Silent Forest : les zoos d’Europe continuent à venir en aide aux oiseaux chanteurs

Réunis à Athènes en septembre dernier, les zoos d’Europe ont décidé de poursuivre la campagne contre le trafic d’oiseaux en Asie lancée en 2017. Des millions d’oiseaux chanteurs capturés chaque année ont vraiment besoin d’un tel coup de main.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 14 Nov 2018, à 16 h 50 min

Chaque année ce sont des centaines d’espèces d’oiseaux chanteurs qui sont capturées en Asie. Ce prélèvement sur les espèces sauvages commence à peser lourd sur leur sauvegarde, assez lourd pour que les zoos d’Europe décident de mettre la main à la pâte pour encore un an.

En Europe, les zoos dans la course de la protection des oiseaux avec Silent Forest

La Conférence annuelle de l’Association européenne des zoos (EAZA) a donc statué sur le fait de venir en appui à la campagne Silent Forest (pour forêt silencieuse) de lutte contre le trafic des oiseaux chanteurs en Asie, la campagne , conduite en partenariat avec plusieurs ONG internationales, parmi lesquelles Birdlife, Traffic ou l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

Mainate robuste © Ivan Yohan

« Une façon, durant deux ans, de remplir pleinement son rôle en tant que réseau zoologique afin d’apporter un soutien aux espèces menacées : car c’est bien là tout le rôle des zoos !

S’il n’a pas été dit quelles autres espèces étaient en lice pour arriver sur le podium de la première préoccupation des zoos d’Europe, les oiseaux chanteurs ne méritent pas moins toute leur attention.

Quelles espèces en priorité ?

6 espèces tout particulièrement menacées ont donc été sélectionnées pour servir de cheval de bataille au plan d’action Silent Forest.

Étourneau de Rothschild © aulia ananta

Il s’agit des oiseaux suivants sont menacés à cause des trafics :

  • Mainate robuste (Danger critique)
  • Shama à croupion blanc (Préoccupation mineure)
  • Étourneau de Rotschild (Danger critique)
  • Pirolle à queue courte (Danger critique)
  • Garrulaxe bicolore (En danger)
  • Bulbul à tête jaune (En danger)

En réalité ce sont également, avec ces 6 espèces, 14 sous-espèces qui seront protégées au titre de ces programmes de conservation.

Le pirolle à queue courte ou pie de Java © Mohd Askwhat

Il s’agit de lutter contre l’utilisation de ces oiseaux dans des concours de chant, comme faire-valoir d’un statut social ou encore dans la médecine traditionnelle – comme cela se fait aussi en Asie avec bien d’autres espèces.

Pourquoi et comment les zoos d’Europe peuvent aider les oiseaux d’Asie ?

Si le problème du commerce de ces espèces se situe en Asie, il y a toujours un intérêt à agir en Europe. L’application européenne d’une législation stricte sur le sujet des oiseaux chanteurs peut aider à une prise de conscience de l’autre côté du monde. Et inscrire ces volatiles sur la liste des espèces en danger permet d’intenter des actions en justice pour punir les trafiquants.

Garrulaxe bicolore © Bob Roz

Silent Forest : 3 objectifs

Évidemment, le premier objectif reste de d’améliorer la situation des oiseaux sauvages dans leur habitat naturel et sensibiliser le public aux menace qui pèsent sur eux.

Il s’agit ensuite de mettre en place des centres d’élevage d’oiseaux pour éviter les prélèvements dans la nature. Si tout le monde aurait préféré tout simplement ne plus utiliser ces oiseaux de cette manière, il faut cependant du temps et des paliers pour en arriver à cela.

À cela s’ajoute des ateliers de sensibilisation dans nos zoos européens mais aussi l’élevage dit « conservatoire » de ces espèces afin d’assurer la sauvegarde de leur patrimoine génétique.

Bulbul à tête jaune © Lovely Bird

Le revenu moyen d’un indonésien étant par exemple de 2 dollars, il est souvent plus efficace de commencer par prendre les problèmes par un autre bout. C’est ce qu’a décidé de faire l’EAZA en se fixant un objectif de récolte de fond de 400.000 euros.

Pour en savoir plus, aider ou rejoindre la campagne, rendez-vous sur www.silentforest.eu

Illustration bannière : Shama à croupion blanc – © BOONCHUAY PROMJIAM
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



20 ans de fascination pour la faune sauvage allant d’expériences professionnelles telles qu’un programme européen de réintroduction ou le travail en...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis