Les astuces anti mauvaises herbes

Il y a les « bonnes » et les mauvaises herbes : pas question de faire leur chasse coûte que coûte au jardin, mais certaines peuvent être envahissantes. Lesquelles garder ? Comment s’en débarrasser naturellement ?

Rédigé par Jean-Marie, le 27 Feb 2020, à 16 h 50 min

Associer les cultures contre les mauvaises herbes

Tout l’enjeu est de gérer les mauvaises herbes sans utiliser de produits phytosanitaires toxiques : les jardiniers amateurs utilisaient tous les ans, avant l’interdiction d’utilisation de janvier 2017, 9.000 tonnes de pesticides ce qui représentait environ 5 % de l’utilisation totale de pesticides en France.

Pour ceux qui ont un potager, l’association des cultures est un must à connaître pour éviter d’être envahi par les mauvaises herbes.

  • Certaines plantes sont réputées pour produire des substances toxiques contre le chiendent par exemple et autres herbes indésirables.
  • Les plus efficaces sont les oeillets d’Inde, les roses d’Inde et les soucis.
association culture mauvaises herbes

Laissez pousser des soucis au jardin pour les éloinger (les soucis) © Fedotova Olga

Pour éviter la prolifération des mauvaises herbes, il est conseillé, dans la mesure du possible, de planter entre les cultures désirées des plantes ayant plus une fonction de couverture du sol et d’engrais vert qui permettent dans le même temps d’avoir le même effet qu’un paillage.

  • Certaines plantes  poussent vite et produisent une masse telle de feuillages et de racines qu’elles ne laissent plus de place aux mauvaises herbes. En stock dans la terre, les adventices seront incapables de s’y développer.
  • C’est le cas de la phacélie, du trèfle, de la moutarde, mais aussi de nombreuses céréales comme l’avoine et de bien des légumineuses telle que la vesse.

Certains engrais naturels sont dits nettoyants : on suppose que les racines de sarrasin émettent une substance qui inhibe la levée des graines de mauvaises herbes.

  • Semé assez serré en juin, le sarrasin par exemple, étouffe les mauvaises herbes et, grâce à son enracinement très profond, rend le sol grumeleux. Capable d’absorber le phosphore sous une forme non assimilable par les autres plantes et d’accumuler le calcium, il constitue aussi un excellent engrais vert à retourner dans le sol.

Les plantes riches en essences répulsives sont aussi souvent des plantes anti-parasitaires. Il s’agit la plupart du temps d’herbes et de fleurs fortement aromatiques, utilisées de toute façon en cuisine ou au jardin. Les plantes ne sont pas les seuls à aider contre les mauvaises herbes ; les animaux aussi : par exemple les carabes, fort utiles.

Lire page suivante : la synthèse des trucs et astuces anti mauvaises herbes

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Laisser donc pousser les plantes! Il n’y a pas de mauvaise herbes. D’ailleur certaine que l’on qualifie comme tel nous apporte des molécules médicinales tous les jours! Le mieux, c’est de créé un climax foliaire, une foi que certaines sélectionné on prie la place alors les autres ne peuvent plus ce développer.

  2. Bonjour,
    Je recommande le purin d’orties a tout le monde c’est écolo et avec des gants plus de risque d’avoir des piqures

  3. encore deux jours !! je fais cuire des pates avant ! lol !!!

  4. Pour les herbes entre les dalles lorsque je n’ai plus l’énergie de les arracher à la main : l’eau bouillante est très bien aussi.!

    • J’utilise ma centrale vapeur !!! c’est un peu bizarre à voir…
      Je détartre la cuve à 50/50 vinaigre blanc/eau. Rien de mieux qu’un petit tour dans les allée pour vider la cuve 🙂 pression max bien entendu!

  5. Bonjour,
    J’aimerais arriver à éliminer le liseron dans le terrain (surtout entre les pavés et autour des arbres, et cela semble particulièrement difficile. Quelqu’un aurait un conseil à ce sujet ? Merci d’avance

    • en creusant et éliminant les racines,avec beaucoup de temps et de ténacité …on arrive a limiter l’invasion, puis dès la repousse ,avec un pinceau badigeonner les feuilles au glyphosate
      ce n’est point écolo mais le plus efficace ….après avoir tout essayé :désherbage thermique ect…

  6. Bonjour,
    Je me permet d’intervenir concernant la mise à l’écart du Rumex que l’on nomme aussi « Oseille sauvage ». Je ne pense pas qu’il faille l’éradiquer de nos jardins. En autres qualités cette plante soulage trés efficacement les piqûres d’orties. Vos enfant prendront le reflexe d’en extraire le jus ou d’en faire un cataplasme sur les piqûres !
    Merci et bonne journée
    JM Arnaud

Moi aussi je donne mon avis