Une nouvelle vidéo accablante pour le 1er producteur d’oeufs français

Alors que le groupe Avril s’est engagé à ne plus commercialiser d’oeufs provenant d’élevages en cage, l’association L214 dénonce les conditions d’élevage des poules en cage.

Rédigé par MEWJ79, le 19 Oct 2018, à 10 h 11 min

Des images de poules en cage entassées, au milieu de cadavres, ont été dévoilées par l’association L214. Le but : dénoncer les conditions de vie de ces volatiles élevées par le premier producteur français, le groupe Avril.

Conditions de vie déplorables pour des poules élevées en cage

Une nouvelle vidéo de l’association L214 Éthique et Animaux choque l’opinion publique. Cette fois, les images ne sont pas tournées ans un abattoir mais dans un élevage intensif de 150.000 poules pondeuses dans l’Essonne. C’est là que sont produits des oeufs pour le groupe Avril. Le but est d’alerter sur les conditions de vie déplorables de ces poules élevées en cage. Et les dénoncer.

Pour rappel, en mai 2018, Sophie Marceau prend la parole dans une vidéo hébergée sur YouTube par ladite association. L’actrice française souhaite ainsi profiter de sa notoriété pour interpeller les spectateurs, et en particulier les députés, pour faire cesser les mauvais traitements des poules pondeuses élevées en cage.

Le groupe Avril s’est engagé à ne plus commercialiser ces oeufs, mais en 2025

L’association veut évoquer ce que l’on appelle le problème des « oeufs cachés », ceux présents dans la composition de nombreux produits agroalimentaires. Le groupe visé est Avril. Pourtant comme d’autres, il s’est récemment engagé à ne plus commercialiser d’oeufs provenant d’élevages en cage, mais d’ici 2025 seulement. Et l’association de rappeler que cet engagement ne vaut que pour les oeufs commercialisés en boîte, non pas ces fameux « oeufs cachés ».

Le combat est de taille puisque l’ONG Compassion in World Farming (CIWF) explique sur son site : « Les oeufs utilisés dans la fabrication de produits finis proviennent quasiment toujours de poules élevées en cage, sauf mention contraire sur l’emballage ». L’association invite donc le groupe Avril à suivre l’exemple de ses concurrents qui ont, eux, déjà banni ce mode de production pour l’ensemble de leurs oeufs. Cette entreprise est le premier producteur français, avec 3,5 milliards d’oeufs produits par an, soit près d’un quart de la production en France.

Illustration bannière : Poules entassées – © Capture d’écran Youtube – L214
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis