Entretenir

Duel écologique : Balles de tennis vs Balles de lavage

Est-il utile d’investir dans des balles de lavage pour réduire notre consommation de lessive quand de simples balles de tennis semblent faire l’affaire ? Verdict.

Balles de tennis

Les pour : économie de lessive, efficaces pour les tissus très épais
Les contre : feutrine et noyau en caoutchouc synthétique, risque d’endommagement du linge et de la machine, bruit.
Selon la FIFAS (Fédération des Industriels et des Fabricants d’Articles de Sport),  14 millions de “petites balles jaunes” sont consommées chaque année  avec une durée de vie de 1 à 2 ans. Elles sont ainsi considérées comme un produit de consommation courante malheureusement souvent jeté par la suite dans la nature. (Nombre de balles de tennis utilisées en France)
Or la feutrine textile et le caoutchouc qui les composent mettent plusieurs siècles à se dégrader. Une filière de collecte et de recyclage des balles usagées a même été mise en place en 2008 par la Fédération Française de Tennis et l’entreprise Coved pour réduire leur impact environnemental !Mais quelques une d’entre elles ont aussi le droit à une “seconde vie” : certaines personnes utilisent en effet des balles de tennis pour améliorer les performances de lavage et avoir un linge plus souple et facile à repasser. Mais, si elles remplissent à première vue les mêmes fonctions que les véritables balles de lavage, elles n’ont en aucun cas été conçues pour cet usage.Mettre des balles de tennis dans son tambour, c’est prendre le risque de voir leur couleur déteindre sur nos vêtements,  si jamais les balles ne sont pas assez usées. Il est donc indispensable d’utiliser des vieilles balles, ou mieux encore, des balles de couleur blanche mais assez rare sur le marché (20 % du marché français vs 70 % pour les balles jaunes).

De même, composée d’un noyau de caoutchouc synthétique dans lequel est injecté de l’air comprimé (0,98 kg/cm2) avec un revêtement en feutre, une balle de tennis a un diamètre (6,35 à 6,67 cm) et un poids (56,7 à 58,5 g) bien plus importants que les balles de lavage.

L’avantage de leurs dimensions est qu’elles ne peuvent pas se coincer le long du hublot et qu’un nombre moins important est requis dans la machine (1 balle de tennis = 2 à 3 balles de lavage environs).
Mais les inconvénients sont aussi là : engorgés d’eau, elles peuvent devenir très lourdes et donc endommager certains textiles, sans compter le bruit qui va avec… Pire : beaucoup de balles usagées sont crevées (souvent imperceptible à l’oeil nu) et peuvent se remplir d’eau, avec des risques d’endommagements pour le hublot !

  • Prix : entre 10 et 20 euros pour une boîte classique de 4 balles.
  • Utilisation  : 2 à 3 balles de tennis pour une machine de 4 kg.

Balles de lavage

Les pour : caoutchouc recyclable, économie de lessive prouvée, utilisable à vie, respect des couleurs
Les contre : coût à l’achat, peuvent se coincer le long du hublot
Le plus souvent en caoutchouc naturel recyclable (à privilégier au synthétique), les balles de lavage connaissent un succès grandissant depuis 1994, année où elles furent primées au concours Ecoproduit du Ministère de l’Environnement.Et pour cause : glissées simplement dans le tambour de la machine, il est prouvé qu’elles permettent de réduire la dose de lessive utilisée d’au moins 20 % et la quantité d’assouplissant. Attention cependant à ne pas les confondre avec la boule de lavage aux céramiques (Biowashball) qui, elle, remplace la lessive !Dans son dernier test de lave-linge (janvier
2008), 60 millions de consommateurs a ainsi testé plusieurs types de balles et battoirs avec des résultats positifs :

  • En diminuant la quantité de lessive de 20 %, l’efficacité de lavage est aussi bonne qu’avec 100 % de détergent
  • Seul bémol : pour un lave-linge frontal, les balles ont tendance à rester coincées le long du hublot durant une partie du cycle.

Depuis leur apparition, les balles de lavage ont connu quelques évolutions notamment au niveau de leur taille (34 mm) et de leur poids moindres (31 g maximum) mais aussi de leur teinte (plus clair) les rendant insensibles au chlore  (ne déteignent pas). Elles sont réputées increvables pour un usage illimité. Cependant elles ne sont pas faites pour laver les collants ou la dentelle.

Disponibles le plus souvent en vente par correspondance, les balles actuelles sont pour la plupart vendues par lot de 6. Certaines sont également conditionnées avec 4 battoirs utiles selon leurs fabricants dans  le sèche-linge pour détasser les vêtements et donc réduire son temps d’utilisation.

  • Prix  : 13 € en moyenne les 6 balles, et entre 15 et 20 euros avec les battoirs.
  • Utilisation : 12 boules pour 5kg de linge, 10 pour 3 kg, 6 pour 2 kg, et 6  pour 1 à 2 kg.

Le verdict consoGlobe

Balles de tennis : 6 / 10
Balles de lavage : 8 / 10

Évitez les risques inutiles avec les balles de lavage

Uniquement composées de caoutchouc, les balles de lavage ont été conçues spécialement pour la machine à laver et sont bien plus souples que des balles de tennis dont le destin premier est de rebondir efficacement au sol…

Les balles de tennis peuvent être une bonne alternative aux balles de lavage, seulement si vous avez l’assurance qu’elles ne sont pas crevées ou que leur revêtement est suffisamment usé, au risque de voir votre linge abîmé ou d’une couleur plus jaune qu’à l’origine, voire, pire encore, votre machine endommagée… Certains privilégient aussi… des balles de golf, plus résistantes et sans feutrine, et très peu chères. Mais là aussi, gare au hublot cabossé (et aux oreilles…) : réalisées en résine synthétique très dur, les balles de golf sont déconseillées en machine.

Mieux vaut ne pas prendre de risque et investir dans des balles de lavages prévues à cet effet. S’il s’agit d’un investissement plus coûteux que de simples balles de golf ou de tennis, elles ont fait leurs preuves lors des tests consommateurs et vous assurent des économies de lessive mais aussi d’eau et d’électricité : un investissement vite rentabilisé !

De plus, il existe des balles de lavage équipées d’un système magnétique qui contribuent à neutraliser le calcaire.

Autre “point gagnant” pour les balles de lavage : un emballage plus écolo. Vous trouverez des balles de lavage dans des boîtes en carton recyclé par exemple alors les balles de tennis se vendent dans la plupart des magasins en “tube” composé de plastique et capsule en aluminium (4 millions de boîte vendues par an !).

*