Des scientifiques ont découvert comment arrêter le vieillissement des cellules

Des chercheurs ont réussi à modifier des cellules humaines pour que le rythme auquel elles se multiplient ne diminue pas, ralentissant ainsi leur vieillissement.

Rédigé par Anton Kunin, le 8 Aug 2017, à 11 h 14 min

Le procédé, découvert par John Cooke et ses collègues, a été décrit dans le Journal of the American College of Cardiology. Promet-il d’arrêter, ou ralentir le vieillissement ?

Un espoir pour les malades de progéria, une maladie génétique rare

Chez les humains, les cellules se multiplient rapidement dans l’enfance, ce qui est une condition essentielle à la croissance. À l’inverse, notre corps empêche leur multiplication lorsque nous vieillissons : si ce phénomène n’existait pas, l’humanité aurait une incidence beaucoup plus élevée de tumeurs cancéreuses et pourrait même disparaître.

Mais il arrive aussi que les cellules doivent se multiplier, mais ne se multiplient pas. C’est le cas des enfants atteints de progéria, une maladie génétique qui empêche la multiplication de cellules dès l’âge de 12 mois.

Chez les personnes affectées par cette maladie, les cellules existantes vieillissent, mais de nouvelles cellules ne viennent pas les remplacer. Résultat : les problèmes s’accumulent dans l’organisme et la personne meurt vers l’âge de 12-14 ans.

Les chercheurs ont réussi à provoquer artificiellement la croissance de cellules

Une équipe de chercheurs au Houston Methodist Research Institute a donc décidé d’exploiter un phénomène d’une importance capitale : plus les cellules vieillissent, plus courts sont les télomères de leurs chromosomes.

Les chercheurs ont injecté de l’acide ribonucléique directement dans les cellules, ce qui a eu pour effet la production de télomérase, une substance qui entraîne la croissance de télomères. Les cellules ont donc commencé à se multiplier comme elles le feraient chez une personne jeune et en bonne santé.

Cette avancée n’est toutefois pas une victoire absolue, mettent en garde les chercheurs : il arrive que des personnes de 70 ans aient des télomères plus longs qu’un adolescent. Ils sont toutefois optimistes : un procédé empêchant le vieillissement des cellules devrait être élaboré dans les 50 prochaines années.

Illustration bannière : Personnes âgées faisant de l’exercice © Ruslan Guzov
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis