Conseils pour adopter et prendre soin d’un furet

Les NAC, ou Nouveaux Animaux de Compagnie, même s’ils ne sont pas si nouveaux que cela, ont de plus en plus la cote dans nos foyers. Leur entretien, alimentation et tous leurs besoins en règle générale sont désormais mieux connus et méritent d’y porter attention avant d’adopter un de ces animaux comme ici le Furet !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 7 May 2020, à 14 h 15 min

Les Furets sont des animaux de compagnie qui nécessitent peu à condition que l’on respecte quelques règles de base pour assurer leur bien-être. Préparer leur arrivée chez vous et observer leur comportement vous donnera les clefs de leur épanouissement.

Comment adopter un furet chez vous

Dans la famille les Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC), les furets sont des animaux domestiqués, au départ des putois, depuis bien longtemps maintenant avec des mentions écrites datant de pas loin de mille ans. La chose n’est pas anodine, car, et c’est aujourd’hui encore le cas, si le furet est à nos côtés c’est avant tout pour sa capacité à assister une chasse (il fait sortir les animaux des terriers). Il a donc de fait un comportement très dynamique qu’il faut prendre en considération !

L’habitat du Furet

Il pourrait être tentant de laisser évoluer librement un furet chez vous comme vous le feriez d’un chat, mais vous ne tiendriez certainement pas très longtemps avant de changer d’avis. Les furets sont joueurs, très joueurs, et rien ne les amusera plus que d’explorer tous les endroits de votre chez vous causant des dégâts à n’en pas douter.

Visez donc un « enclos » de grande taille, au minimum deux mètres carré au sol, ayant plusieurs étages sur une hauteur minimum de 60 cm. Aménagez-y de nombreux recoins, des bouts de bois pour se déplacer, des hamacs, des tuyaux, des boîtes et bien d’autres choses, à renouveler régulièrement pour qu’il puisse continuer à se nourrir de découvertes.

adopter un furet

Ce n’est pas une cage trois étoiles, mais bien le minimum pour les furets © Couperfield

À l’intérieur de votre cage, disposez une boîte aux dimensions 40x30x30 cm avec une ouverture de 7 à 10 cm. Ce sera son petit chez lui ! Apportez-lui également un petit bac qui lui servira de litière, comme pour un chat, et dans lequel vous disposerez une litière bois compostable. Très propre, votre furet l’utilisera rapidement.

L’alimentation du furet

Le furet est un chasseur carnivore qui n’a rien à voir avec votre chat, ils ne sont même pas en parenté. Non, le furet n’a pas besoin de pâté, mais bien de viande à hauteur de 80 % pour 20 % de végétal.

Viande de boeuf, oeufs ou poisson sans arêtes seront donc ses repas, plusieurs fois par jour selon son âge ! Le transit des furets est très rapide, la fréquence régulière des repas est donc très importante, car il pourra avoir rapidement faim et développer des carences alimentaires qui nécessiteront un tour chez votre vétérinaire spécialisé dans les NAC.

Vous pouvez également apporter un peu de diversité dans l’alimentation de votre furet en lui fournissant une friandise : un poussin d’un jour. Non seulement vous ne trouverez pas plus équilibré pour lui, mais en plus il ne se lassera jamais de le dévorer plumes, bec et entrailles comprises.

Dans le cas où votre furet commencerait à trop grossir, n’hésitez pas à prendre sur vous d’aller voir un vétérinaire NAC spécialisé furets pour vous conseiller.

adopter un furet

Haaaaa ! Enfin un peu de jaune d’oeuf pour améliorer l’ordinaire – © Sergei Avdeev

Entretien du furet

Un enclos à Furet doit être propre en continu, l’animal y est très sensible. Changez son eau tous les jours que vous ayez opté pour un biberon ou pour une écuelle, et retirer toutes ses crottes. Quand vous nettoyez la cage, n’y remettez votre furet qu’une fois qu’elle est parfaitement séchée et changez aussi les matériaux (papier, tissus, etc.) qu’il utilise pour faire son nid.

Bon à savoir 

Si un furet se dresse pour la chasse, il peut également être à minima éduqué pour éviter qu’il détruise tout votre intérieur comme vos rideaux par exemple.
Non content de faire quelques dégâts, le furet peut aussi se prendre au jeu de vous mordre (c’est vraiment un jeu) ou de vous grignoter les orteils. Des « non » fermes et répétés sont suffisants pour lui inculquer un peu de savoir-vivre. Dans le cas contraire, les répulsifs pour chats sont très efficaces, même sur vos chaussettes.

Prendre soin de son furet

Comment reconnaître un Furet en bonne santé

Le meilleur moyen de reconnaître un furet en bonne santé consiste surtout et avant tout à l’observer régulièrement. À force d’y jeter un coup d’oeil matin et soir, vous vous apercevrez par vous-même si quelque chose cloche ou non.

Les Furets sont très robustes et résistants, tombant rarement malade tout au long de leur 8 à 10 ans de vie probable. Ils doivent avoir l’oeil brillant, les oreilles propres et les vibrisses (« moustaches ») longues et souples.

Si un de ces éléments commence à se dégrader, soyez vigilant et suivez son évolution. Un vétérinaire NAC aura besoin d’informations pour pouvoir bien comprendre et traiter l’éventuelle maladie : date d’apparition des symptômes, depuis quand votre Furet n’a plus bu ou mangé si c’est le cas, son âge et son sexe.

adopter un furet

Votre vétérinaire est votre meilleur allié pour la santé de votre furet © Couperfield

Comment prendre soin de votre Furet malade

Hormis les préconisations de votre vétérinaire, vous pouvez aussi agir pour soigner votre Furet ou tout du moins suivre son état de santé.

Si votre Furet est malade, il aura besoin de beaucoup plus d’eau, toujours fraîche et propre. Il faudra également éviter de le stimuler pour qu’il garde toute son énergie à guérir et sera très sensible aux courants d’air qu’il faudra éviter à tout pris pour ne pas qu’il développe de problèmes respiratoires.

Parasites, maladies et blessures profondes sont souvent plus complexes à contre-carrer et nécessiteront que vous agissiez rapidement en amenant votre Furet chez un vétérinaire spécialisé NAC.

Trouvez votre vétérinaire NAC

Le site de l’ordre des vétérinaires répertorie les professionnels. Vous pouvez faire une recherche géolocalisée par spécialité.

Et s’il n’est plus possible de le garder

La vie est ainsi faite qu’il y a parfois des aléas qui peuvent vous amener à devoir vous séparer de votre Furet. Ne les relâchez en aucun cas dans la nature, ils n’ont rien à y faire, ne sont même pas de ces écosystèmes, ne vivraient pas longtemps.

Parlez-en à votre vétérinaire qui pourrait vous aider, essayez de le donner via des connaissances dignes de confiance… Faites fonctionner vos réseaux en dépeignant bien son comportement !
En dernier recours, vous pouvez le rapporter dans une animalerie – pourquoi pas celle où vous l’avez acheté si c’est le cas -, tentez auprès d’un éleveur passionné, voire demandez à un zoo ou une école près de chez vous s’il ne pourrait pas lui trouver une petite place !

Illustration bannière : Adopter un furet, ici deux furets en pleine relation sociale – © Couperfield
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis