Habitat. La RT 2012 entre en vigueur

La nouvelle règlementation thermique entre en vigueur ce vendredi 28 octobre. Quelles sont les principaux changements et améliorations comparés à la version 2005 ?

Rédigé par Annabelle, le 27 Oct 2011, à 18 h 04 min

1. La consommation énergétique du bâtiment

Le coefficient Cepmax est modulé selon la zone géographique

La consommation d’énergie est définie par le coefficient « Cepmax » c’est-à-dire la consommation d’énergie primaire maximale par m² SHON (surface hors oeuvre nette). Il regroupe donc les consommations de chauffage pour l’hiver et refroidissement l’été, d’éclairage et de production d’eau chaude sanitaire.

La « Cepmax » doit avoir une valeur maximale de 50 kwh/m².an pour que le bâtiment soit conforme à la règlementation thermique, contre 130 kWh/m².an en moyenne pour la RT 2005. Un sacré bond !
Cette valeur sera tout de même pondérée par des paramètres extérieurs au bâti tels que la situation géographique, le type d’usage du bâtiment, les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments

2. L’efficacité énergétique du bâti

Un bâtiment conforme à la RT 2012 a des besoins en énergie qui sont limités. En moyenne, un foyer ne doit pas dépasser le seuil des 200€ par an pour le poste énergie.

Ce seuil sera défini par le coefficient « Bbiomax » regroupant les besoins bioclimatiques du bâti.
« Bbiomax » prend en compte le bâtiment dans sa globalité : son emplacement sur la parcelle, son exposition au vent, son exposition solaire.

Par exemple, l’orientation des fenêtres et la protection solaire devront être pensées simultanément de sorte que l’apport solaire en hiver soit suffisant mais qu’il ne soit pas gênant en été.
Egalement, l’éclairage artificiel doit être réduit au possible, tout simplement parce qu’il a un coût en hiver bien entendu mais aussi parce qu’il est source de chaleur en été. En effet, l’éclairage peut faire augmenter de 4 à 6°C la température d’une pièce !

3. Le confort d’été dans les bâtiments non climatisés.

La RT2012 prévoit un seuil de température à ne pas dépasser en été, sans avoir recours à un système de refroidissement, hors canicule. Cette valeur est nommée « Tic » pour Température intérieure conventionnelle.

Des exigences de moyens

En plus des exigences de résultats, la nouvelle règlementation thermique impose des moyens à mettre en oeuvre de la part des professionnels :

  • l’obligation de traiter les ponts thermiques
  • l’obligation de traiter la perméabilité à l’air
  • l’obligation pour les maisons individuelles, de produire de l’eau chaude sanitaire via une énergie renouvelable (capteurs solaires, chauffe-eau thermodynamiques …)
  • l’obligation d’installer des compteurs permettant de mesurer les performances en matière d’éclairage, de production d’eau chaude sanitaire, de chauffage et de climatisation

 

La Réglementation Thermique 2012 sera applicable à tous les permis de construire déposés :

  • A  partir de ce vendredi 28 octobre 2011 pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire public (établissements scolaires, bureaux, foyers de jeunes travailleurs, établissements spécialisés pour l’accueil des personnes âgées, crèches, halte-garderies…  et les bâtiments à usage d’habitation construits en zone ANRU (zone de rénovation urbaine)
  • A partir du 1er janvier 2013 pour tous les autres types de bâtiments neufs.

 

*

Je veux témoigner

 

Sur le thème des règlementations :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est formidable, mais en effet, la RT 2012 se sera applicable aux batiments d’habitation neufs qu’au 1er janvier 2013. Dans mon coin, il y a de nombreuses maisons en construction, et on continue à construire en brique avec joint ciment épais (bonjour les ponts thermiques), une exposition du batiment au soleil loin d’être optimale, etc,etc.
    De toute façon, les entrepreneurs ne savent pas construire avec les nouveaux matériaux (combien de briques monomur mal posées par inexpérience !) et ce n’est pas la formation continue dans le bâtiment qui va améliorer les choses …

    • Il n’y a pas que du monomur en RT2012 non plus 🙂 Je pense que tout est histoire de constructeur. Perso, on fait construire en RT2012 avec un « gros » constructeur qui faisait déjà du BBC auparavant et le process a l’air au point (bon, dans notre cas c’est un peu long car on fait du mixte et l’étage en bois a pris du temps mais sinon, ça se fait sans trop de problème j’ai l’impression).

      Tu peux retrouver notre expérience ici: //maisonrt2012.balusson.net

  2. Je suis aussi pour diviser en ville par deux l’éclairage public .et ds les campagne d’éteindre a minuit …..on ne voit plus le ciel et les étoiles .au sujet du rt .l’idée d’une maison aquarium ne me plait pas trop ,on voit que c des constructeurs qui ont pondu ça .sachons ouvrir nos fenêtres ,mettre un pull,manger chaud l’hiver,mettre des volets ou claustras orientables en bois …..mais pas de système ou l’air ne rentre pas et qu on est oblige de mettre une vmc …qui consomme de l’électricité…..

    • oui luttons contre la pollution lumineuse !! et l »éclairage public abusif

    • Concernant la pollution lumineuse, on peut noter que certaines villes et villages se font « laen un peu plusbellisé » Ville Etoilée (un peu comme les villes fleuries mais avec la gestion de l’éclairage 🙂 )

  3. Il faudrait peut être par commencer à supprimer les illuminations inutiles des bâtiments publics, monuments, stades allumés pour 4 pélerins qui sont sensés s’entraîner,certaines maisons de retraites illuminées en permanence, et j’en passe, après on verra de ramener les partuculiers aux époques 1950 1955 où un seul foyer de chaleur existait dans la plupart de nos maisons de campagne.

  4. POur comprendre la RT2012, reportez-vous à l’ouvrage RT2012 et RT Existant de D. Molle et PM Patry

Moi aussi je donne mon avis