Découverte d’un champignon mangeur de plastique

Rédigé par Nolwen, le 24 mar 2014, à 12 h 32 min
Découverte d'un champignon mangeur de plastique

Dans notre série des bonnes nouvelles de la planète en voici une qui réjouira les amoureux des océans et tous ceux qui  s’inquiètent de la prolifération incontrôlée du  plastique, qui pollue l’environnement un peu partout. Voici le champignon mangeur de plastique.

Un champignon dévoreur de plastique

Des étudiants américains ont découvert un étonnant champignon de la forêt amazonienne, identifié dans la jungle d’Equateur, lors d’un voyage d’étude universitaire. Ce champignon a la remarquable propriété de pouvoir casser des chaînes de polyuréthane. Ces dernières se trouvent contenues dans le plastique. Autrement dit, se champignon est un “bouffeur de plastoc” !

champignon mangeur de plastique

Alors que le plastique a envahi la planète et les océans, et qu’il met un temps fou à se décomposer naturellement, ce champignon est doc particulièrement prometteur : le Pestalotiopsis microspora, c’est son nom scientifique, peut se nourrir de polyuréthane, un polymère très utilisé pour fabriquer des adhésifs, des mousses de plastique, ou des tuyaux de jardin, des chaussures, des peintures.

Le Pestalotiopsis Microspora est une espèce de champignons endophytes capable de décomposer et digérer le polyuréthane dans un milieu anaérobie.

Ce champignon employé industriellement permettrait de considérablement renforcer la lutte contre le plastique “sauvage” par son recyclage massif.

Vue au microscope du Pestalotiopsis microspora anti-plastique

Vue au microscope du Pestalotiopsis microspora anti-plastique

La durée de vie des déchets dans la nature

Pestalotiopsis Microspora prospère et agit tout aussi bien dans des milieux privés d’oxygène comme des décharges publiques, des égouts, … des lieux, souvent enfouis sous terre et où le plastique s’accumule.

Le champignon-mangeur-de-plastique bientôt opérationnel ?

La mise en oeuvre de cette découverte pourrait prendre 20 ans. Malgré ce délai, les perspectives font rêver les chercheurs.

champignon-anti-plastiquesBernard Henrissat, directeur de recherche au CNRS,(université d’Aix-Marseille) explique : «C’est une découverte à première vue extraordinaire». Il souligne notamment que la caractéristique principale du Pestalotiopsis microspora est qu’il est «autonome» contrairement aux propriétés d’autres champignons utilisés pour réduire le temps de décomposition du plastique“.

Il se pourrait fort qu’à l’avenir, on saupoudre les décharges de ce champignon qui se fera un festin nettoyeur…

*

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

39 commentaires Donnez votre avis
  1. Une très bonne chose.

  2. INTOX

    • INTOX dites-vous. Pourriez-vous développer afin de se faire une opinion ?

      Merci

  3. Et si, au lieu d’imaginer qu’une providence va nous sauver de la pollution aux plastiques, nous essayions seulement de réduire nos déchets, de consommer responsable ? Faut il rappeler que sur Terre, rien ne se crée et rien ne se perd ? Comment peut on imaginer qu’on n’aura qu’à claquer du doigt pour qu’un misérable champignon fasse tout le “sale” boulot ? Des flemmards, les êtres humains, sauf quand il s’agit de gagner du pognon…

    • Il est évident que rien ne remplacera une consommation responsable, où plutôt un changement radical de mode de vie pour préserver l’environnement. Mais il faut rester réaliste, on est dedans, les chose ne changeront pas à ce point, et encore moins dans un futur proche. Quoi qu’il en soit, trouver un moyen de limiter l’impact de notre surconsommation ne peut qu’être une excellente nouvelle !

    • Entierement ok ,ca serait une idée comme en allemagne ,d’embaucher des gens de “terrain” et coller de “fortes” amendes a tous ceux qui serait pris a jeter ses dechets ,dans la nature,trottoirs ect……apprendre au plus jeunes a respecter la nature est en bonne voie ,que ceci perdure.Je pense que de grosses usines devraient payer pour la polution qu’ils émetent ,voila ce que je pense !!

  4. Vous avez déjà joué ou entendue parler du jeu The Last Of Us ? Non ? Vérifiez sur internet.

    • Haha ouais c’est justement ce à quoi je pensais xD

  5. Qu’elle MERVEILLE !!! En espérant ne pas avoir de fausses joies plus tard … Cette trouvaille est MAGISTRALE … ça détruira cette île faite de plastique, bouteilles, bouchons, sacs quand ils ne sont pas mangé par les Dauphins croyant manger une méduse … Cette île faîte de poubelles à cause des courants marins s’enfonce dans l’eau de plus de 3 kms, je ne connais pas combien de kms il y a en surface… Chercher sur Google “poubelle de la mer” ou “île de déchets”, je ne me souviens plus ce que j’avais inscrit pour trouver, et il y a une photo satellite, et une photo de près, le photographe est pratiquement sur le plastique, peut-être y a t’il d’autres photos depuis le temps que je n’y suis plus allée… En tout cas… Toutes mes félicitations mesdames et messieurs les chercheurs. Que Dieu vous aide dans votre quête, et vous protège.

    • c’est ce qu’on appelle le continent plastique. Il n’y en a pas qu’un seul mais bien une dizaine autour de notre planète. En fait il y en a pour quasiment chaque vortex, créé par deux courants marins contraires. Le plus connu se situe entre le japon et les USA fait environ 6 fois la superficie de la France est à environ 30 mètres sous le niveau de la mer et mesure environ 3 km de profondeur. Le principal problème de ces “continents plastiques” réside dans le fait que le plastic se décompose en infimes particules environ la taille de certaines espèces de plancton et sont par la suite ingérés par a plupart des espèces marines. Et comme la plupart le sait les planctons sont l’unique alimentation des baleines. Ces particules engendrent des maladies que l’on pourrait qualifier comme des cancers chez les espèces marines. Celles la même que nous consommons par la suite et qui engendrent chez nous de graves maladies. Cet espèce de champignons est immense espoir pour notre planète. J’espère simplement que nos dirigeants y trouverons un moyen de faire de l’argent car si ce n’est pas le cas jamais ils ne dépenserons de l’argent pour protéger notre planète qui se meurt d’une façon exponentielle.

  6. Pour ceux qui mette en doute l’info, elle est quand même reprise par France Info : franceinfo.fr/environnement/dossier-du-jour/pestalotiopsis-microspora-le-champignon-mangeur-de-plastique-584479-2012-04-12

  7. Aucunes sources et tout les liens de l’article pointent sur consoglobe ou encycloecolo. Je ne sais rien de la véracité de ces affirmations mais ça fait très article aguicheur qui cherche à générer du trafic sur le site.
    Tout ça manque de sérieux pour une information d’une telle envergure…

    • Je suis d’accord

    • C’est pas faux ça! En plus, il y a plein de fautes d’orthographe, on a vraiment l’impression que ça a été rédigé à l’arrache. Ça sent le pétard mouillé…

    • à vérifier auprès de bernard Henrissat

    • aem.asm.org/search?author1=Carol+Bascom-Slack&sortspec=date&submit=Submit

  8. Cela fait longtemps que l’on sait que les polyuréthanes sont biodégradables. En fait on est même obligé d’ajouter des bactéricides dans les PU utilisés pour fabriquer des chaussures de sport. Ces bactéries cassent les chaînes polymères et les réduisent en poussière. Ce n’est pas pour autant que l’on peut dire que les PU sont biodégradés. Le principal problème des PU est qu’ils contiennent des cyanures et il serait intéressant de savoir si ce champignon est capable de casser la liaison CN des cyanures, mais l’article ne le dit pas.

  9. Depuis que la Terre existe les champignons ont toujours été présents dans toutes formes de vies. Si les champignons n’existeraient pas, nous n’existerions pas. Le champignon est, le chaînon manquant, que les scientifiques de ce monde sont entrain de découvrir.

  10. Cette découverte n’est pas nouvelle
    Ce champignon est capable de décomposer et digérer le polyuréthane dans un milieu anaérobie, ce qui signifie qu’il ne digère pas les autres formes de molécules plastiques et qu’il agit en milieu dépourvu d’oxygène.
    Ce n’est donc pas demain qu’on pourra le saupoudrer sur les décharges et voir disparaître, comme par enchantement, les plastiques. Malheureusement !
    Evitons les emballages plastiques, revenons au verre consigné et trions, c’est déjà un pas dans la bonne direction.

  11. à quand le champignon anti-atomique?

  12. moi j’ai trouvé l’homo consommatus bouffeur de tout et n’importe quoi et surtout de couleuvres.

  13. Chercher des solutions pour nos déchets de plastique c’est bien,mais attention qu’ils n’envahissent pas nos placards dans plusieurs décennies, de toute façon, il ne faut pas les jeter n’importe où, il y a des poubelles à notre disposition, et aussi au choix d’achat des emballages.

  14. J’achetais des jus de fruits bio en bouteilles de verre pour éviter les “briques”(carton+aluminium+plastique)au Géant Casino.Depuis quelque temps,plus de bouteilles mais des briques!Chez Auchan les bouteilles de verre viennent aussi d’être supprimées…(gain de poids)pour nous rendre service!(à nous ou à eux??)
    Quand comprendra-t-on que les contenants en verre(bouteilles,pots à confitures etc.)peuvent être REUTILISES et non recyclés?MOINS DE GASPILLAGE EN ENERGIE,MOINS DE POLLUTION.

  15. À titre informatif, le seul polymère, ou plastique si vous préférez, mentionné est le polyuréthane. La problématique des plastiques dans l’océan concerne principalement la famille des polyoléfines, soit le polyéthylène et le polypropylène…

    Utiliser des champignons afin de manger les plastiques n’est pas la solution, elle se trouve plutôt dans le recyclage de ces matières, qui bien recyclé peuvent être utilisées une infinité de fois, en utilisant très peu d’énergie.

    Je tiens également à souligner le fait que sans les plastiques, la planète n’aurait aucune chance de survie avec l’être humain en ce moment, la transformation et le recyclage des autres matériaux nécessitant beaucoup plus d’énergie (1200 °C au lieu de 200°C), ce qui pollue encore plus.

  16. la meme histoire a été lancée dans les années 60. C’était un poisson d’avril.
    Bientôt on aura le premier d’Avril. Est ce peutetre une blague??k

  17. Arrêtons d’imaginer tout et n’importe quoi. Ce champignon se développe et est actif dans des conditions très particulières, en absence d’oxygène notamment comme l’affirme l’article. Il est donc invraisemblable d’imaginer que celui-ci va envahir nos propriétés (En avez vous déjà vu chez vous, dans votre jardin…?), va dévorer nos ”précieux” plastiques (s’il y en a) et va polluer nos sols (la présence de plastiques dans nos milieux naturels n’est pas une pollution grave “anonyme” ?). Il s’agit au contraire d’une découverte remarquable, qu’il faut approfondir. Son application dans nos décharges et centres de tris serait sans doutes salvatrice pour la santé de notre planète et permettrait de solutionner beaucoup de problèmes.

  18. Izetta Chambers a de sa part découvert un champignon FUNGI qui dévore le plastic.(info google).Mais on court toujours derrière les faits.Par seconde on déverse 35 tonnes de plastic dans les oceans.L’industrie d’emballages est comme les polueurs”gagnant”.Ethique europeèn pour l’environnement est mis de coté par”Union Européenne des sanctions”(contre chaque mesure democratique)comme la mise en place sans élections d’un président en Grèce
    un premier ministre non élu en Italie,des sanctions contre des élections et référendums démocratiques en Suisse,France et Oukraïne.Dans notre temps des mesures pareilles s’appelaient”Dictatorial”.Frank Liefooghe-info google.

  19. Je trouve votre site intéressant, mais ce serait encore mieux s’il n’y avait pas autant d’erreurs de français!

    • Chere Sophie,Comme artiste Flamand Belge je me débrouille avec une
      dixaines de langues?Voulez Vous me faire parvenir un texte en flamand sans fautes s.v.p.

    • et ensuite, vous me ferez le plaisir de me le traduire en Moré, en Dioula et en Créole ” pauvre gourdasse ” !!! la France n’est pas le centre du monde !!! Si vous avez la chance de pouvoir si bien pratiquer la langue de Baudelaire, faites-en bénéficier autrui plutôt que de critiquer !!! Por Favor ;)

  20. ce serait très bien mais il y a souvent un revers a la médaille on le voit avec les effets nocifs des vaccins et de certains médicaments et dans bien d’autres domaines

  21. ne risque-t-il pas de devenir trop envahissant, peste végétale dont on ne pourrait plus de débarrasser et qui polluerait les sols ?

  22. Ces sympathiques étudiants méritent le prix Nobel ! Ils ont sauvé la planète, et sans doute l’Océan Pacifique….

    • Ouai enfin il faut pas mettre la charrue avant les boeufs…

  23. Et si par la suite nous étions envahis par le Pestalotiopsis microspora, que se passerait-il?
    Ne pourrait-il pas venir “bouffer” nos objets en plastique et qui nous sont utiles ?

    • Je partage tout à fait votre avis

    • Arrêtons d’imaginer tout et n’importe quoi. Ce champignon se développe et est actif dans des conditions très particulières, en absence d’oxygène notamment comme l’affirme l’article. Il est donc invraisemblable d’imaginer que celui-ci va envahir nos propriétés (En avez vous déjà vu chez vous, dans votre jardin…?), va dévorer nos »précieux » plastiques (s’il y en a) et va polluer nos sols (la présence de plastiques dans nos milieux naturels n’est pas une pollution grave « anonyme » ?). Il s’agit au contraire d’une découverte remarquable, qu’il faut approfondir. Son application dans nos décharges et centres de tris serait sans doutes salvatrice pour la santé de notre planète et permettrait de solutionner beaucoup de problèmes.

Moi aussi je donne mon avis