Tous les zoos ne se valent pas : comment choisir ?

Les zoos sont des structures qui poussent au débat public sur leur rôle depuis des années. Il n’en reste pas moins que des millions de visiteurs y passent beaucoup de temps, notamment avec leurs enfants alors autant choisir des établissements dignes d’intérêt et de confiance ! Nos astuces pour choisir un zoo à visiter avec les enfants…

Rédigé par Julien Hoffmann, le 30 Jul 2019, à 18 h 05 min

Les zoos ont un rôle, ont des missions. Mais ils ne jouent pas tous le même jeu et certains méritent largement que l’on n’y dépense pas un seul centime alors venez découvrir ici quelques astuces pour ne pas vous faire avoir et n’aller que dans des structures qui le méritent.

Comment choisir un zoo pour une sortie avec les enfants ?

Toujours appréciée des familles, une sortie au zoo permet de découvrir des animaux qui n’existent pas dans nos contrées et qu’il serait donc impossible d’observer habituellement. Mais, tous les zoos ne se valent pas, et il est vivement recommandé de  se renseigner en amont si vous prévoyez une excursion dans un parc.

#1 Se renseigner sur la pédagogie proposé par le zoo

Si l’Arrêté du 25 mars 2004 fixe les règles générales de fonctionnement et les caractéristiques générales des installations des établissements zoologiques, il donne également des obligations d’un point de vue pédagogique notamment en matière d’affichage.

La pédagogie et surtout la médiation sont la cinquième roue du carrosse dans les structures qui sont peu scrupuleuses du bien-être animal. Regardez bien si les propositions de médiation sont à la hauteur des enjeux notamment en ce qui concerne l’exploitation du programme de l’Éducation nationale.

choisir un zoo

Les enfants sont le premier public ciblé.. mais pas que © Maria Sbytova

La taille et la configuration des panneaux pédagogique est également un excellent indicateur. Une feuille A4 plastifiée réalisée sur un traitement de texte et agrafé sur une planche donne l’ambition du zoo en la matière.

Un panneau pédagogique avec plusieurs niveaux de lecture selon les publics, éventuellement des manipulations, mais avec aussi un graphisme de qualité donnera un feu vert sur le sujet.

#2 Fouiller la presse

Certaines affaires concernant les zoos sont régulièrement relayées par la presse. Tout n’est pas forcément bon à prendre car le fonctionnement d’un zoo est quelque chose de particulier, et tout le monde ne comprend pas forcément les contraintes que cela engendre.

Si plusieurs affaires ou problèmes différents sont révélés sur des intervalles de temps large, croisez l’information entre les différents articles pour vous faire une idée définitive.

#3 Vérifier l’engagement environnemental

Les zoos sont théoriquement à la pointe de l’engagement dans la protection de la biodiversité mais aussi de l’environnement en règle générale et de lutte contre le réchauffement climatique sans quoi leur discours ne tiendrait absolument pas la route.

choisir un zoo

En vélo au zoo pour payer moins cher ? © Monkey Business Images

Il ne faut alors pas hésiter à lire entre les lignes des zoos qui font clairement du greenwashing et ceux qui se donnent les moyens de leur discours.

Certaines structures de très bon niveau comme le Zoo de Calviac ne disposent que de toilettes sèches et donnent par exemple des réductions à ceux qui viennent chez eux en transports doux. D’autres travaillent également à limiter l’impact énergétique de leur site internet, etc.

#4 Examiner de près le programme visiteur

Le programme « d’animations » proposé aux visiteurs peut vous en dire long sur la philosophie du zoo dans lequel vous pensiez emmener vos petits chérubins.

En effet certaines structures réalisent encore de véritables shows, souvent plusieurs fois par jour, pour amuser le public. On peut donc citer le nourrissage des animaux qui n’a aucun sens et ce d’autant plus quand il est réalisé plusieurs fois par jour, ou encore les spectacles d’animaux aquatiques (oiseaux, otaries, etc.) qui demandent aux animaux de réitérer un comportement de scène qui n’a rien à voir avec leur comportement naturel.

#5 Étudier les programmes de conservation

Une des réelles raisons d’être des zoos est leur participation active à des programmes de conservation tels que des EEP (Programmes Européens pour les Espèces menacées). Ces zoos donnent alors beaucoup de leur temps et une bonne part de leur argent à élaborer des programmes de reproduction, de recherche, de réintroduction, mais aussi de sensibilisation sur le terrain qu’aucune autre structure ne réaliserait.

choisir un zoo

Le propithèque couronné (Propithecus coronatus) est une espèce rare de lémurien qui a son programme de conservation dans certains zoos © Jolanda Aalbers

La façon dont sont clairement explicités ces programmes, le fait qu’il y en ait un nombre conséquent par rapport à la taille de la structure et que ce même zoo fasse parler de ces programmes de par ailleurs (réseaux sociaux, presse, etc.) vous donnera l’assurance qu’ils ne l’utilisent pas uniquement pour se faire valoir mais bien parce que cela leur importe.

Lire aussi : Silent Forest : les zoos d’Europe continuent à venir en aide aux oiseaux chanteurs

#6 Scruter le personnel du zoo

Une grande partie du personnel d’un zoo est représentée par les soigneurs animaliers. Ces hommes et ses femmes sont, dans la quasi-totalité du temps, des personnes passionnées et aimant leurs animaux à l’extrême.

Si Gandhi disait que l’ « on reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux », la chose est vraie à l’inverse dans un zoo où on peut comprendre la façon dont le zoo traite ses animaux à la façon dont il traite son personnel.

Scrutez donc le web pour voir si les soigneurs animaliers changent souvent ou non pour mieux comprendre les coulisses du zoo où vous compter passer un moment.

Zoo d’Adelaïde en Australie © amophoto_au / Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis