6.900 espèces vivantes grouillent dans les caniveaux de Paris

Les Tortues Ninja ne sont pas les seules à vivre dans les égouts. L’eau qui coule dans les caniveaux de Paris abrite une diversité étonnante d’organismes vivants.

Rédigé par Pauline Petit, le 18 Oct 2017, à 10 h 39 min

C’est en observant des bulles d’air à la surface des eaux des caniveaux, signe d’une activité de photosynthèse, et une couleur caractéristique, que les scientifiques du laboratoire de Biologie des organismes et des écosystèmes aquatiques ont eu l’idée d’observer les micro-organismes qui y vivent.

Résultat : les micro-organismes sont nombreux dans l’eau des caniveaux, et pourraient agir comme des micro-stations d’épuration.

L’activité intense des micro-organismes dans les caniveaux

Ce sont les conclusions d’une étude « qui montrent pour la première fois la richesse insoupçonnée de la vie microbienne dans nos rues« , souligne le CNRS dans un communiqué du 13 octobre dernier(1).

caniveaux

La vie grouille dans les caniveaux de Paris ©TroobaDoor

6.900 espèces potentielles d’organismes vivraient ainsi à nos pieds. Il s’agirait pour la plupart de micro-algues, mais on trouverait également des champignons, des éponges et des mollusques. Ce qui est étonnant, soulignent les chercheurs, c’est que ces micro-organismes sont pour la plupart absents des sources d’eau potable. « Ce qui suggère une origine probablement liée aux activités humaines et/ou une adaptation urbaine de ces micro-organismes« , souligne le CNRS.

Découvrez la quantité de déchets éliminés par les rats dans les égoûts de Paris sur le Planetoscope

Des stations d’épuration miniature ?

Ces micro-organismes pourraient jouer un rôle dans le nettoyage des eaux de pluie de la capitale, « en contribuant à la décomposition des déchets solides et d’autres types de polluants (gaz d’échappement, huile moteur, etc.)« . Un rôle précieux donc pour ces petits eucaryotes et qui pourrait être utilisé pour dépolluer les nappes d’eau à plus grande échelle.

Les services rendus par ces écosystèmes, leur apparition et leur adaptation au milieu urbain ainsi que leur utilisation potentielle seront étudiés prochainement par les chercheurs, en étendant l’étude aux eaux d’autres caniveaux. Une découverte révolutionnaire qui se déroule sous nos yeux.

Illustration bannière : apture d’écran Youtube – Tortues Ninja
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Fascinant!!!
    A quand des mini stations d’épuration microbiennes dans nos habitations?? 🙂

Moi aussi je donne mon avis