Environnement. Doit-on peindre les éoliennes ?

Environnement. Doit-on peindre les éoliennes ?

C’est une question qui peut paraître farfelue mais pas tant que cela lorsque l’on écoute les arguments des détracteurs de l’éolien ; il est vrai que pour certains, les éoliennes sont une source évidente de pollution visuelle. C’est ce qui a amené deux parlementaires à s’interroger sur la possibilité règlementaire de les peindre, afin qu’elles se confondent avec le paysage.

Des éoliennes de couleur pour mieux s’intégrer au paysage

Est-ce que l’on peut considérer les éoliennes comme une nuisance visuelle ? La question est toute subjective : majestueux pour certains, ces engins aux larges pales et d’un blanc grisâtre sont autant de verrues dans le paysage pour d’autres.

Se demander s’il est opportun de peindre les éoliennes fait donc sens. Comme le proposait au gouvernement la députée Marie-Jo Zimmermann et le sénateur Jean-Louis Masson, des éoliennes que l’on peindrait en « vert à la base, puis progressivement gris-bleu vers le sommet » permettrait une meilleure intégration dans leur environnement.

A noter que le problème de la couleur des éoliennes ne relève pas « seulement » d’un aspect purement esthétique : elle met en danger la vie de milliers de chauves-souris et d’oiseaux  !

C’est une étude britannique(1) qui nous a révélé ce phénomène en 2010 : les insectes (mouches, coléoptères, papillons etc.) sont irrésistiblement attirés par la blancheur des éoliennes. Ils vont par conséquent se poser sur leur mât. Leurs prédateurs, les oiseaux et chauves-souris en l’occurrence, vont donc les pourchasser jusque là, au risque de terminer leur course assommés par le mât ou déchiquetés par les pales.

Le but à rechercher est donc de peindre les éoliennes dans des couleurs qui n’attireront pas les insectes.

  • En savoir plus : les éoliennes tuent-elles les oiseaux ?
  • (1) Etude menée par l’université de Loughborough, publiée dans le European Journal of Wildlife Research

    Des éoliennes au pied vert !

    Eolienne Enercon. Photo : cyberpresse.ca

    Des éoliennes colorées : l’entreprise Enercon, leader allemand de fabrication d’éoliennes s’y est déjà mise, en peignant leur base en vert. Elles fleurissent aujourd’hui dans les paysages allemands et québécois. La partie supérieure quant à elle reste blanche, afin d’être davantage visible pour les pilotes d’avion.

    La solution d’intégration dans le paysage est donc en bonne voie, mais pour la sauvegarde de la faune, il faudra repasser…

    Que dit la législation ?

    L’arrêté du 13 novembre 2009 relatif à la réalisation du balisage des éoliennes situées en dehors des zones grevées de servitudes aéronautiques, stipule que la couleur des appareils est « définie en termes de quantités colorimétriques et de facteur de luminance » et que d’une part, « les quantités colorimétriques sont limitées au domaine blanc » et que d’autre part « le facteur de luminance [doit être] supérieur ou égal à 0,4. ».
    Le but étant bien sûr encore une fois que les éoliennes soient visibles pour les avions.

    Les éoliennes disgracieuses et tueuses d’oiseaux : en voilà un débat qui n’est pas près de s’arrêter.

    Source : ecologie.blog.lemonde.fr

    *

    Je réagis

    Sur le thème des éoliennes :