Fabriquer son désherbant naturel

Fabriquer son désherbant naturel

Désherbant naturel – Des recettes simples pour désherber sans danger

Le vinaigre blanc pour désherber naturellement

Toujours pour éliminer les mauvaises herbes indésirables, comptez 1 litre de vinaigre blanc pour un demi-litre d’eau puis arrosez en fin de journée.

Le purin d’orties concentré pour désherber

Pensez aussi au purin d’orties comme désherbant naturel.

Voici la recette pour 1kg d’orties et 10 litres d’eau de pluie (de préférence) :

  1. Coupez les orties en petits morceaux,
  2. Le temps de macération sera de 3 à 4 jours, à une température de 18°C,
  3. Mélangez la mixture une fois par jour.

Pour utiliser au mieux ce purin d’orties, il sera nécessaire de le diluer et d’envisager une filtration, surtout si vous employez un pulvérisateur.

désherbant-écolo-herbe-plante-orties

À l’arrosoir, une filtration grossière suffira. Si vous préférez conserver ce purin pour un emploi ultérieur, une filtration fine est plus adaptée.

Pour terminer, sachez que fabriquer votre purin d’orties, va provoquer l’émanation d’une odeur très désagréable. Pensez donc à placer le bidon le plus loin possible des lieux de passage.

Le purin d’angélique pour désherber

Vous pouvez aussi opter pour le purin d’angélique, qui est tout aussi efficace contre les herbes indésirables. Il suffit de faire macérer pendant une semaine, un kilo d’angélique dans 10 litres d’eau et de verser cette mixture sur les herbes à faire disparaître. L’angélique se cultive dans le jardin ou en pot d’appartement.

Toutefois, évitez le traitement à la lance thermique ou à la vapeur bouillante qui sont certes efficaces mais qui ne sont pas des techniques naturelles. Elles altèrent les caractéristiques chimiques et physiques du sol, ainsi que son pH.

Désherbant et mauvaises herbes – le saviez-vous ?

  • Les « mauvaises herbes » sont avant tout des plantes sauvages nécessaires à l’équilibre d’un jardin bio.
  • Les “mauvaises” herbes ne nuisent pas aux « bonnes » plantes si elles ne sont pas plantées trop près : certaines mauvaises herbes s’avèrent utiles, les adventices équilibrent et enrichissent l’humus. Notamment :
    – Le lamier rouge, le mouron blanc et d’autres nitrophiles absorbent l’azote en trop dans un terrain ;
    – Les ravenelles prélèvent dans le sous-sol de la potasse inassimilable par les autres végétaux et la libèrent lors de leur décomposition, ce qui enrichit le sol.

Des plantes contre les herbes adventices

désherbant naturel, lutter contre les mauvaises herbes

Et là, un petit géranium, heu, un petit champignon © Shutterstock

Certains engrais naturels sont dits “nettoyants” : on suppose que les racines de sarrasin émettent une substance qui inhibe la levée des graines de mauvaises herbes.

Certaines plantes seraient réputées pour produire des substances toxiques contre le chiendent par exemple et autres herbes indésirables. Les plus efficaces seraient les oeillets d’Inde, les roses d’Inde et les soucis.

Certaines plantes  poussent vite et produisent une masse telle de feuillages et de racines qu’elles ne laissent plus de place aux mauvaises herbes. En stock dans la terre, les adventices seront incapables de s’y développer. C’est le cas des phacélie, trèfle, moutarde.