Téléviseurs nouvelle génération : notre enquête

Pour ceux qui veulent investir dans un nouveau téléviseur, les écrans plats sont devenus incontournables, rangeant les bons vieux écrans cathodiques au placard. Problème : la famille des écrans plats est une famille désormais nombreuse ! On connaissait les écrans plasma et LCD ; leurs fabricants nous font désormais la promotion de leur nouveau “jouet” : les téléviseurs LED.

Alors quel écran plat choisir ? Quelle technologique est la  plus performante sur les plans énergétique et environnemental ? consoGlobe a mené son enquête…

  1. Les écrans à LED : de quoi parle-t-on ?
  2. Impact écologique des écrans : notre étude comparative
  3. Les écrans à LED sont-ils vraiment rentables ?
  4. Conclusion

 

Les écrans à LED : de quoi parle-t-on ?

Developpement durable article

Les écrans à LED sont en fait de la famille des LCD, mais, contrairement aux LCD classiques qui utilisent un rétro-éclairage à néons (tubes fluorescents dits CCFL, Cold Cathodes Fluorescent Lamps) émis derrière la dalle de pixels,  il  utilisent un système de rétro-éclairage à LEDs, diodes électroluminescentes moins énergivores et volumineuses que les néons.
Leur consommation électrique serait donc plus faible que celle des LCD classiques, eux-mêmes moins gourmands que les écrans Plasma (voir notre duel Plasma vs. LCD).

Developpement durable article
Et le succès des ces TV moins consommatrices est déjà annoncé : selon le cabinet Display Search, les ventes d’écrans plats à LED devraient passer de 114 millions d’unités en 2009 à 770 millions en 2015, ce qui représenterait 72 % du marché des TV LCD de grande tailles !

Ecrans LED : quelle qualité d’image ?

Un rétro-éclairage à LED est reconnu pour fournir une lumière plus homogène sur toute la surface d’écran,  avec un spectre de couleurs très étendu et un meilleur contraste que les LCD classiques, à qui on reproche parfois une luminosité trop forte et un niveau de noirs trop faible.

Il faut savoir également qu’il y a 2 systèmes d’écran LED :

  • les écrans LED “edge”, où les diodes sont disposées tout autour de l’écran
  • les écrans LED “backlight”, où les diodes se trouvent réparties sur toute la surface de l’écran.

Le premier système permet de produire des écrans très fins, le second perd en finesse mais offre une qualité de contraste bien plus élevée. Dans les 2 cas, la consommation d’énergie serait réduite.

Retour au sommaire

Impact écologique des écrans : le comparatif

Pour évaluer plus concrètement l’impact environnemental des différentes technologies d’écran plat, consoGlobe a comparé leurs consommations énergétiques, dimensions et recyclages en fin de vie, à partir des modèles de quatre grands industriels du secteur : Sony, Philips, Samsung et LG (voir notre méthodologie).

PlasmaLCD classiquesLCD LED
Samsung240 W pour un écran de 50″ (modèle PS50B850)

1238 x 751.9 x 29.5 mm, 26.1kg

180 W pour un écran de 46″ (LE46B750)

1115 x 702.5 x 78.6 mm, 19.7kg

105 W pour un écran de 46″ (UE46B7000)

1129 x 705 x 29.9 mm, 17.7kg

Philips330 W pour un écran de 46″ (BDS4624R)

1138 x 691 x 98 mm, 37 kg

243 W pour un écran de 47 ” (47PFL9664H)

1111  x 694 x 50 mm, 20 kg

104 W pour un écran de 46″ (46PFL9704)

1123 x 701 x 89 mm, 25.4 kg

LG291 W pour un écran de 50” (50PS8000)

1228,8 x 795,1 x 78,9 mm, 34.3 kg

240 W pour un écran de 47 ”  (47SL8000)

1109,6 x 685,3 x 45,5 mm, 23.5 kg

190 W pour un écran de 47” (47SL9000)

119.6 x 691.3 x 29.3 mm, 24 kg

Sony

Pas de référence

180 W pour un écran de 46″ (KDL-46EX500)

1127 x 676 x 101 mm, 18.7 kg

125 W pour un écran de 46” (KDL-46EX700)

1118 x 698 x 65 mm, 18.4 kg

Tableau comparatif des consommations énergétiques et dimensions entre des écrans Plasma, LCD et LED*.

D’après notre analyse, la consommation énergétique moyenne des téléviseurs LCD à LED (131 W) est réduite de 38 % par rapport à des écrans LCD classiques (211 W) et de 54 % par rapport à des écrans plasma (287 W) de taille équivalente.

Quel est le téléviseur le moins énergivore ?

Eh non, ce n’est pas un LCD LED mais un LCD classique de Sony (40WE5) qui ne consommerait que 88 watts en fonctionnement, grâce à un nouveau système de rétroéclairage dit HCFL (Hot Cathode Fluorescent Lamp – lampe fluorescente à cathode chaude).

Developpement durable articleA cela s’ajoutent différentes fonctions à économie d’énergie de plus en plus courantes : contrôle intuitif du rétro-éclairage en fonction de la lumière ambiante, capteurs de présence qui éteignent votre appareil si aucune activité de l’utilisateur n’est détectée pendant un certain laps de temps, etc.

Les écrans plasma en “surpoids”

Pour aller plus loin, consoGlobe a également calculé les différences de volumes et poids des écrans qui ont un impact sur leur empreinte écologique lié à leur emballage et leur transport :

  • le volume moyen des écrans LCD LED est réduit de 31 % par rapport aux écrans plasma et de 21 % par rapport aux LCD classiques,
  • le poids moyen des écrans LCD LED est réduit de 34 % par rapport aux écrans plasma. Par contre il est équivalent et même 4 % plus élevé que celui des LCD classiques.

Developpement durable article

Malgré une qualité d’image élevée, les écrans plasma semblent être déjà dépassés par les écrans LCD, et particulièrement les LCD LED, beaucoup plus fins et moins consommateurs. D’ailleurs, les fabricants semblent aujourd’hui en grande partie miser sur les LCD : le dernier modèle plasma proposé par Philips date de 2007, alors que Sony n’en propose aucun modèle…

Recyclage et toxicité : adieu mercure…

Pour le recyclage et la valorisation des écrans en fin de vie, les constructeurs communiquent sur le fait que les écrans LCD LED ne contiennent pas de mercure à l’inverse des LCD classiques mais leur recyclage reste tout de même complexe et coûteux, toujours en cours de développement.

Developpement durable article

Pour en savoir plus sur le recyclage des différentes technologies d’écran, consoGlobe a interrogé Bertrand Régnier, chargé de projet chez EcoLogic, un des 3 éco-organismes chargés de la collecte de ce type de déchets d’équipement électriques et électroniques (DEEE), avec Eco-systèmes et ERP : l’interview.

Suite > Les écrans Led sont-ils rentables ?