toute autre problématique.
    L’eau n’est pas une ressource qui s’épuise ni qui disparait !

    Sur les gestes que vous encouragez pour économiser l’eau, il en est un qui, au minimum, est largement discutable, c’est celui de faire la vaisselle à la main plutôt qu’en machine…. car, sous entendu, on utiliserait moins d’eau à faire la vaisselle à la main. Je n’en suis pas du tout persuadé lorsque des machines n’utilisent maintenant plus que 12 litres pour faire la vaisselle d’une journée pour 4 personnes.
    Enfin, un dernier fait plutôt sourire… utiliser l’eau de cuisson pour désherber… ma parole, les 97% de citadins ont beaucoup de désherbage à faire …! et en plus l’eau de cuisson contient un (des) herbicide(s) ???

  2. Notre facture d’eau n’a pas fini d’augmenter ! Ce qui montre bien que les économies d’eau doivent se faire au quotidien par chacun d’entre nous ! pour info 60 millions de consommateurs, dans son numéro de juillet 2011, teste des douchettes à économie d’eau et préconise la pose de matériel d’économie d’eau sur les robinets et WC.
    L’étude montre qu’une famille de 4 personnes peut réduire de 30% sa facture d’eau (de 150 m3 /an à 100 m3) soit 50 m3 d’économie d’eau par an, tout en gardant le même confort.
    Il est indiqué que ces matériels d’économie d’eau permettent au final une économie entre 217 et 267 € /an ce qui représente 45% de la facture d’eau (30% d’économie pour l’eau et 15% supplémentaire sur l’énergie).

  3. non au gaz de schiste pour préserver les nappes

  4. bonjour

    Un jour, j’ai vue un reportage. Ils parlaient de toilettes sèches. j’ai mis deux ans pour me lancer. Aujourd’hui nous sommes équipé de deux toilettes sèches. Je regrette souvent d’avoir tardé à le faire.
    Je le conseille à tous. Les économie sont réels mais la liste et bien plus grande…
    Silencieux, plouf (fini), écologique, sans plomberie, plus d’eau (fuite, dépannage), plus besoin de produis chimique qui colore l’eau, les désodorisants…
    Bref, mes vers de terre transforme tous en bon terreau pour le jardin.
    Ne vous inquiétez pas pour les odeurs, ils disparaissent avec la sciure de bois.
    J’en suis tellement fière que j’en n’ai fait un petit reportage sur You Tube. J’en parle sans tabou, a vous de juger.
    Tapez <toilettes sèches sans tabou<
    ou
    https://www.youtube.com/watch?v=s09JmCqLMNw

    Le plus dur sont les préjugés de certain.
    Moi, je pense à l'avenir de mes enfants et des vôtres, cela me suffit.
    Bonne chance et merci.

Moi aussi je donne mon avis