Paris : les voies sur berges fermées, quel impact sur la pollution ?

Les voies sur berges de Paris, désormais en partie piétonnes, ont conduit à une amélioration de la pollution de l’air sur la Seine, mais à une dégradation de cette même pollution ailleurs dans la capitale, selon Airparif.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 3 Apr 2017, à 10 h 05 min
Paris : les voies sur berges fermées, quel impact sur la pollution ?

La volonté de la Mairie de Paris de fermer une partie des voies sur berge à la circulation des voitures pour en faire un lieu piéton, dont les Parisiens ont pu profiter fin mars et début avril puisque la météo leur a offert des journées clémentes, n’avait pas manqué de susciter des critiques. La circulation, notamment, a été modifiée dans la Capitale et la pollution a été impactée. En bien et en mal.

Pollution : première évaluation d’Airparif sur la fermeture des voies sur berges

La fermeture des voies sur berge n’a pas réduit le nombre de véhicules à Paris, elle n’a fait que les déplacer. C’est ce qui ressort de la première évaluation de la qualité de l’air réalisée par Airparif publiée le 31 mars 2017 et prenant en compte l’évolution de la circulation liée à la fermeture des voies sur berges. La qualité de l’air sur les bords de la Seine s’est améliorée : les voitures et camions n’y circulant plus, la pollution a baissé.

voies sur berge

Smog au-dessus de la capitale © Nightman1965 Shutterstock

Mais cette baisse n’a pas été généralisée à Paris, au contraire : le transfert du trafic a conduit à une augmentation de la pollution dans d’autres secteurs de la Capitale, notamment au niveau des carrefours proches des voies rendues piétonnes ainsi qu’à l’est de la ville. Ce n’est pas une surprise : l’est de Paris est plus pollué que l’ouest, puisque le vent a tendance à souffler dans cette direction.

Dégradation de la qualité de l’air un peu partout

La fermeture des voies sur berges a donc permis une forte amélioration de la qualité de l’air sur les quais de Seine : jusqu’à 25 %, selon l’association qui surveille la qualité de l’air de Paris et de l’Île-de-France. Mais cette baisse, très localisée, a conduit à une hausse de 5 à 10 % de la pollution à l’est de la capitale.

Découvrez le coût de la pollution en France sur le Planetoscope

De même, les nouveaux itinéraires empruntés par les automobilistes ont vu leur qualité de l’air se dégrader de 5 %. Une dégradation généralisée et plus marquée le matin, lors de l’heure de pointe liée aux horaires de bureau.

Illustration bannière : Voies sur berges à Paris – © wjarek Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Les habitants de la rive droite ,dont je suis ,ressentent les effets de cette mesure : bruit des sirenes de police ou d’ambulance qui passaient auparavant sur la berge ,et pollution de l’air respiré
    Quant au stationnement ,il est de +en+ restreint ,les artisans , souvent banlieusards , ont du mal à trouver des places et redoutent les amendes
    Non ce n’est pas un progres pour les parisiens , ni pour les habitants de la périphérie

  2. Ne faudrait il pas faire des plages horaires pour les camions livreurs afin qu’ ils ne stationnent pas en double file et perturbent le traffic ou bien amenager plus de zones de stationnement pour lesquelles ils seraient prioritaires a certainess heures et rendues publiques a d’ autres .

    les bouchons dans Paris sont lies au stationnement donc trouver une solution au stationnement des taxis livreurs etc..
    c’ est aussi trouver une solution a la pollution car le traffic routier sera plus fluide avec des cameras aux feux pour controler tout cela .

  3. une solution parmi d’ autres :

    tout depend de la signaletique au niveau des feux .

    Il faut reouvrir les berges et les fermer les jours de faible
    traffic c’ est a dire le week end .

    De plus un meilleur amenagement pour 2 roues , ves électriques,
    bus et taxis permet de moins concentrer la circulation .

    Il faut canaliser le traffic et faire comme si l’ on avait
    un liquide dans une bouteille d’ eau allongee .

    le bouchon etant le feu de circulation .

  4. Cela va encore compliquer un peu plus la vie de parisien et surtout ceux qui y travail, une ineptie de plus de sa maire complétement à coté de la plaque, parisien à plaindre!!!!!!!

Moi aussi je donne mon avis