Et si festival rimait avec bon sens écolo ?

Pas moins de 800 festivals sont organisés chaque année en France entre juin et septembre. Symbole de la période estivale et de la culture, les concerts et manifestations se multiplient chaque été pour le plus grand bonheur des festivaliers…mais pas celui de l’environnement !

Les festivals : grands pollueurs !

Grands consommateurs d’énergie, grands producteurs de déchets, sans oublier le bruit, la dégradation des sites et le trafic engendré…les festivals obtiennent toujours la palme de la pollution à tout va.

festival déchetsPour les organisateurs, festival rime avec cartons, affiches et tracts en tout genre, mobilier de stands, plastiques… Tandis que pour les spectateurs on a tendance à associer les festivals aux canettes, bouteilles en verre ou en plastique, montagnes d’ordures, papiers, sans parler des objets perdus !

De gros efforts en perspective

Toutefois, les initiatives respectueuses de l’environnement se multiplient. Plusieurs festivals éditent actuellement des chartes environnementales, en partenariat avec des acteurs majeurs de la protection de l’environnement.

6 festivals bretons (dont les Transmusicales et les Vieilles Charrues) ont co-signé avec le Conseil Régional et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) une « Charte des festivals engagés pour le développement durable et solidaire en Bretagne ».

tri des déchets

  • Le Festival Interceltique s’est mis petit à petit aux toilettes sèches. Grâce à elles, les Veilles Charrues font 80 % d’économie d’eau.
  • Depuis 2005, en collaboration avec l’entreprise Eco-Emballages, les Eurockéennes de Belfort installent, sur le site et dans les campings, des poubelles spécifiques pour le verre, le papier et le carton.
  • A Yourope, la fédération européenne des festivals a créé un véritable label des festivals « écolos » européens. Son programme Green’n’clean fournit outils et conseils pratiques aux festivals et récompense ceux qui respectent le mieux ces directives. Le Paléo festival a remporté en 2007 Green’n’Clean Award.

Sans oublier ces festivals qui décorent leur site avec des matériaux de récupération, consignent les gobelets, incitent au covoiturage, ont recours aux énergies renouvelables ou encore utilisent du papier recyclé pour tous leurs supports de com…un esprit "écolo" qui se développe doucement mais sûrement !

Faire le plein de bon son tout en faisant le plein de bon sens écolo, c’est ça l’esprit festival !

Lire également

Article rédigé par Elwina, juillet 2009