Idée reçue : il vaut mieux faire la vaisselle à la main

Plus de la moitié des ménages français possède un lave-vaisselle, mais beaucoup y reste réfractaires, notamment pour ne pas gaspiller. Encore une idée reçue en matière d’écologie au quotidien : il vaut mieux faire la vaisselle à la main pour limiter son impact sur l’environnement.

Et pourtant c’est FAUX ou plutôt c’est devenu faux et de plus en plus faux au fur et à mesure des progrès de l’électroménager.

Le lave-vaisselle ne gaspille pas plus que le lavage à la main

Dans certains cas, faire la vaisselle avec un lave-vaisselle est plus économe en énergie qu’une vaisselle faite à la main ! Ceci va dépendre du choix et de l’utilisation de la machine : efficacité énergétique, fréquence des vaisselles, température et programme sélectionnés, etc.

  • Vaisselle à la main : de 15 litres (remplissage des bacs) à 50 litres (eau courante)
  • Lave-vaisselle : de 25 à 40 litres par lavage (20 à 25 litres pour les plus récents).

Préférez les équipements économes en énergie  :

Ils sont plus chers à l’achat mais leur surcoût est amorti par les économies qu’ils permettent de réaliser. Il existe désormais des appareils classés A+ et même A++ (réfrigérateurs et congélateurs) dont les performances énergétiques sont encore meilleures. En savoir plus.
 

La preuve par les chiffres :

  • Pour 6 cycles par semaine, sur la base 1 kWh = 0,11 € TTC et 1 m3 d’eau = 3 € TTC, la consommation d’électricité et d’eau d’un lave-vaisselle de classe C (20 litres) achetés il y a 10 ans revient à  61,96 €/an contre 48,18 €/an pour un lave-vaisselle de classe A (13 litres) récent, soit 13,78€ d’économies par an.
  • Si vous vivez seul(e) et qu’il vous faut une semaine avant de remplir le lave-vaisselle, l’investissement dans une telle machine n’en vaut probablement pas la peine.

Les lessives vertes pour minimiser l’impact de lavage

Pour votre lave-vaisselle, des produits vaisselle moins toxiques, moins polluants, minimisent encore l’impact d’un lavage.

Vous pouvez vous fier à ceux porteurs de l’écolabel européen qui garantit des impacts environnementaux réduits sur l’ensemble du cycle de vie du produit et un niveau de performance comparable à celui d’un produit classique équivalent.Ce label officiel exclut certaines substances dangereuses (EDTA, NTA…) et apporte l’assurance d’un détergent dont les composants ont une biodégradabilité supérieure.

En complément, vous pouvez également investir dans un liquide de rinçage écologique, dénué de produits reconnus dangereux pour la personne et la planète (phosphates, phtalates, colorants, etc.), vous garantissant une vaisselle sans aucune trace.Developpement durable article

Les autres solutions écolo à découvrir

A lire également :