10 espèces se battent contre leur extinction grâce aux zoos

Rédigé par Aurore, le 19 Aug 2012, à 14 h 51 min

Concernant les zoos à travers le monde, un débat est récurant : sont-ils vraiment favorables aux animaux ? D’un côté, nous avons tous en tête des images de parcs animaliers aux enclos minuscules et aux animaux décharnés, présents pour attirer les clients plutôt que pour vivre en toute tranquillité.

Mais plusieurs zoos dans le monde font également un travail remarquable en termes de préservation des espèces. Ainsi, plusieurs animaux n’existent aujourd’hui plus qu’en captivité, les espèces ayant disparu à l’état naturel. D’autres espèces sont destinées à être réintroduites dans la nature.

Découvrez 10 espèces qui se battent contre leur extinction grâce aux zoos et à leurs programmes de conservation.

Le Garrulax de Courtois, mignon mais en danger

® Xie Xiao-fang / BIAZA

Espèce endémique de la Chine, le Garrulax de Courtois ou Garrulax courtoisi est un petit oiseau d’une vingtaine de centimètres de long aux couleurs jaune, noir, gris, brun et bleu.

Selon l’IUCN, l’espèce est en danger critique et fait l’objet de programmes de conservation et d’élevage à échelle internationale. En Chine, la population de Garrulax de Courtois présente à l’état sauvage est inférieure à 250 individus.

*

Lire la suite : Une grenouille victime d’une mycose

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Il devriait y avoir des contrôles pour chaque nombres d’animal pour pouvoir affirmer que l’animal ne pas en danger de disparition et si il est ,il faudrait prendre de mesures par ex : zoo bien qui convient au bien être de l’espèce

  2. Aurore, si on prenait les derniers représentants des tribus d’amazonies, qu’on les mettait dans des enclos, certes aménagés, et qu’on les incite à se reproduire pour sauver leur “espèce” ou tout du moins leur “culture” modifiée par la captivité, qu’en diriez vous?

    • Aurore

      SeAD,

      J’en dirais qu’il ne faut pas tout modifier. Les Hommes, à la différence des animaux, ont une conscience. Ils peuvent donc réfléchir à leur condition et mêmes si les dernières tribus d’Amazonie sont bien souvent victimes de l’Homme, ils peuvent se manifester, parler, réfléchir à leur condition et ce qu’ils veulent faire pour la changer.

      Je suis pour la défense des animaux, sincérement, mais je pense également qu’il faut arrêter de stigmatiser les zoos et de les montrer comme de méchantes institutions qui ne savent que mettre en cage les animaux. Certains zoos font un travail de conservation remarquable. Que préférez-vous : que des espèces disparaissent ou que l’Homme les conserve dans les zoos, encouragent la reproduction pour un jour réinsérer certains individus dans le milieu sauvage ?

      Bien à vous

  3. Heureusement quelques personnes formidables consacrent leur vie à protéger certaines espèces en danger.il faut souhaiter que ‘autres vocations voient le jour et surtout que la pauvreté soit combattue dans les pays où il y a le plus de braconnage car un éléphant tué pour ses défenses ne rapporte qu’1 € au braconnier.

  4. Je suis entièrement d’accord avec ce que dit Aurore

  5. La situation actuelle est critique, mais je pense qu’il faut aider les animaux, ils le méritent.
    Bien sûr rien ne vaut la liberté, malheureusement ce n’est pas toujours possible en attendant des jours meilleurs et peut-être la liberté pour certains dans un futur lointain, les bons zoos sont utiles.
    C’est une question d’amour, de générosité et de respect envers la vie.

  6. Les zoos sont des prisons à vie ! La préservation est faite uniquement pour le plaisir des humains..donc à bannir!
    Il est évident qu’il y a à l’intérieur des zoos des soigneurs merveilleux et dévoués, mais ça ne change rien sur le fond.
    Créer des sanctuaires pour sauver des animaux qui ont été blessés, parfois torturés et souvent orphelins par le fait des humains, est une belle chose, mais dans ce cas, les animaux vivent dans le milieu naturel et ne sont pas la proie de procréations artificielles, et des “ohh et des ahhh ” des adultes et enfants en goguette !!

    • Aurore

      Bonjour Michèle,

      Vous savez que je suis bien souvent d’accord avec vos propos. Mais concernant les zoos, je ne pense pas qu’il s’agisse de prisons à vie !

      Bien sûr, et comme partout, il existe des zoos peu scupuleux du bien-être animal, qui ne pensent qu’à faire du profit. Mais d’autres sont réellement engagés dans la préservation d’espèces animales.

      La preuve en est avec ce diaporama. Ces espèces auraient dû disparaître il y a bien longtemps si les zoos n’existaient pas. Et si certaines espèces sont en danger directement à cause de l’Homme, d’autres sont victimes du réchauffement climatique ou d’accidents climatiques.

      Favoriser la procréation dans les zoos, les échanges d’individus d’une même espèce etc permet de maintenir les espèces en danger en vie. Cela ne vaut-il pas le coup plutôt que de les maintenir dans leur milieu naturel en les sachant en danger ?

      Bonne journée

Moi aussi je donne mon avis