Cabane dans l’arbre : réveillez votre imaginaire !

Naturelle et conviviale, la petite cabane, perchée en haut de son arbre n’en finit pas de séduire petits et grands. En amoureux, entre amis ou en famille, passer une nuit accrochée à la cime d’un chêne nous renvoie spontanément à nos rêves d’enfant.

La cabane dans l’arbre : un nid d’enfant

Qui n’a jamais rêvé de se coucher et de se réveiller au doux son de la nature ? De nos jours, de plus en plus de séjours sont proposés dans le cadre surprenant d’une maison dans les arbres. Et pour cause, ces cabanes-écolos perchées sont tendances !

cabane dans le jardinDes matériaux de construction traditionnels (pierre, bois..), un confort assuré : éclairage, chauffage, sanitaire, point d’eau et le nécessaire pour cuisiner…Aujourd’hui la cabane sait se faire de charme pour garantir son retour en force !

La cabane : alliée de l’environnement

Les constructions dans les arbres permettent de préserver un maximum d’arbres en y aménageant un ou plusieurs bâtiments plutôt que de déboiser pour la construction.

Ainsi, les habitats dans les arbres sont en harmonie avec l’environnement et représentent une nouvelle alternative écologique et durable en matière d’aménagement des parcs, forêts, et autres espaces naturels exceptionnels à protéger.

Construire sa cabane dans un arbre

Tout d’abord, le choix de l’emplacement est important, souvent la forme de l’arbre décide de l’architecture et du plan de la cabane.

De plus, tous les arbres ne sont pas d’une résistance égale face au poids de la cabane, au vent et aux éléments naturels

  • Ainsi, les bois très fragiles comme le noyer, le peuplier ou le tremble sont à éviter. Les essences d’arbre suivantes sont quant à elles à privilégier : chêne, hêtre, platane, érable, tilleul, marronnier, châtaignier, cèdre, épicéa, sapin

Cabane dans les arbres

Puis, il faut poser la structure de la cabane sur les premières branches de l’arbre car plus solides. La fixation doit être à la fois résistante pour une certaine sécurité et respectueuse de l’arbre, qui ne doit pas subir de perforations abusives, ni d’étouffement.

>>>La structure doit prendre en compte les mouvements de l’arbre provoqués par le vent.

Poser le plancher et les murs

Deux solives principales, arrimées de chaque côté du tronc, ainsi qu’une solive plus petite, maintenue par un poteau reçoivent les chevrons, espacés d’une quarantaine de centimètres. Le plancher est ensuite posé sur les chevrons.

  • Pour maintenir l’ensemble en équilibre, deux renforts doivent être fixés sous les solives principales et s’appuyer sur le tronc, protégé par des plaques métalliques.

Enfin, pour le montage des murs et la mise en place de toutes les ouvertures, ne pas oublier de prévoir le passage des branches de l’arbre dans chaque pan de mur.

Cabane dans l’arbre – important

Pour s’intégrer parfaitement dans le développement durable, les bois doivent être labellisés PEFC et les isolants naturels. Les arbres ne doivent être ni blessés, ni entravés dans leur croissance.

*
Je veux témoigner

Sur les cabanes dans les arbres