Jeans serrés et épilation intégrale augmentent le risque de vulvodynie

Le port d’un jean trop serré, trois ou quatre fois par semaine, double le risque de souffrir de vulvodynie. L’épilation des lèvres intimes entraîne, elle, une hausse de 70% des risques. Voici les résultats d’une étude menée par des scientifiques américains. Une avancée dans la recherche des causes de cette pathologie qui entraîne des souffrances terribles chez les femmes concernées.

Rédigé par MEWJ79, le 14 May 2019, à 11 h 40 min

Une femme sur six souffre de vulvodynie. Et il semblerait que certains pratiques vestimentaires ou esthétiques augmentent les risques d’en souffrir…

La vulvodynie pourrait être due au port de jeans trop serrés et à l’épilation intégrale

Des chercheurs américains ont découvert des causes à la vulvodynie, cette pathologie qui rend la vulve extrêmement douloureuse. Dans une étude publiée dans la revue scientifique Journal of Lower Genital tract Disease, ces derniers expliquent que le port de jeans trop serrés plus de quatre fois dans la semaine et l’épilation intégrale pourraient ainsi être des facteurs favorisant les douleurs(1).

vulvodynie

Portés plus de quatre fois par semaine, un jean trop serré peut s’avérer risqué pour le confort intimes des femmes © Nina Bud

Pour rappel, la vulvodynie est considérée comme une maladie aux causes mystérieuses, qui se manifeste par des sensations chroniques d’inconfort, de picotements voire de brûlures. La patiente souffre le martyre, ne supporte plus aucun vêtement serré ni même, parfois, le simple contact avec des culottes, alors que le médecin ne retrouve aucune lésion particulière lors de l’examen gynécologique. Souvent, on pense à tort à une mycose.

Soigner une vulvodynie, un long processus

Pour mener à bien leurs recherches, les scientifiques ont analysé les données d’une précédente étude réalisée sur 23 femmes âgées entre 18 et 40 ans, diagnostiquées avec des douleurs chroniques vulvaires. Au cours de cette étude, les chercheurs ont comparé l’hygiène intime de ces patientes et l’ont comparée avec celle de 221 autres femmes sans aucune douleur. Au final, le port d’un jean trop serré, trois ou quatre fois par semaine, double le risque de souffrir de vulvodynie.

Et ce n’est pas tout ! L’épilation des lèvres intimes entraîne une hausse de 70 % des risques. Ces travaux représentent donc une avancée et permettent de s’en prémunir, du moins de limiter les risques. D’autant plus qu’il est important de rappeler qu’il s’agit de la première cause de douleur à la pénétration vaginale.

vulvodynie

L’été approche, attention l’épilation peut nuire à la santé © Navistock

Et que pour la soigner, le processus est long. Il est recommandé d’appliquer régulièrement des crèmes locales hydratantes et apaisantes sur la zone douloureuse. Il faudra ensuite certainement passer par une kinésithérapie spécialisée à base de relaxation du périnée, mais aussi de massages effectués par des praticiens spécialisés.

Illustration bannière : Vulvodynie : une grande souffrance – © PR Image Factory
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis