Les astuces anti mauvaises herbes

Il y a les « bonnes » et les mauvaises herbes : pas question de faire leur chasse coûte que coûte au jardin, mais certaines peuvent être envahissantes. Lesquelles garder ? Comment s’en débarrasser naturellement ?

Rédigé par Jean-Marie, le 18 Aug 2011, à 18 h 15 min

Soyons clairs, nous ne sommes pas contre les mauvaises herbes en général ; bien au contraire. Les mauvaises herbes, qu’on appelle adventices, sont en effet d’excellents auxiliaires de la biodiversité et vouloir à tout prix s’en débarrasser à un impact négatif sur la biodiversité locale.

Bref, malgré tout, certaines mauvaises herbes nous dérangent et alors il est bon de connaître les astuces pour les éliminer ou les contenir sans polluer et avec des méthodes naturelles.

Reconnaître les « mauvaises herbes » utiles

Les « mauvaises herbes » attirent  abeilles et insectes butineurs, indiquent la qualité du sol, sont parfois médicinales ou comestibles mais et servent aussi de nourriture à certains insectes qui dédaigneront alors vos cultures. La menthe, par exemple, est un adventice bien utile car elle attire les insectes. Il en existerait 580 selon un décompte de l’Inra.

Le jardinage écologique, et donc l’agroécologie, les utilisent plutôt que de les éliminer. Voici un petit tableau récapitulatif.

Les mauvaises herbes les plus répandues

reconnaitre mauvaises herbes

Certaines « mauvaises herbes » sont très belles : coquelicots, bleuets… Toutefois, les  invasives sont franchement à éviter, comme l’herbe à cochon ou l’ambroisie.

Lire page suivante : se servir des mauvaises herbes pour mieux connaître son jardin

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Laisser donc pousser les plantes! Il n’y a pas de mauvaise herbes. D’ailleur certaine que l’on qualifie comme tel nous apporte des molécules médicinales tous les jours! Le mieux, c’est de créé un climax foliaire, une foi que certaines sélectionné on prie la place alors les autres ne peuvent plus ce développer.

  2. Bonjour,
    Je recommande le purin d’orties a tout le monde c’est écolo et avec des gants plus de risque d’avoir des piqures

  3. encore deux jours !! je fais cuire des pates avant ! lol !!!

  4. Pour les herbes entre les dalles lorsque je n’ai plus l’énergie de les arracher à la main : l’eau bouillante est très bien aussi.!

    • J’utilise ma centrale vapeur !!! c’est un peu bizarre à voir…
      Je détartre la cuve à 50/50 vinaigre blanc/eau. Rien de mieux qu’un petit tour dans les allée pour vider la cuve 🙂 pression max bien entendu!

  5. Bonjour,
    J’aimerais arriver à éliminer le liseron dans le terrain (surtout entre les pavés et autour des arbres, et cela semble particulièrement difficile. Quelqu’un aurait un conseil à ce sujet ? Merci d’avance

    • en creusant et éliminant les racines,avec beaucoup de temps et de ténacité …on arrive a limiter l’invasion, puis dès la repousse ,avec un pinceau badigeonner les feuilles au glyphosate
      ce n’est point écolo mais le plus efficace ….après avoir tout essayé :désherbage thermique ect…

  6. Bonjour,
    Je me permet d’intervenir concernant la mise à l’écart du Rumex que l’on nomme aussi « Oseille sauvage ». Je ne pense pas qu’il faille l’éradiquer de nos jardins. En autres qualités cette plante soulage trés efficacement les piqûres d’orties. Vos enfant prendront le reflexe d’en extraire le jus ou d’en faire un cataplasme sur les piqûres !
    Merci et bonne journée
    JM Arnaud

Moi aussi je donne mon avis