Le projet de quadrimaran Sea Cleaner a le vent en poupe

Collecter les déchets plastiques dont regorgent les océans, telle est la mission que s’est fixée l’association « The Sea Cleaners ».

Rédigé par Anton Kunin, le 15 déc 2016, à 11 h 10 min
Le projet de quadrimaran Sea Cleaner a le vent en poupe

Un financement vient d’être bouclé sur la plateforme Kisskissbankbank pour la construction d’un voilier innovant, qui permettra de parcourir les océans tout en collectant les déchets jetés par l’homme.

À l’origine du projet, un passionné

L’instigateur du projet est Yvan Bourgnon, un navigateur avec 20 ans de mer à son actif. Passionné des compétitions à bord de voiliers, dont les formules 1 des mers, il s’est fait connaître du public pour avoir fait le tour du monde sur un catamaran de sport non habitable.

Il est assisté de Patrick Fabre, un ancien des Arts et métiers, spécialiste de lutte contre la pollution plastique océanique sur les zones littorales. La compétence technique en matière de navires de grande dimension est apportée par Jérôme Vollet, designer et dirigeant du bureau d’études Esy Concept : l’intégration des contraintes maritimes du navire et celles de la collectes des déchets lui appartient.

Le navire que l’association ambitionne de construire sera en mesure de se déplacer rapidement sur les zones où la pollution est la plus présente. Le vent et les courants peuvent en effet traîner les déchet très loin du lieu où ils ont été jetés.

Le projet est lancé

Le financement de 151.585 euros, obtenu via la plateforme de crowdfunding Kisskissbankbank, devrait permettre à l’association de mener des recherches supplémentaires et de construire dès cette année un collecteur test à l’échelle 1/10ème. Des tests de mise au point pourront être réalisés avec ce collecteur miniature. S’ils sont concluants, le collecteur grandeur nature sera construit entre 2019 et 2020. Il devrait prendre le large en 2021.


8 millions de tonnes de plastique sont déversées chaque année dans les océans, principalement par les populations littorales. Même si Yvan Bourgnon aurait souhaité qu’ils ne se retrouvent jamais dans la mer, il s’attache pour l’instant à réparer le mal déjà fait. « Les habitudes, les coutumes, le manque de moyens et de la lenteur des décisions politiques ainsi que l’augmentation démographique ne nous permettent pas d’espérer une amélioration significative de ce fléau », confie-t-il sur la page Kisskissbankbank de son projet.

Illustration bannière : Pollution plastique sur la plage – © Danikancil Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !
consoGlobe vous recommande aussi...


Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis