Amazon Go, la première épicerie automatisée, ouvre ses portes

Après les caisses automatiques dans les supermarchés, préparez-vous à découvrir le premier magasin… sans caisse ! Il est l’oeuvre du géant américain Amazon.

Rédigé par Anton Kunin, le 22 Jan 2018, à 9 h 50 min

L’événement tant attendu par les amateurs de nouvelles technologies a enfin lieu ce matin à Seattle : Amazon ouvre sa première épicerie. Point d’orgue de ce magasin : nul besoin de passer en caisse ou de scanner vos articles, d’où un gain de temps appréciable.

Amazon Go, un magasin ultra-technologique pour clients pressés

Si les magasins alimentaires français ne risquent pas de perdre tout leur personnel de sitôt, l’épicerie qu’Amazon inaugure ce 22 janvier 2018 à Seattle est néanmoins un exemple tangible de ce qui est déjà possible technologiquement.

Lorsque vous entrez dans ce magasin, vous ouvrez l’application Amazon Go sur votre téléphone et scannez le QR code sur l’un des portiques d’entrée. Le « cerveau » de ce magasin nec plus ultra mémorise alors votre silhouette et commence à vous suivre, grâce à des centaines de caméras disposées au plafond.

Vidéo de présentation (en anglais)

Vous circulez ensuite dans le magasin et prenez les articles que vous souhaitez acheter. Chaque article pris est rajouté dans votre « panier » virtuel. Si jamais vous reposez un article, il est immédiatement enlevé de votre « panier ». Lorsque vous sortez, tous les articles pris vous sont facturés et la carte bancaire associée à votre compte est prélevée.

Grande distribution : l’emploi est orienté à la baisse

Amazon, risque-t-il de faire disparaître le métier de caissier(e) ? Selon les chiffres du ministère américain du Travail, 3,5 millions d’Américains travaillaient comme hôtes et hôtesses de caisse en mai 2016, dont 900.000 dans des magasins alimentaires. En même temps, Amazon, devenu deuxième plus grand acteur de la grande distribution aux États-Unis, est en train de généraliser les robots dans ses entrepôts et offre, à certains clients et pour certaines commandes, la livraison par drone. Mais la firme a également poursuivi les recrutements, ses effectifs progressant de 40 % d’une année sur l’autre.

Lire aussi : 12 conseils pour économiser en faisant ses courses

Mais cela ne suffit pas à compenser le recul d’emplois dans la grande distribution américaine. Selon les calculs de Quartz, le secteur a perdu 170.000 emplois en 2017, alors même qu’Amazon a introduit 75.000 nouveaux robots dans ses entrepôts.

Illustration bannière : Rayons d’un supermarché © 06photo Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. si le monde continu de cette façon, il n y aura bientot plus aucun travail,
    aucun contact entre les gens, TROP D ORDI

Moi aussi je donne mon avis