L’association de cultures, pour jardiner sans pesticide

L'association de cultures, pour jardiner sans pesticide

L’association de cultures fait partie des bonnes vieilles techniques de jardinage qui ont été délaissées depuis quelques décennies, alors qu’il ne s’agit avant tout que de profiter des avantages de la diversité biologique. Mais commençons plutôt par le début.

Qu’est-ce que l’association de cultures  ?

Eh bien, il s’agit tout simplement d’associer harmonieusement la plantation d’une plante avec une autre.  Une plante sert à repousser les parasites qui pourraient surgir et nuire à une autre plante.

  • Cette association de plantes, aussi appelée compagnonnage et pleine de bon sens, permet d’éviter l’usage de pesticide dans la culture potagère.

Associer des plantes est une technique qui n’est guère plus appliquée dans l’agriculture actuellement si ce n’est dans l’agriculture biologique ou biodynamique.

L’association de cultures : les plantes protègent les plantes

Quelques exemple de plantes amies associées dans le jardin :

  • La carotte a pour plante amie le romarin. En retour, le romarin permet éloigne les mouches de la carotte sans avoir besoin d’utiliser un quelconque pesticide.
  • Haricots, maïs et courges vont ensemble mais ne vont pas avec pois, oignons, haricots.
  • Myosotis / framboisiers  : sont alliées contre les vers de framboisier
  • Capucines / rangs de tomates, choux, carottes, pommes de terre, haricots : alliées contre les mouches blanches (aleurodes)
  • Oeillets d’inde associées avec les tomates , les choux, les haricots, les carottes, les pommes de terre et les poireaux contre les mouches blanches
  • Ciboulette / rosiers  : associées contre l’oïdium et les taches noires
  • Romarin, thym / le chou : associées contre pucerons, piéride
  • Tomate / chou  : associés contre la piéride
  • Carottes / tomate : amies
  • Carottes, choux / laitues ne vont pas ensemble, ne pas les associer
chou-legume-jardin-bio-choux-salade-jardinage-05

N’associez pas les choux avec les carottes

Pour de plus amples renseignements et toute la liste des associations de cultures possibles, consulter la page spéciale “Association des cultures” sur l’Encyclo Ecolo.

On peut ainsi utiliser des associations de graines contre certains nuisibles. Voici ci-dessous quelques exemples.

Associez les graines pour éloigner les nuisibles ou jardiner mieux

  • “Courge toujours” : 4 sachets de graines de courge mais aussi un de bourrache, pour faire fuir les limaces.
  • “Des radis pleins les poches” : 4 sachets de graines de radis mais également de carotte touchon. Cette association idéale éloignera les araignées rouges.
  • “Raconter des salades” : 4  sachets de graines de salade accompagnés d’un sachet de graine de chrysanthème comestible. La chrysanthème s’associe très bien à vos salades.
  • Rouge comme une tomate” : 4 sachets de graines de tomate mais aussi d’un sachet de tagete erecta qui éloignera les nématodes de vos plants.
  • Prendre racine” : 4 sachets de graines de poireau, carotte, betterave et panais mais également d’un sachet de tagete.
  • “Herbes folles” : graines de basilic, coriandre, ciboulette et persil et un sachet de graines de souci aux vertus nématicides.

Les cultures associées, comment faire ?

basilic-contre-mouches

Les associations de plantes sont issues des constatations empiriques, fruits de l’expérience qui constate l’affinité ou l’inimité des plantes.

Certaines associations sont liées aux lieux et climat et donc moins probantes dans d’autres endroits.

1 – La règle de base est d’éviter de cultiver côte à côte, des membres de la même famille.
Par exemple : oignons et échalotes.

2 – La 2ème règle est de ne pas pratiquer de monocultures intensives qui deviennent des cibles de choix pour les nuisibles.

  • Les soucis et les oeillets d’inde sont les plantes les plus utilisées pour le jardinage associatif.
  • Les Liliacées et les Légumineuses doivent être séparées car elles ne font pas bon ménage.

*