Beauté bio. Distinguer huile estérifiée et huile végétale

De plus en plus utilisées en tant que matière première principale dans les cosmétiques naturels, les huiles estérifiées sont vaguement ressemblantes aux véritables huiles végétales 100 % naturelles. Elles sont agréables à utiliser sur la peau, mais elles n’ont pas grand chose d’une huile végétale complète…

Des huiles estérifiées…de second choix

Nous connaissons tous l’huile d’olive ou encore l’huile d’amande douce qui sont, à la base, de véritables huiles végétales de qualité, essentiellement constituées d’acides gras, et obtenues par pression, extraction et sans modification chimique.

Les huiles estérifiées, quant à elles, bien qu’elles soient d’origine naturelle, sont une création de laboratoire dont la fabrication passe par la dissociation d’une huile végétale.

Huile

Ainsi, les acides gras dissociés sont ensuite associés à de la glycérine ou à d’autres alcools pour développer de nouvelles combinaisons ayant des propriétés différentes….De ce fait, la richesse des vertus des véritables huiles végétales disparait en grande majorité dans ces huiles estérifiées.

En dépit de leur "effet silicone" agréable, ces huiles se révélant beaucoup plus pauvres en matières actives que les huiles végétales complètes, le BDIH allemand préconise de ne pas dépasser, dans une formule de cosmétique naturel, 10 % de substances estérifiées.

Apprenez  à lire les étiquettes des produits cosmétiques

Les huiles estérifiées, incolores et inodores, sont reconnaissables aux termes INCI, comme :

  • Caprylic Capric Triglyceride,
  • Coco Caprylate Caprate,
  • Oleyl Erucate,
  • Oleyl Linoleate,
  • Decyl Oleate.

Les huiles végétales authentiques sont certes souvent un peu plus coûteuses, dotées d’une texture moins douce et moins légère que les huiles estérifiées, mais l’essentiel n’est-il pas le résultat qu’elles apportent ?

Lire également la beauté/santé bio

Article sur l’huile estérifiée et l’huile végétale par Elwina, mai 2010