Habitat écolo. Idées à prendre dans les rénovations publiques (2)

Seconde partie de notre reportage sur la rénovation écolo faite par une institution publique. Pourquoi ?
Pour voir les choix qui ont été faits en matière d’écologie : du
plancher au plafond, qu’est-ce qui a été changé et pourquoi ?  Et
surtout, pour mieux s’en inspirer.

Rénovation écolo : l’exemple de la Cité-Jardin de Seclin

Matériaux et santé

Le constat :

  • enduits extérieurs détériorés,
  • peintures intérieures écaillées avec des traces d’humidité à certains endroits,
  • matériaux des cabanons contenant de l’amiante.

Developpement durable articleUn cabanon avant, et après.

Les changements :

  • utilisation de peintures labélisées afin de réduire les émissions de COV (composés organiques volatiles),
  • remplacement de tous les abris de jardin par des chalets en bois,
  • choix
    du linoléum pour couvrir les sols des intérieurs, puisqu’il est réalisé
    avec une grande quantité de matériaux renouvelables (toile de jute,
    huile de lin et poudre de bois ou liège).

Developpement durable articleDes façades rénovées et des panneaux photovoltaïques sur les toits

Economies d’eau

Le constat :

Developpement durable articleSchéma du circuit d’eau

 Les changements :

Augmentation du confort

La démarche HQE ne vise pas que la protection de l’environnement, mais
se préoccupe aussi des notions de confort à l’intérieur des logements.

 Les changements :

  • installation d’une porte avec un oculus pour faire rentrer la lumière naturelle,
  • installation de tableaux électriques sécurisés,
  • installation de bouches de ventilation neuves et plus performantes,
  • installation de volets roulants en remplacement des volets battants.

Developpement durable articleLes maisons, après leur rénovation

Les plus d’un projet institutionnel écologique

 Le projet a aussi fait l’objet d’une rénovation du paysage
avec des plantations d’arbres et d’arbustes de la région ; de nouvelles
gestions des eaux pluviales par le drainage des sols, et des déchets par la construction d’abris à poubelles ; de la pose d’un nouvel éclairage extérieur.

Les normes HQE ont été aussi appliquées au chantier, qualifié de « vert » (tri des déchets, gestion des nuisances envers les riverains, gestion des nuisances envers l’environnement).

Comment s’en inspirer, en tant que particulier ?

«Le cas de la Cité-Jardin est plus
démonstratif qu’exemplaire pour un particulier. Il peut bien sûr
reprendre tout ce qui a été fait ici. C’est vraiment la base d’une
rénovation écologique. Mais le particulier peut aussi aller plus loin :
je pense à la récupération des eaux de pluie, par exemple, que nous
n’avons pas pu faire, car c’est interdit par les bailleurs sociaux
», explique Damien Lenglaert, architecte chez Atlante.

Des idées à prendre !

***
Article rédigé par Emmanuelle, Avril 2009

A Lire également :