5 réponses naturelles aux bobos de l’été de nos enfants

Comment faire pour que l’été ne soit pas gâché par ces petits bobos récurrents de nos petits ? Les prévenir. Et, si besoin, les guérir ? Naturellement…

Rédigé par Céline, le 4 Jul 2016, à 12 h 00 min

L’été est là et les vacances d’été approchent. Avec elles, nos enfants peuvent être plus exposés à des petits bobos. Comment les soigner de façon naturelle ? En deux temps : prévenir, guérir.

Les bobos de l’été : prévenir et guérir

Pour commencer, voici notre ennemi de l’été numéro un : le moustique !

Piqûres de moustiques

Prévenir : on évite les piqûres en adoptant des vêtements longs à tissu léger qui couvrent au maximum le corps de notre enfant. On peut aussi utiliser un répulsif en spray, mais sur la poussette par exemple, pas en contact avec la peau. Ou tout simplement vous pouvez mettre des feuilles de citronnelle dans la nacelle, sous le drap par exemple.

soigner bobos de l'été des enfants

Guérir : une recette consiste à faire une pâte avec du bicarbonate et de l’eau pour agir en soulageant les symptômes de démangeaison et de douleur.

Important : n’oubliez pas que les répulsifs antimoustiques ne sont adaptés que pour l’enfant à partir de l’âge de 6 mois, et encore, lisez bien la notice !

Piqûres de méduses

Prévenir  : pour prévenir les piqûres, plusieurs crèmes solaires ont fait leur apparition sur le marché proposant des vertus anti-méduses, comme Médusyl où crème UVmed. Rappelons que ces crèmes sont recommandées à partir de 3 ans.

Méduses bobos

Guérir  : lors d’une piqûre de méduses, rincez soigneusement la plaie avec de l’eau de mer. Attention : n’utilisez pas de l’eau douce, car cela active le venin.

Le vinaigre blanc est aussi un remède naturel et efficace contre les piqûres de méduses, il réduit la douleur en désactivant la libération du venin provenant des tentacules de méduses. Et les pros du système D conseillent de faire pipi sur la plaie pour apaiser la douleur !

Brûlures légères et coups de soleil

Prévenir  : comment prévenir le coup de soleil pour nos enfants ? Que du bons sens : ne s’exposer au soleil que progressivement, utiliser une crème solaire avant d’exposer nos bambins et en remettre régulièrement.

Bobos été coup de soleil

Guérir : On peut appliquer une demi-pomme de terre sur la brûlure, ou du blanc d’oeuf battu en neige qui permettra de stopper la douleur causée par la brûlure.

On pourra aussi utiliser des flocons d’avoine, qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires qui réduiront les sensations pénibles de tiraillement dues aux coups de soleil. Ou encore des rondelles de tomates ou de melon pour apaiser la sensation de brûlure. En cas de brûlure importante, consultez bien sûr votre médecin.

Soigner les petites plaies

Prévenir : comme tout parent responsable, sans être dans l’interdit permanent non plus, laissez votre enfant prendre des risques mesurés !

Guérir  : le plus important est de nettoyer correctement la plaie. Certains utilisent des désinfectants, mais de plus en plus ceux-ci sont controversés. On privilégiera l’utilisation de sérum physiologique. Concrètement, il s’agit d’eau salée pour nettoyer efficacement la plaie, avec des dosettes comme celles que nous utilisons pour le lavage des yeux ou du nez de nos enfants. Ces dosettes ont aussi l’avantage d’être à usage unique et de ne pas se détériorer.

bobos pleurs enfants

L’oignon est aussi un bon allié. En effet, il faut pour soigner de petites plaies superficielles tout d’abord bien nettoyer avec de l’eau et une cuillère de sel. Si vous êtes en bord de mer, de l’eau de mer fera l’affaire. Puis appliquez sur la peau en contact direct avec la plaie, deux tranches d’oignons, entourez ensuite le tout avec une bande. Renouvelez l’opération deux fois par jour. Autre astuce : le miel agit comme un antimicrobien naturel, à appliquer directement sur la plaie.

Bobos classiques : le mal au coeur en voiture

Prévenir : ne pas partir en ayant l’estomac vide pour éviter le mal des transports ! Une banane avant de prendre la route sera idéale pour leur permettre de ne pas avoir faim, mais aussi parce que c’est un aliment doux pour leur tube digestif. Assurez vous par ailleurs que l’enfant a bien dormi et que ce dernier ne sera pas fatigué pendant le voyage.

Pendant le trajet, il est important de ne pas mettre de musique trop forte, de faire attention à ce que le soleil n’arrive pas directement sur sa tête, et donc de mettre un pare-soleil si besoin sur la fenêtre qu’on pourra aussi laisser légèrement entre-ouverte. Aidez l’enfant à trouver une bonne position, bien assis dans son siège, la vue dégagée. Et faites des pauses régulières.

Bobos : mal au coeur en voiture

Guérir : aidez votre enfant à se concentrer sur quelque chose en particulier, sans penser au mal des transports. Des jeux comme compter les voitures d’une certaine couleur par exemple l’aideront à canaliser son attention.

Prévoir « au cas où », du sopalin et une boite plastique hermétique plutôt que le traditionnel sac plastique. Celle-ci sera bien plus commode si vous ne pouvez pas vous arrêter tout de suite. Emmenez aussi une bouteille d’eau peu sucrée et un petit en-cas comme un fruit pour redémarrer en douceur.

Bonnes vacances… quand même !

Illustration bannière : Maman applique pansement sur bobos enfant – © bikeriderlondon Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Maman, éducatrice spécialisée, bloggeuse pour Mam’conseils, toujours en quête de nouveautés et d’initiatives qui nous permettent de consommer...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis