Abattoir d’Alès : le procès commence

Les 23 et 24 mars 2017, le tribunal entendra trois anciens employés de l’abattoir du Vigan (Gard), accusés de maltraitance vis-à-vis des animaux.

Rédigé par Anton Kunin, le 22 Mar 2017, à 9 h 30 min

Les actes de cruauté de l’abattoir du Vigan ont été mis au grand jour par des militants de l’association de défense des animaux L214, qui y ont tourné une vidéo en février 2016, en caméra cachée. Son visionnage est particulièrement difficile.

Les employés d’un abattoir jugés, une première en France

Le procès qui s’ouvre dans le Gard est inédit. Deux des employés devant se présenter au tribunal correctionnel d’Alès sont accusés d’avoir « exercé volontairement des mauvais traitements » sur des animaux captifs. Un troisième est accusé d’avoir exercé des « sévices graves et actes de cruauté envers un animal tenu en captivité ». Pour la première fois également, une personne morale, la Communauté des communes du Pays viganais, sera jugée pour maltraitance animale, car c’est à elle qu’appartenait l’abattoir au moment des faits.

Immédiatement après la diffusion de la vidéo, le président de la Communauté de communes a décrété la fermeture de l’abattoir et la suspension de son personnel jusqu’à nouvel ordre. Pendant plus d’un an, il est resté fermé, mais une réouverture avec de nouveaux gérants est envisagée pour avril 2017 : l’abattoir devrait être repris par un collectif d’éleveurs locaux.

Maltraitance d’animaux : l’abattoir d’Alès n’est qu’un exemple parmi d’autres

Pour l’association L214, les abattoirs sont des foyers de maltraitance animale et doivent être fermés. L’association dénonce la surdensité de certains abattoirs, des cages illégales, des mutilations routinières, un abattage sans étourdissement généralisé et des étourdissements ratés. Son site Internet référence un grand nombre d’abattoirs français, vidéos à l’appui, où les souffrances animales sont monnaie courante.

Par ailleurs, chaque année dans le monde, 60 milliards d’animaux et plus de 1.000 milliards de poissons sont tués inutilement, soit environ 160 millions d’animaux et 3 milliards de poissons tués chaque jour, avancent les militants de L214. En juin 2016, ils ont organisé une grande marche pour la fermeture des abattoirs. Plusieurs pays se sont joints à la manifestation parisienne, des marches similaires ayant eu lieu à Bruxelles, Berlin, Tokyo, Munich, Ottawa ou Syndney, pour ne citer que ces exemples.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. au bagne tous les sadiques qui torturent des vies innocentes pour le plaisir. Ces psychopathes doivent être éliminés.

Moi aussi je donne mon avis