L'Analyse et Réinformation Cellulaire, accélérateur de guérison - partie 1.

L’Analyse et Réinformation Cellulaire, accélérateur de guérison – partie 1.

Vous l’avez compris maintenant, la colonne vertébrale, le but principal de cette rubrique « santé préventive » est d’éveiller le médecin intérieur qui est en nous pour nous maintenir en bonne santé en limitant le plus possible les dépenses d’argent.

L’A.R.C : accélérateur de guérison du corps et de l’esprit !

Mettre en lumière les pratiques permettant d’atteindre ce double but fait donc partie de mes priorités. A ce titre, l’Analyse et Réinformation Cellulaire (A.R.C.) est précisément  :

- un accélérateur de guérison du corps et de l’esprit !

- le « bras droit » du thérapeute !

- un « booster » de traitement !

Médecins, ostéopathes, psychiatres, psychologues, infirmiers/ères à domicile,…thérapeutes « de tout poil », si vous préférez soigner rapidement mais surtout durablement vos patients plutôt que de « vider leurs poches » et/ou les caisses de la sécurité sociale, formez vous et faites profiter vos patients des atouts de L’Analyse et Réinformation Cellulaire (A.R.C.) !

De la provoc’ me direz-vous ? Oui, sans doute, mais « pas que ».

En effet, plus de 200 praticiens de toutes orientations sont déjà qualifiés en Analyse et Réinformation Cellulaire, principalement en France, Belgique et Suisse.

Michel LARROCHE

L’Analyse et Réinformation Cellulaire (A.R.C.) est précisément une de ces techniques énergétiques d’une logique scientifique implacable, conçue voici 30 ans et mise au point par Michel LARROCHE, docteur en médecine (« Mes cellules se souviennent » et  » ... Et si mes cellules savaient apprendre ? »).

Le but de mon propos (article 1, celui-ci), puis celui des articles orientés « interviews et témoignages » (articles 2 et 3), sera surtout de vous donner envie de tester cette technique simple (sur le principe !), basée sur des protocoles très précis et d’une redoutable efficacité.

L’A.R.C. est effectivement un véritable accélérateur de guérison du corps et de l’âme. C’est un « défaiseur » de noeuds émotionnels !…

Principes et description de l’A.R.C

Pour faire simple, disons que tout ce que nous vivons, ressentons, ici, maintenant, dans le passé ou avant notre naissance et même dans notre passé génétique (nos ancêtres) est inscrit dans nos cellules sous forme « d’ondes porteuses d’informations« . Certains d’entre nous -ils se reconnaîtront !- ont ainsi le sentiment de porter en permanence des sacs à dos d’une tonne ! (1)

Corps et esprit sont intimement liés

La médecine orientale le sait depuis toujours et nous commençons enfin à le reconnaître, ce sentiment de mal-être, de poids voire de lenteur à guérir peut donc être à la fois physique et psychologique.

Partant de ce constat, « la maladie n’est donc que la pointe émergée de l’iceberg. Le mal-être préexistant à tous ses stades d’évolution, ainsi que les traumatismes de départ sont enregistrés, mis en mémoire » dans nos cellules.

L’Analyse et Réinformation Cellulaire procède ainsi en trois temps :

1. investigation permettant d’aller au plus profond de la cause du dysfonctionnement ;

2. levée des barrages énergétiques, témoins de la cause profonde ;

3. verbalisation, donc prise de conscience, et conseils personnalisés.

L’Analyse et Réinformation Cellulaire est pour ainsi dire « le bras droit » du praticien  : elle « booste », consolide et accélère son traitement.

Le thérapeute soigne les effets de la maladie ; avec l’A.R.C., il peut en éradiquer les causes !

Avantage : le patient gagne ainsi un temps fou !

Inconvenient : le praticien, une fois la séance ou la série de séances terminée, ne reverra plus le patient ; du moins en tant que patient pour le symptôme traité (mais certainement en tant qu’ami et/ou personne qui lui envoie du monde !)

*

La suite p.2> Que dit la science ?