L’invasion de plastique est loin de se ralentir

Rédigé par Consoglobe, le 17 jan 2012, à 18 h 02 min
L'invasion de plastique est loin de se ralentir

Notre insatiable appétit pour le plastique sous toutes ses formes est si grand que les efforts de recyclage seront loin de suffire à préserver l’environnement de ses atteintes. Le plastique, c’est fantastique …ment dangereux pour la nature (dont nous et les animaux).

Alors que la consommation continue comme si de rien n’était, les services de retraitement des déchets refont le même constat que chaque année : nous sommes inondés par le plastique. Littéralement. L’invasion de plastique est en cours.

Partout le plastique prospère

Chez nos voisins européens, c’est la même  chose : par exemple, au Royaume-Uni un peu moins de 25 % des déchets de plastique sont recyclés. Mais pendant la pointe de consommation des fêtes de fin d’année, ce taux de recyclage plonge. Résultat, le plastique s’insinue partout : dans l’eau évacuée par nos lave-linges, dans les rivières, dans les océans où d’immenses continent de plastique flottant forment de redoutables vortex.

Dans les océans, la situation est grave, notamment avec l’invasion des particules de plastique.

invasion de plastique

Le plastique ingéré par un oiseau marin

La faune évidemment finit par ingérer ce plastique plus ou moins microscopique et la chaîne alimentaire est contaminée par ce plastique qui étrangle la planète. Dans certains pays, l’invasion du plastique se voit à l’oeil nu, dans les champs, dans les rues, dans les cours d’eau.

-         Une tortue marine se débattant dans les sacs plastique

-         Une tortue marine se nourrissant de méduse  

Ceux qui sont allés en Inde, en Afrique du Nord, en Afrique noire, … et même en Amérique latine, savent de quoi il retourne.  Les paysages sont envahis de millions de sacs plastiques entraînés au gré du vent quand ils ne sont pas simplement brûlés à l’air libre au prix de fumées toxiques.

Plastique – Repères :

  • 8 % du pétrole mondial servent à fabriquer du plastique.
  • En France, 230 000 tonnes d’emballages plastique sont recyclées pour 1 million de tonnes mises sur le marché.
  • Sur 300 000 tonnes de bouteilles plastiques seulement 150 000 tonnes sont recyclées.
  • Un sac plastique sert 20 minutes avant de finir à la poubelle.
  • En France, la consommation moyenne de plastique par habitant= 19,4 Kg/an soit plus de 600 bouteilles.
  • Une étude américaine de 2004 a montré que :

-    50 % du plastique produit finissent en décharge
–    20 % du plastique sont transformés en biens à longue durée de vie
–    5 % du plastique sont recyclés
–    Où passent le quart manquant soit 12,5 millions de tonnes ? Dans l’océan

  • En Inde ou en Chine, où on produit autant de plastique qu’aux USA, soit 50 millions de tonnes, il n’existe quasiment pas d’infrastructure de recyclage.
invasion de plastique

L’oeuvre anti-plastique de Artnak

L’artiste slovène Artnak a crée ce Monstre en sacs en plastique à Bruxelles

Le “monstre sac en plastique”, une création par artiste slovène Miha Artnak, est affichée hors du siège de la Commission européenne à Bruxelles le 24 mai 2011.

Selon la fédération des producteurs de plastique PlasticsEurope, 265 millions de tonnes de plastique sont produites dans le monde chaque année. Au Royaume-Uni, environ les 2/3 de cette production servent pour l’emballage. Globalement, cela se traduit par de tonnes de plastique ; autrement dit 170 millions de tonne sont fabriquées pour être jetées après un seul usage.

Malgré un taux de recyclage moyen de 33 % en Europe, bien meilleur que la moyenne mondiale, cela représente 113 millions de tonnes de plastique qui finissent dans l’environnement, dans des décharges ou brûlées à l’air libre.  Les experts estiment que le chiffre réel est bien supérieur et qu’en tout cas, cela représente assez de plastique pour tout recouvrir tout le territoire nord-américain (1) d’un film plastique comme le plastique alimentaire.

invasion de plastiquePrès de Mexico city, la décharge de Bordo Poniente qui depuis 1985 couvre 600 hectares recevaient 12,600 tonnes de déchets par jour.

La Mairie de Mexico a pris les choses en main : chaque jour 3,600 tonnes de poubelle sont recyclées, 3,000 tonnes sont utilisées en compost, 800 t. de bouteilles plastiques et emballages sont recyclées et  600 t. sont utilisées pour produire du carburant.  Il reste néanmoins  4,600 t. Dont on ne sait que faire chaque jour.

 

Une tonne de plastique = 30 000 bouteilles.

*

Suite > l’invasion de plastique n’a pas que des inconvénients

 

(1)    L’ensemble des 48 Etats du continent (source PlasticsEurope)

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



24 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Effectivement, le constat est alarmant.
    Certes, le recyclage est devenu une nécessité, et beaucoup de produits sont dorénavant issu des PET.
    Cette filière doit être privilégiée, par contre trop de produits tels les articles mono usage ou à usage limité dans le temps échappent et continueront à échapper à cette filière.
    Ne serait-il pas envisageable de privilégier davantage l’utilisation de bio plastiques respectueux de notre environnement et qui s’émancipent de la controverse liée à l’utilisation de denrées alimentaire (avec ou sans OGM, autre controverse..) et qui soient biodégradables et non pas compostables.
    L’image du frein à l’utilisation des bio plastiques concernant leurs prix est galvaudée.
    Lors d’un débat au denier salon de l’emballage, il a été reconnu que le prix final du produit ou de l’emballage réalisé en bio plastique n’excède pas 2 à 3 % du prix de vente.
    Un chiffre qui devrait inciter les consommateurs finaux à réagir pour protéger davantage notre environnement et limiter tous les dommages collatéraux liés à nos déchets

  2. Afin de limiter la présence des déchets plastiques dans la nature et dans les océans, j’ai crée http://www.plastiques.eu dans le but de faire prendre conscience qu’il est possible d’agir en participant à un ramassage de bon sens: ramasser les bouteilles plastiques près des poubelles publiques permettrait de limiter la durée de leur présence et de luter contre l’impact de cette présence dans la nature. Je vous invite à visiter mon site pour en savoir plus et pour pourquoi pas promouvoir mon site afin de le faire connaitre à un maximum de personne pour participer à une prise de conscience collective. Plus on sera nombreux à ramasser le plastique dans nos rues et moins il y en aura dans nos océans.

  3. Bonjour,
    Tout est emballé dans du plastique; sans passer est un véritable casse-tête, pourtant c’est il faut que chacun d’entre nous boycotte tous ces emballages plastiques en évitant d’acheter des produits sur-emballés ou emballés individuellement. C’est à cette seule condition que les industriels prendront la décision d’investir dans un matériau à base de maïs qui offre que des avantages ; moins de cancers, de dérèglements hormonaux et obésité dus aux substances contenues dans le plastique et ce matériau est entièrement biodégradable car c’est du maïs et on peut même le manger!!!!
    A bon entendeur.

  4. je lis que vous avez des idees, le reportage est excellent mais il faudrait aussi que le comportement des gens changent pour exemple: ou vous allez pour acheter quoi ce soit (pharmacie, kiosque ou boutique) ou vous met automatiquement les objets achetes dans un sac en plastique et quand vous dites que vous le voulez pas ou vous regarde comme si vous veniez d’une autre planete.Pour les emballages regardez les marchandises que l’on propose en portion individuelles et reemballer dans un carton , pourquoi on ne developpe pas plus les produits en eco-recharge, et les papiers hygieniques fait de maniere eco mais en plus grande quantite comme il se fait dans certains autres pays, je sais que je suis longue,mais suis exprimee.

  5. Si! le plastique a des inconvénients :
    Vecteur du cancer parmi d’autres.
    Surcoût des produits assumé par le bas de la chaîne de consommation.
    Nécessité de recycler ce qui implique un coût énergétique supplémentaire n’en déplaise à Duperray (Dinovia).
    Avez vous réfléchi au circuit de recyclage (le “consommateur” transporte ses emballages au conténaire, du conténaire dans un centre de tri, du centre de tri chez un industriel)…minimum 3 transports et de la manutention ( vous avez dit empreinte carbone ?).
    L’affaire est juteuse. En Italie la MAFIA récupère les réseaux de recyclage, les industries (Véolia, Suez…) font leurs choux gras. Ce ne sont ni des philanthropes ni des écolos……….
    Un peu de réflexion et curiosité que diable …

  6. Je suis étonnée que les bons plans ne suggèrent pas la réutilisation individuelle des contenants plastiques : les sachets peuvent avoir au moins une seconde vie (en sacs poubelle), les boites plastiques alimentaires peuvent être réutilisées pour congeler (le cas de boites de glace) etc.. Au moins “faire durer” plutôt que de jeter.

  7. tous les plastiques ne sont pas à traiter de la même manière.
    En particulier le PET est recyclable, et une usine spécialisée du groupe APPE fonctionne à plein rendement à Sainte Marie La Blanche, dans le 21 et traite 35 millions de tonnes par an
    packaging-int.com/suppliers/artenius-pet-packaging-europe.html

  8. on trouve cependant en Inde, et en Afrique, des tentatives louables pour éliminer de l’environnement les sacs-plastiques. Même en cas d’interdiction, comme tout dernièrement au Mali, il faudra des années pour nettoyer des milliers de tonnes de sacs-plastiques disséminées partout.
    Voir quelques expériences, et soutenir une en cours au Mali, pour transformer ces sacs-plastiques, en les mélangeant à du sable, pour paver les rues qui en ont bien besoin :
    http://mali-pense.net/Sacs-Plastiques.html

  9. Le plastique prospère et CONSOGLOBE et aussi responsable.
    Comment s’alarmer contre le plastique dans un article et proposer des récupérateurs d’eau de pluie en plastique au rayon boutique!C’est le paradoxe de ce site…moi je vend des récupérateur en béton mais personne en parle…c’est vrais je suis une petite entreprise pas un mastodonte de la pétrochimie…..

  10. qu’on arrête une fois pour toute tous les emballages inutiles, certains produits sont emballés 2 x, c’est abérant

    • Aurore

      Bea,

      Oui vous avez raison, la quantité d’emballages utilisés est parfois importante, trop importante ! Il faut donc choisir ses produits avec précautions. Cela prend plus de temps dans les rayons mais certaines marques font de réels efforts pour proposer des yaourts sans suremballage en carton ou des dentifrices sans carton supplémentaire.

      Sinon, dans les biocoop, vous trouverez sans doute des solutions plus écologiques comme des céréales à doser soi-même, du yaourt en libre-service… Essayez, vous allez adorer !

      Bonne journée !

  11. En fait le plastique est capable du meilleur comme du pire en fonction de l’usage qu’on en fait. Certes il faut recycler, mais surtout il faut réutiliser, autant de fois que possible. C’est ce qu’on a fait en développant des flacons en plastiques durables et ré-utilisables à l’infini ou presque parce que RECHARGEABLES ! Tous les détails de notre combat de PME du bicarbonate: www. compagnie-bicarbonate.com/nos-emballages/
    Et je crois qu’on y viendra tous pour des raisons à la fois écologiques… et économiques !
    Nicolas

  12. et si déjà chacun adoptait une gourde en inox au quotidien pour éviter la consommation d’eau en bouteille jetable…. “gourde et fière de l’être “!

  13. il faudrait que chacun d’entre-nous ait cette idée dans la tête; je le fais, j’en parle mais ……. merci de ce rappel urgent

  14. Essayez donc de garder en bon état un fruit ou légume dans un emballage plastique …certainement pas 14 jours, cela pourrit
    je l’ai constaté fréquemment, le plastique empèche l’aliment de respirer,
    ou vous êtes mal informé ou votre reportage est orienté

  15. Si vous voulez jouez les journalistes, faites le bien, commencez par vous documenter !!!

    Les bouteilles d’huile sont recyclées par toutes les usines de recyclages construites depuis 2008.

    Et il y a fort à parier que les autres sont en voie de s’adapter.

    Vous vous rendez-compte de votre responsabilité, en écrivant un article sensé encourager au tri qui donne de fausses informations, qui font qu’au final on triera moins que ce qu’on aurait dû ?!?

  16. Votre article est très intéressant. Nous sommes une entreprise de vaisselle jetable (Dinovia) et notre secteur d’activité est bien entendu dominé par le plastique.
    Nous faisons depuis quelques années de gros efforts pour proposer des alternatives au plastique comme le feuille en bois de palmier, la canne à sucre ou bien le papier.
    Mais tous n’est pas parfait ! Le plastique conserve des qualités d’hygiène et de garanties alimentaires indéniables !
    Et surtout, il faut raisonner empreinte carbonne ! Quel est l’impact d’une verrine plastique fabriquée en France par rapport à de la vaisselle en bois de palmier importée d’Inde ?

    Plus d’infos : http://www.dinovia.fr

    • Je pense qu’il faut parfois avoir une visibilité plus large que l’unique impact carbone… Entre une vaisselle plastique fabriquée en France et une vaisselle palmier fabriquée en Inde, il faut peut-être essayer d’introduire de nouveaux paramètres stratégique et réfléchir à un concept de vaisselle non jetable.

    • il vous suffit de faire de la vaisselle à pique-nique réutilisable, comme ça commence à se faire pour les gobelets.

      elle conserve ainsi l’intérêt d’être légère à transporter.

    • êtes-vous objectif?
      si dans un pays comme la France les seules alternatives (selon vous sont feuille en bois de palmier, la canne à sucre ou bien le papier) notre pays est un désert.Selon moi il existe d’autres moyens (bien sur non jetables)…terre cuite, métaux, verre…
      Je rappelle ici que le plastique est vecteur de cancer.
      Que le plastique est issu du pétrole (énergie limitée).
      Le bois par exemple est illimité à condition de replanter régulièrement.
      Puis quel est l’impact d’un objet en plastique qui se détériore rapidement (donc on jette ou on recycle….l’empreinte carbone du recyclage?je te dis pas)?L’objet est inutilisable rapidement mais le matériaux(plastique) à une durée de vie (de nuisance) très longue.

  17. J’ai trouvé un boucher , sur le marché , qui vend de la viande excellente ( meilleure qu’en supermarché ) , souvent moins chère qu’en supermarché ou un tout petit peu plus chère mais nettement mieux coupée donc moins de déchets et enveloppée de façon traditionnelle …

  18. Les yaourts et autres produits laitiers en format familial et non individuel , ce serait super ..

  19. bonjour
    peut etre faut il s adresser aux industriels ou autres grands VPC….QU ILS COMMENCENT A NE PAS TOUT METTRE SOUS PLASTIQUE DES FOIS EN DOUBLE PROTECTION…CE SERA DEJA CA…

    • Vous n’aviez pas remarqué que les industriels ne fabriquent pas pour votre bonheur mais pour vendre un maximum ?

      C’est juste une question de marketing.

Moi aussi je donne mon avis