Reportage : un nouveau FabLab s’invente à Paris

Reportage : un nouveau FabLab s'invente à Paris
Vous aimez ? Partagez :

Un nouveau FabLab est né. Comme une envie de démocratiser les nouvelles technologies mais aussi l’esprit open source et do it yourself, la Cité des sciences et de l’Industie à Paris a ouvert son propre espace accessible à tous.

Un nouveau FabLab à Paris

Dans le nouveau FabLab de La Villette, pas besoin d’être un geek. Que l’on ait envie de découvrir l’univers des FabLabs et leurs possibilités ou bien libérer sa créativité, tous les curieux sont les bienvenus. Avec à leur disposition : découpeuse laser, imprimante 3D, machine à coudre, outils de bricolage, appareil de flocage…

fablab-la-villette-paris-creation-collaborative-02Des animateurs dédiés sont présents tous les jours* pour expliquer le fonctionnement des équipements mais aussi accompagner quiconque veut se lancer dans un projet. Plus que des aides, David Forgeron et son équipe se définissent comme des facilitateurs dans la transmission de compétences techniques et scientifiques.

Pour cela, ils favoriseront l’apprentissage par l’expérimentation, l’échange et le partage des connaissances entre les usagers.

Complètement collaboratif !

Alexandra et consoGlobe vous font visiter le FabLab de La Villette :

Le Fab Lab est ouvert :
– du mardi au jeudi de 17h00 à 18h30
– le vendredi et samedi de 14h00 à 18h00

fablab-la-villette-paris-creation-collaborative-03-ban*

Je veux témoigner jardin partagé

Regardez les autres reportages vidéos d’Alexandra pour consoGlobe :

Illustration, texte et vidéo : Alexandra Luthereau

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


9 commentaires Donnez votre avis
  1. J’aurais aimé savoir si ce concept n’est présent qu’à Paris La Villette, ou bien si la Province pouvait espérer un jour en bénéficier aussi ( ce qui éviterait des milliers de Km à des milliers de gens )

  2. Et pourtant le créateur du concept de logiciel libre (free software en anglais), bien qu’américain, préfère utiliser le terme « libre » en français dans le texte plutôt que « free » et est férocement contre l’utilisation du terme « open source ».
    Pour « geek  » j’avoue ne pas voir quel mot français pourrais en garder toutes les connotations

  3. Bonjour,
    Merci pour l’article sur le « Repair Café » de Paris. Je me demande pourtant si les gens de Consoglobe ont conscience de s’adresser à tous les Français. En effet, tout ou presque est vu … de Paris ! « Paris nous pompe » disons-nous en Province ! Et si vous faisiez un petit effort pour nous parler aussi des « Repair Cafés » de Province ?
    Et puis, de grâce, évitez-nous le jargon branché (parisien ?) du franglais et autres niaiseries et parlons Français en France ! Croyez-vous vraiment que les Anglais et surtout les Etats-Uniens (ah ! encore eux) parlent notre langue chez eux ?… Arrêtons de nous faire coloniser volontairement, matin midi et soir, sur les ondes et le net, dans le parler et la musique (ou prétendue telle parfois) !
    Comme vous dites, quelle « prise de tête » !! Merci de bien vouloir écouter un peu les … non Parisiens … qui vous font vivre.

    • Delphine

      Bonjour,

      votre commentaire est assez drôle étant donné… que nous sommes provinciaux, et que nos bureaux sont également en province, à plusieurs centaines de kilomètres de Paris :). L’auteur de la vidéo est elle à Paris. Pour nous, peu importe l’endroit où l’on filme tant que l’initiative est mise en avant.

      Pour la langue, saviez-vous qu’en anglais on utilise couramment dix fois plus de mots d’origine française que nous de mots issus de l’anglais ? De la même manière, la ligne éditoriale est claire à ce sujet : on emploie le mot d’usage.

  4. bonjour, contrairement aux habitudes, d’abord un commentaire nuancé, je n’ai plus 20 ans certes, mais pourquoi nous bombarder de GEEK – OPEN SOURCE
    ETC …ETC…? non …, même si je suis le seul, peu m’importe de passer pour un ringard, mais ce mot est probablement dépassé par un autre anglicisme …. pourquoi mépriser s langue maternelle, snobisme ? dédain ? ce qui n’empêche pas bien sûr d’apprendre les langues étrangères, mais pourquoi mettre le français progressivement au panier ?

    2ème commentaire : même si je ne comprends ps le mot fablab (oui il est nul)
    je trouve cette initiative très extrêmement positive, donner la possibilité de mieux appréhender les nouvelles technologies, on a tellement de notice très mal conçue, je me rappelle avoir vu dans une revue tchnique la description de ce qu’il fallait faire pour réparer les freins d’une voiture, explications, explications, puis à la fin démonter la roue !!!!!! bon j’avais compris quand même !!! encore félicitations pour les créateurs de ce (( fablab)

    • Bonjour Rassurez-vous, Philippe, vous n’êtes pas le seul à être « ringard ». J’ai déjà mis à plusieurs reprises des remarques sur l’utilisation de l’anglais, apparemment sans succès.

    • Delphine

      Bonjour,
      la politique éditoriale est simple à ce sujet et a déjà été évoquée à plusieurs reprises : nous utilisons le terme d’usage. La Villette utilise le mot « fablab » pour son atelier, et c’est bien ce dont il est question. Il ne s’agit bien sûr en aucun cas de mépris, de dédain ou de mettre le français au panier. N’hésitez pas à faire part de votre remarque directement à La Villette si cela vous incommode vraiment.
      Bien cordialement.

    • Oula il faut s’ouvrir l’esprit Philippe et arrêter de critiquer à tout va pour rien, OpenSource c’est OpenSource.. tout le monde sait ce que ça veut dire. Tu vas nous dire que tu ne dis jamais Hamburger non plus ? Pour les panneaux Stop tu veux qu’on fasse comme à Quebec et qu’on les remplace par « Arrêt » ? c’est bon quoi c’est pas comme si l’article était rédigé en anglais…

Moi aussi je donne mon avis