Toilettes à séparation : des toilettes sèches sans sciure

Le marché des toilettes sèches est encore synonyme d’inconnu pour de nombreux Français. A l’évocation du concept, certains imaginent un retour vers des toilettes spartiates au fond d’un jardin, d’autres voient en l’installation un système non fiable, une petite pièce odorante dans laquelle se mélange un manque d’hygiène à l’odeur de sciure de bois. Mais les toilettes sèches, ce n’est pas ça.

Toilettes à séparation : des toilettes sèches sans sciure

De nombreuses idées reçues entourent le marché des toilettes sèches. Et si les toilettes à litière bio-maîtrisée sont véritablement efficaces, leur installation demande un réel investissement écologique. Pour ceux qui ne sont pas encore prêts à franchir le pas de toilettes qui sentent bon le bois, ou qui ne veulent pas investir dans la sciure, une autre solution existe : les toilettes à séparation.

Toilettes sèches : deux écoles mais pas d’eau !

Que l’on choisisse les toilettes sèches avec sciure de bois ou les toilettes à séparation, un point commun : la non-utilisation de l’eau. L’utilisation d’eau pour les toilettes est souvent considérée comme un non-sens écologique et cela pour plusieurs raisons.

Pourquoi eau et toilettes ne font pas bon ménage ?

Les toilettes modernes comme nous les connaissons tous constituent un immense gâchis d’eau. Non seulement les chasses d’eau utilisent plusieurs litres d’eau pour simplement mener hors de notre vue nos déjections, mais en plus, elles augmentent le volume d’eau à traiter par les stations d’épuration.

Un gâchis d’eau difficilement compréhensible surtout lorsque l’on sait que dans l’eau, les excréments se dégradent très mal, ce qui rend la tâche des stations d’épuration encore plus difficile, et la débauche d’énergie plus importante.

Des toilettes sèches pour un compost de qualité

Lorsque l’on tire la chasse d’eau, on se débarrasse rapidement et simplement de l’urine et des déjections.

L’utilisation des toilettes sèches, en plus de cela, permet de faire du compost. Ce compost, de très bonne qualité, contribue non seulement à l’amélioration de la qualité des sols, mais il remplace aussi l’engrais. Une belle économie en produits chimiques donc.

Toilettes à eau contre la planète

L’eau est une ressource précieuse qui est en partie gâchée par une utilisation importante aux toilettes. En moyenne, une chasse d’eau nécessite de 5 à 12 litres d’eau tandis que nous tirons en moyenne six fois la chasse d’eau par jour. Certes cette eau est retraitée par la suite, mais au prix d’un long travail et de beaucoup d’énergie.

La démocratisation des toilettes sèches apparaît donc comme une solution pour préserver la ressource en eau.

*

La suite p.2> Les toilettes à séparation, qu’est ce que c’est ?