La Grande Distribution peut-elle être durable ?

Rédigé par Annabelle, le 28 Mar 2013, à 15 h 47 min

Les enseignes de la Grande Distribution se mettent-elles réellement au vert ? Carrefour, Auchan, Leclerc… tous mettent en avant leur politique plus respectueuse de l’environnement et de l’éthique. Mais grande distribution et développement durable sont-ils compatibles ? C’est à cette question que nous tenterons de répondre au travers le portrait des principales enseignes de grande distribution en France. Mais avant d’entamer ce tour des enseignes, allons voir de plus près comment se porte le secteur en France.

Grande distribution, grand méchant loup ?

faire les courses alimentatiionLe modèle de la grande distribution telle que nous le connaissons est déjà vieux d’un siècle. En effet en 1916 s’ouvrait le premier « cash and carry » aux Etats-Unis, c’est-à-dire le premier magasin en libre service. Le but était pour Clarence Saunders, à l’origine du concept, de réduire les frais de commercialisation, en laissant le consommateur se servir lui-même au lieu de le livrer.

15 ans plus tard en 1930, Michael J. Cullen ouvre le premier supermarché à New York.

En France, au lendemain de la 2nde guerre mondiale, E. Leclerc lance le « discount » (qui ne prend pas encore ce nom) et révolutionne le genre avec son “Acheter moins cher, pour revendre moins cher”. En 1963, Carrefour ouvre son premier magasin à Sainte-Geneviève-des-Bois dans l’Essonne.

Aujourd’hui en France, le marché de la grande distribution est dominé par un nombre
réduit de grands groupes. En outre, les centrales d’achats qui sont les intermédiaires entre les producteurs et les distributeurs sont elles aussi peu nombreuses. 5 centrales d’achat constituent 90 % des achats des grandes surfaces. Autant dire qu’elles ont tous les pouvoirs pour tirer au maximum les prix vers le bas.

En France, les plus grandes enseignes sont :

  • Carrefour
  • Auchan
  • Leclerc
  • Casino
  • Intermarché (Les Mousquetaires)
  • Système U

Si la grande distribution prédomine dans le secteur alimentaire, ce n’est pas son seul champ d’action. Elle est partout : habillement, bijoux, équipements ménagers, voyages, etc.
Ce modèle économique a causé la perte des petits commerces indépendants quasi inexistants aujourd’hui, étrangle l’agriculture et fragilise les petites entreprises agro-alimentaires. Pour 1 emploi créé dans la grande distribution, 5 emplois ont été détruits(1).

*

>suite : Grande distribution, un modèle au fort impact environnemental

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Bel article. Il existe une alternative aux groupes de la grande distribution : le circuit court, comme locavor.fr. Proximité, fraîcheur, meilleure rémunération des producteurs.
    C’est le cas au Havre avec Locavor Le Havre, depuis mi avril.

  2. C’est au consommateur de se prendre en main et de ne pas croire la pub des grandes surfaces; il n’est pas mauvais de rappeler leur bilan environnemental négatif pour les raisons données dans l’article. Le fait que la grande distribution détruit des emplois n’est pas souvent publié il est pourtan bien réel : combien de petits fournisseurs littéralement essorés par les acheteurs ? Les prix bas ne sont qu’une illusion, quand on compte les dépenses de carburant et les achats inutiles. Un seul avantage c’est le temps gagné sur place, mais vu le temps passé aux caisses et dans les embouteillages…Il y a quelques initiatives “vertes” mais restons critiques au bon sens du terme.

  3. Les Mousquetaires ?????bof, j’ai fais trois magasins, pour acheter du poissonmais hélas imboufable (sic). Et un la viandebien rouge dessus, mais le dessous, noir et ça ne sentais pas la verdure. Tous ces produits.
    Jetés, et pourtant chez nous, comme le cochon, tout est bon, alors…
    Dans ces magasins j’apprécie comment les vendeurs cachent le travail, quand ils font votre commande, discrétement une sardine, se trouve mise de coté. Mais une de gaté, tout l’étalage, des sardines, ou des moules. Doit être dangeureux. Merci a la carte de fidélité.

  4. Bonjour,

    Très bonne synthèse

    Merci

  5. bonjour,
    avec les petits commerces en ville, avoir un camion de livraison boucher la rue pendant un quart d’heure et tous les véhicules , moteur tournant et attendant le bon plaisir du livreur stressé et qui se bousille le dos pour aller plus vite n’est pas une amélioration du cadre de vie.
    ce sont les clients qui ont fait le choix de la GD face aux petits commerces. Le choix, le prix, l’accessibilité etc… sont les moteurs de ce choix. si celà n’avait pas été, la GD aurait fermer ces portes.
    je n’ai jamais menacé un client en l’obligeant à venir dans mon magasin.
    Le petit commerce n’est peut-être pas faible mais incompétent et n’a pas su prendre le train en marche.
    Des métiers disparaissent, d’autres naissent, un point c’est tout.

  6. bonjour,
    avec les petits commerces en ville, avoir un camion de livraison boucher la rue pendant un quart d’heure et tous les véhicules , moteur tournant et attendant le bon plaisir du livreur stressé et qui se bousille le dos pour aller plus vite n’est pas une amélioration du cadre de vie.
    ce sont les clients qui ont fait le choix de la GD face aux petits commerces. Le choix, le prix, l’accéssibilité etc… sont les moteurs de ce choix. si celà n’avait pas été, la GD aurait fermer ces portes.

Moi aussi je donne mon avis