Schwarzenegger apporte des réponses musclées aux climato-sceptiques

Arnold Schwarzenegger, on sait depuis longtemps que ses muscles ne l’empêchent pas de réfléchir. Mais ils ne lui font pas mettre sa langue dans sa poche non plus. Jugez-en plutôt, avec sa réponse, pour le moins musclée, à ceux qui doutent aux États-Unis, de l’opportunité de lutter contre les changements climatiques…

Schwarzenegger apporte des réponses musclées aux climato-sceptiques

Jugez en plutôt. Arnold Schwarzenegger, l’ancien gouverneur de Californie, l’acteur de Terminator et l’ex-Mister Univers, star du dernier épisode de la saga Terminator actuellement sur les écrans, ne mâche pas ses mots en réponse aux nombreux messages qu’il reçoit sur les réseaux sociaux de citoyens américains doutant de l’opportunité de lutter contre le réchauffement climatique et de tourner le dos aux carburants fossiles.

« I don’t give a **** if we agree about climate change »

On ne peut être plus clair, Schwarzie, comme il est appelé affectueusement outre-Atlantique, n’en a rien à faire si certains ne sont pas d’accord avec lui. Le monde, dit-il en substance, va de l’avant pour lutter contre le réchauffement climatique et pour sortir des énergies fossiles, avec lui, et sans eux.

« Je vois vos questions.

« A chaque fois que je poste sur ma page Facebook ou tweet à propos de ma croisade pour un avenir énergétique propre, je les vois.

« Il y a en toujours quelques uns d’entre vous qui demandent pourquoi on devrait s’inquiéter des températures qui augmentent, ou qui mettent en doute la science du climat.

« Je veux que vous sachiez que je vous entends. Même ceux d’entre vous qui disent que les énergies renouvelables sont une conspiration. Même ceux qui disent que le changement climatique est un mythe. Même ceux d’entre vous qui utilisez des mots à quatre lettres [NDLR : donc des jurons communs en anglais].

« J’ai entendu toutes vos questions, et maintenant j’ai moi trois questions pour vous.

« Mettons le changement climatique de côté pour un instant. En fait, supposons que vous ayez raison.

« D’abord, pensez-vous qu’il soit acceptable que 7 millions de personnes meurent chaque année de la pollution ? C’est plus que les meurtres, suicides et accidents de la route, combinés.

« Chaque jour, 19.000 personnes meurent de la pollution due aux énergies fossiles. Vous acceptez ces morts ? Acceptez-vous que des enfants dans le monde entier doivent grandir en respirant avec des masques ?

« Maintenant, ma deuxième question : pensez-vous que le charbon et le pétrole seront les carburants du futur ?

« Hormis le fait que les carburants fossiles détruisent nos poumons, tout le monde est d’accord pour dire qu’un jour ces énergies seront épuisées. Alors quel est votre plan ?

« Moi, personnellement, je veux un plan. Je ne veux pas être comme être comme le dernier vendeur à travailler avec un cheval et une charrette alors que les voitures conquièrent les routes. Je ne veux pas être le dernier investisseur dans Blockbuster alors que Netflix émerge. C’est exactement ce qui va arriver aux carburants fossiles.

« Investir dans un avenir énergétique propre est un investissement sage, et quiconque vous dit autre chose soit se trompe, soit ment. Dans les deux cas, je ne suivrais pas leur conseil.

« Les énergies renouvelables sont géniales pour l’économie, et vous n’avez pas besoin de me croire moi. La Californie a certaines des lois environnementales les plus révolutionnaires des États-Unis, nous produisons 40 % de notre électricité à partir des renouvelables, et nous sommes 40 % plus efficaces énergétiquement que le reste du pays. Nous avons été des pionniers de l’avenir énergétique propre.

« Notre économie n’a pas souffert. En réalité, l’économie de la Californie croît plus vite que celle des États-Unis. Nous sommes à la tête du pays pour l’industrie, d’agriculture, le tourisme, l’industrie du divertissement, de la haute technologie, des biotechnologies, et, bien sûr, des technologies vertes.

« J’ai une dernière question, et ça nécessite un effort d’imagination.

« Imaginez deux portes. Derrière la première vous avez une pièce hermétique, avec une voiture standard, à essence. Derrière la deuxième, également hermétique, vous avez une voiture électrique. Les deux tournent à plein régime.

« Je veux que vous choisissiez quelle porte ouvrir, l’ouvrir et la refermer derrière vous. Vous devez rester dans la pièce que vous avez choisie pour une heure. Vous ne pouvez pas éteindre le moteur. Vous n’avez pas le droit à un masque à gaz.

« Je devine que vous choisissez la deuxième porte, avec la voiture électrique, correct ? La première porte est un choix mortel. Qui pourrait bien vouloir respirer ces fumées ?

« C’est le choix pourtant que le monde fait aujourd’hui.

« Si on utilise l’un de ces mots à quatre lettres que vous commentateurs affectionnez, je m’en fous si vous croyez au changement climatique. Ça m’est complètement égal si vous êtes inquiets ou non par la montée des températures et la fonte des glaciers. Ça m’est égal qui d’entre nous a raison sur la science.

« J’espère juste que vous me rejoindrez pour ouvrir la deuxième porte, pour accéder à un avenir énergétique plus intelligent, plus propre, plus sain, et plus profitable. »

Le post complet d’Arnold Schwarzenegger sur Facebook est accessible par son Tweet ci-dessous. Publié juste avant la COP21, il a été “liké » près de 200.000 fois.

 

Photo de bannière : Rene Teichmann / Shutterstock.com