Alexandra Cousteau, l’océan en héritage

Star écolo plutôt discrète en France, Alexandra Cousteau, fille de Philippe et petite fille du Commandant est la digne héritière d’une dynastie engagée pour la protection de l’environnement.

Rédigé par Annabelle, le 30 Dec 2011, à 17 h 19 min

Alexandra Cousteau, fille de Philippe et petite fille du Commandant, a hérité de leur passion commune pour les océans. Alexandra Marguerite Clémentine est née le 21 mars 1976 et représente la 3ème génération de la famille Cousteau à dédier sa vie à la préservation des ressources naturelles.

Née en Californie, la Franco-américaine a grandi de part et d’autre de l’Atlantique. Diplômée de la prestigieuse université de Georgetown (Washington DC), la jeune Alexandra fait honneur à son nom : National Geographic lui décerne le prix « Emergent Explorer » en 2008 pour son combat pour l’eau. Ce programme soutient les aventuriers, photographes ou scientifiques qui se démarquent par leurs actions dès le début de leur carrière.

Cousteau : une histoire de famille

Avec son grand-père, le Commandant Cousteau

Alexandra Cousteau a certainement su plonger avant même d’apprendre à marcher. Elle a vécu sa toute première expédition avec Philippe, son papa, alors qu’elle était âgée d’à peine quelques mois.

Le Commandant Jacques-Yves Cousteau, son grand père, lui apprend à plonger alors qu’elle n’a que 7 ans.
Philippe Cousteau, océanographe et célèbre réalisateur de documentaires traitant des problématiques environnementales est mort tragiquement en 1979, broyé par l’hélice de son hydravion sur le Tage, prés de Lisbonne.

Alexandra n’a donc malheureusement que peu connu son père, mais aujourd’hui, elle poursuit tout de même son oeuvre et celle du Commandant au travers de l’ONG EarthEcho qu’elle a créée avec son frère, Philippe Jr.

Alexandra Cousteau, ambassadrice des océans

Dans son quotidien, Alexandra s’efforce d’avoir une hygiène de vie irréprochable. Pour elle, c’est la condition sine qua non pour être crédible : « Je fais attention à boire beaucoup d’eau, je mange sainement, je dors suffisamment et je gère mon stress au quotidien ».
Adepte des écogestes, elle porte une attention particulière à réduire son impact écologique en mangeant bio, en ne gaspillant pas l’eau et en utilisant les transports en commun.

Mais c’est sur le terrain qu’elle exprime le mieux son sens de l’écologie. Héritière d’un véritable empire, Alexandra Cousteau assure la relève d’une main de maître.

EarthEcho, la voix de la Terre

Avec son frère Philippe / Photo : Treehugger.com

Pour honorer la mémoire de leur père Philippe parti trop top, Alexandra et son frère Philippe Jr ont fondé en 2000 l’ONG EarthEcho.

Les missions de cette organisation visent particulièrement le jeune public, afin d’inciter la nouvelle génération à protéger l’environnement et en particulier les océans, le combat de toute une vie du Commandant et de Philippe Cousteau Sr.

La 3ème génération de Cousteau s’est fixé l’objectif ambitieux de fédérer ces jeunes pour que dans 50 ans au plus, la Planète bleue soit hors de danger.

EarthEcho établit ainsi des programmes et ateliers pour mener à bien ce dessein :

  • le Water Planet Challenge, un programme pédagogique incitant à l’action au travers de vidéos, d’interventions dans les écoles, de conférences en ligne etc. ;
  • le STREAM, Students Reporting Environmental Action Through Media où de jeunes journalistes en devenir prennent la parole ;
  • Protect Wild Dolphins, un programme de conservation des océans et de protection des dauphins sauvages.

*

La suite p.2> Blue Legacy : l’héritage bleu

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. cool

  2. une femme exemplaire

  3. C’est terrible, Alexandra n’a reçu que la passion en héritage… du coup elle est au RMI… Pauvre Alexandra.

  4. Bonjour a vous,

    Oui il faut faire des progrès, mais aussi éduquer les pays émergents, car ils ne respectent rien sur l’environnement.
    Exemple l’inde ou bien le Vietnam d’ou j’arrive.
    Les gens de ce pays, ne voient pas que le DELTA DU MEKONG croule sous la pollution, que la baie D’ALLONG en prends le chemin….
    J’ai des photos à l’appui !!!!!
    Je fais mon geste citoyen avec l’eau, mes ordures … mais là j’avoue que j’ai été surprise de la saleté de ce pays.
    Et nous devons faire plus et encore plus ….. On nous fait avoir mauvaise conscience avec nos voitures. Oui pour faire ce qu’il faut, mais a l’échelle mondiale sans oublier les états unie et tout ces pays émergents.
    Il faut éduquer. Cela veux dire dans les écoles avec l’instruction civique, les sciences et la on pourra dire que nous prenons le mal a la racine.
    Je souhaite que mon courrier soit bien vu et surtout entendu par vous et ces grandes têtes pensantes.
    Amicalement Antinéa

  5. intéressante personnalité, la famille Cousteau ou la “conscience du monde” ???
    Oh, évitez donc les fautes d’orthographe dans vos articles :” pour faire RAISONNER son message à travers le monde” non, non il fallait écrire RESONNER (cela sonne, résonne et non pas raisonner dont la “racine” est raison)
    cordialement
    MP

Moi aussi je donne mon avis