Habitat. La RT 2012 entre en vigueur

La nouvelle règlementation thermique entre en vigueur ce vendredi 28 octobre. Quelles sont les principaux changements et améliorations comparés à la version 2005 ?

Habitat. La RT 2012 entre en vigueur

La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) comme toute règlementation thermique a pour finalité de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs ou des parties rénovées, qu’il s’agisse de bâtiments résidentiels ou de bâtiments pour tout autre usage et notamment tertiaire, publics ou privés.

RT2012, ce qui change par rapport à la RT 2005

Les exigences des règlementations thermiques vont toujours vers plus de performance pour les bâtis et moins de consommation d’énergie.

Selon Jean-Robert Millet, responsable énergie au CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) : « La RT 2012 s’articule autour de deux innovations fondamentales pour la mettre en oeuvre : la définition d’une exigence globale en consommation d’énergie primaire en valeur absolue et une meilleure prise en compte de l’impact énergétique du bâti dès sa conception »

Un objectif global

Jusqu’à présent, les règlementations thermiques comme la RT 2005, exigeaient toutes une réduction des consommations de l’ordre de 10, 15 ou 20 % par rapport à un bâtiment de référence.
Le véritable changement que l’on peut remarquer avec la RT 2012 c’est qu’elle réclame une valeur absolue soit une consommation maximale de 50 kw/m².an d’énergie primaire, nécessitant la prise en compte de tous les paramètres de la conception même du bâti au choix des systèmes de chauffage, production d’eau chaude etc.

Les objectifs du Grenelle sont ambitieux : la barre est placée à 150 milliards de kilowattheures économisés et 13 à 35 millions de tonnes de Co2 évitées d’ici 2020.

Deux nouveaux coefficients

Le Grenelle de l’environnement définit la RT 2012 comme une règlementation d’objectifs et met en avant 3 exigences de résultats portant sur la consommation d’énergie primaire (comme c’était le cas pour 2005) mais aussi sur la qualité énergétique du bâtiment avec le nouveau coefficient  « Bbiomax » et le confort d’été avec le coefficient Tic, fixant une température intérieure à ne pas dépasser.

*

La suite p.2> les 3 exigences de la RT 2012