Une voiture à zéro euro : une prouesse possible grâce… au covoiturage !

Payer sa voiture zéro euro tout en faisant un geste citoyen et écologique (covoiturage, location de voiture) est-il vraiment possible ? Enquête.

Rédigé par Isabelle Louet, le 8 Feb 2015, à 12 h 32 min

Et si vous vous faisiez offrir votre voiture ? L’offre paraît alléchante, mais comment est-elle possible ? C’est simple, grâce au covoiturage et à la location de son véhicule ! Economie et écologie pourraient donc bien devenir des alliées de choc. Zoom sur une information surprenante.

Une voiture à zéro euro : une initiative d’AramisAuto, BlaBlacar et OuiCar

En association avec le service de covoiturage BlaBlacar et de location entre particuliers OuiCar, AramisAuto, mandataire automobile, a lancé une formule de financement automobile novatrice.

voiture à zéro euro

Cette dernière mise sur les filons de l’économie collaborative et offre la possibilité d’avoir une voiture « gratuite » grâce… à une bonne action !

En effet, en optant pour le covoiturage et en alliant action citoyenne et environnementale, votre voiture peut revenir à zéro euro !

Mais comment cela fonctionne-t-il en pratique ?

Voiture à zéro euro : ce sont vos passagers qui paient les mensualités de financement !

Pour promouvoir son offre originale, AramisAuto a ouvert un site internet (www.jemoffreunevoiture.com) qui permet dans un premier temps, de simuler la capacité de financement liée à l’activité de covoiturage et/ou de location de votre véhicule à des particuliers.

Concrètement, cet outil simule la régularité, le nombre de passagers etc. que vous devez covoiturer pour pouvoir accéder à la belle promesse de ne pas débourser un euro pour le financement de votre véhicule.

voiture à zéro euro

Photo : jemoffreunevoiture.com/

 

Si vous êtes convaincus, vous passez à l’achat d’une voiture (neuve ou d’occasion) et comme l’affirme Guillaume Paoli, fondateur d’AramisAuto « ce sont les passagers et les locataires qui financent les mensualités de financement ».

Avantage : cette formule est à ce jour lancée à titre expérimental. Elle s’accompagne pour l’instant d’une garantie de reprise du véhicule dans les 2 mois (et dans la limite de 3000 kilomètres parcourus) qui suivent la livraison du véhicule(1).

Cela notamment si les sommes escomptées en covoiturage et/ou location de votre véhicule n’ont pas été atteintes.

Voiture à zéro euro : pour quelle cible ?

Tout le monde peut prétendre à l’offre faite par AramisAuto mais l’objectif de ce dernier est de recruter une clientèle jeune et plutôt disposée à acheter des voitures d’occasion.

voiture à zéro euro 2

Photo : jemoffreunevoiture.com/

Qui plus est, si vous êtes dans l’incapacité de louer régulièrement votre véhicule ou de faire du covoiturage quotidien, AramisAuto vous propose des véhicules qui bénéficient de réductions allant jusqu’à -35 %. Un point positif pour faire face à la concurrence et pour élargir son offre au maximum.

Pour BlaBlacar et OuiCar, il s’agit de recruter des covoitureurs et loueurs particulièrement actifs, ceci afin de développer leur réseau et de faire fonctionner la proposition d’un véhicule à moindre prix.

Une voiture à zéro euro : faut-il se méfier ?

L’accroche du site jemoffreunevoiture.com qui présente une voiture illustrée par la phrase « grâce au covoiturage et à la location de voiture, elle ne vous coûtera pas un centime » donne envie ! Mais, que faut-il lire entre les lignes ?

D’abord, il faut être conscient que pour accéder à certains véhicules, l’effort de covoiturage ou de location de votre véhicule devra être important.

voiture à zéro euro 3

illustration : jemoffreunevoiture.com/

Exemple (simulation réalisée sur le site jemoffreunevoiture.com) : si vous décidez de louer votre voiture 3 semaines et 1 week-end par mois et de covoiturer 3 personnes pour une distance de 500 km par mois.

Vous aurez une capacité d’économie de 152 euros par mois. Pour l’Opel Corsa d’occasion qui vous est par exemple proposée à la suite de votre simulation au prix de 6990 euros(2), il faudra donc tenir votre engagement avec assiduité et pendant un certain temps.

simulation voiture à zéro euro

illustration : jemoffreunevoiture.com/

Autre inconvénient : l’activité de covoiturage ou de location de voiture fluctuera en fonction du lieu où vous vous trouvez, que vous soyez dans une grande agglomération ou dans un petit patelin de campagne.

Enfin, il faut noter que les frais liés à une voiture ne découlent pas uniquement d’un crédit à rembourser.

Il y a aussi le carburant, les frais de garage et de stationnement, l’entretien ainsi que l’assurance auto dont il faut s’acquitter. Toutes ces considérations sont à prendre en compte.

La voiture à zéro euro : un bon objet de réflexion

Si vous ne comptez pas acheter de véhicule, il n’en reste pas moins que le site jemoffreunevoiture.com peut être un objet utile pour simuler les économies que vous pourriez réaliser grâce au système de covoiturage ou de location de votre véhicule.

Un bon point pour développer la consommation collaborative. Et vous, que pensez-vous de ce nouveau mode d’achat ? Pourriez-vous être intéressés ?

(1) offre valable jusqu’au 12/02/2015
(2) Opel Corsa, Essentia – 1.0 65ch, année 2010 – 10 400 km

A lire également sur les thématiques du covoiturage et de la location de véhicule :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Auteure et journaliste, Isabelle Louet aime découvrir, comprendre, tester et partager. Adepte du «facile à appliquer», elle livre aux lecteurs de...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, s’agit-il d’un publi-redactionnel ?

  2. J’utilise le co-voiturage de Bla-bla-car je trouve abusif le montant de la commission : 30 % sur un trajet à 9

  3. Pour ma part je propose tjs des trajets au tarif conseillé mais je ne vois pas pourquoi le tarif devrait diminuer suivant le nombre de passagers. C’est une offre de service et non un partage des coûts et sûrement vous y gagner en tant que passager car Cest assez rare de rouler à plein… Si le tarif ne vous convient pas il y a d’autres sites qui proposent de partager les coûts entre les passagers.
    Le train …
    Après ce qui est de l’affichage de la commission je trouve cela pas correct de pas l’afficher je me demande même si C’est légal … La publicité des prix me semble importante. Après le site offre un service différentes interphases Cest normal qu’ils soient rémunérés.

    • Bonjour Ivan
      Vous posez bien le débat entre offre de service et esprit de partage, ne voyez pas de jugement de ma part là dedans, chacun son point de vue.
      Je trouve quand même que BlaBla , tout en étant légitime à être rémunéré, use un peu beaucoup (je n’ai pas dit abuse) de sa position incontestable de leader .

  4. Pour Carole : oui il devrait y avoir un tarif dégressif selon le nombre
    On peut connaître le prix de réservation sans pour autant réserver, il suffit de commencer à s’inscrire mais stopper avant de valider le paiement par carte bancaire. Je vais demander à BlaBla s’ils ne peuvent pas afficher une grille de tarifs ça doit même être légal.
    Ce n’est pas par hasard que les tarifs de commission ne sont pas affichés : quand on surfe sur la vague solidaire, les questions d’argent sont obscènes…

  5. Bonjour
    C’est bien alléchant, mais il est évident que AramisAuto ne vit pas de l’air du temps et perçoit une rémunération sous une forme ou une autre. On aimerait donc connaître le prix de la prestation .
    Cette remarque vaut aussi pour BlaBlaCar qui affiche le prix de sa commission pour les passagers mais pas pour info aux conducteurs, en gros 15 à 20% de la somme reversée au conducteur. Si on ôte la TVA ça fait quand même 13 à 16%. C’est beaucoup mais comme BlaBla est en position de quasi monopole…
    Certains conducteurs demandent des prix supérieurs aux prix indicatifs de BlaBla (par exemple 17€ par personne au lieu de 13 pour un trajet de 200km, ce sont souvent des hommes dans de grosses voitures, des vans à 4-5-7 places…et la commission est proportionnelle au prix demandé

    On sort un peu de l’esprit de l’action collaborative et solidaire entre personnes responsables. Il est normal de ne pas perdre d’argent avec la location ou le covoiturage, est il légitime d’en gagner ?

    • Bonjour. Oui même questionnement que « degolarson ». Blablacar prend une commission de 20% calculée sur la somme demandée par le conducteur mais en supplément de celle-ci. Je trouve cela tout à fait normal. Par contre aucun de moyen de connaître ce tarif de commission avant de réserver… Et là les frais seront systématiquement retenus en cas d’annulation. Ce qui me choque également : parfois pour le même trajet, la commission Blablacar est à plus de 20% (toujours sans aucune annonce préalable au paiement). Quelle raison à cette augmentation de commission ? Une hypothèse avancée : résa tardive effectuée proche de la date de départ… Le tarif proposé par les conducteurs est parfois « prohibitif » de 7 à 11 € pour le même trajet ! Je me suis ainsi retrouvée avec un tarif au plus fort dans un véhicule occupé par 4 personnes de la même famille donc non payantes. J’étais la seule payante !! Le tarif ne devrait-il pas être diminué selon le nombre de places proposé ?

Moi aussi je donne mon avis