Une vague verte déferle en Europe

Les citoyens européens ont été très nombreux à voter pour le Parti vert européen, qui arrive troisième à ces élections européennes de 2019 avec 13,1% des voix.

Rédigé par Anton Kunin, le 27 May 2019, à 11 h 32 min

Dans la nouvelle composition du Parlement européen, qui compte 751 sièges, les Verts en auront 70.

Les Verts arrivent troisième en France

C’est un score historique pour Les Verts : aux élections européennes du 26 mai 2019, les citoyens de 28 pays ont été 13,1 % à avoir voté en leur faveur, ce qui est 4 points au-dessus du score que ce parti avait recueilli en 2014(1). Les pays où le Parti vert européen a recueilli le plus de suffrages sont l’Allemagne (22 %) et l’Irlande (15 %).

Les leaders du groupe Les Verts au Parlement européen,Ska Keller et Bas Eickhout après l’annonce des résultats du scrutin. ©Alexandros Michailidis Shutterstock

En France, Europe Écologie Les Verts est arrivé troisième avec un score de 13,47 %. Sur les 74 sièges que compte la France au Parlement européen, 12 sièges seront occupés par les Verts. « Jamais, lors d’une campagne politique, la question écologique n’a autant été présente et débattue. À nous, désormais de prendre nos responsabilités », a déclaré David Cormand, secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts à l’annonce des résultats.

Les Verts au Parlement européen : quel programme ?

Les candidats écologistes n’ont pas manqué de souligner l’engagement de la jeunesse dans la lutte contre le changement climatique. Le vendredi 24 mai, la deuxième grève mondiale pour le climat a mobilisé plus d’un million de collégiens et d’étudiants dans 120 pays.

Une fois que la nouvelle composition du Parlement européen sera à pied d’oeuvre, les Verts comptent faire voter un Traité Environnemental Européen. Ce traité créerait un droit de recours effectif à la justice dans tous les cas où sont en cause les dommages environnementaux. Pour ce faire, le Traité introduira la notion de « crimes et délits contre l’environnement ».

L’hémicycle du Parlement européen © Walencienne

Le parti souhaite également créer une Banque pour le climat, dotée d’un budget de 100 milliards d’euros par an, mettre fin à l’exploitation du charbon et du nucléaire d’ici 2040 et rendre obligatoire, sur les produits alimentaires, un logo signalant la présence de perturbateurs endocriniens. Dans la sphère sociale, les Verts ambitionnent de mettre fin à l’écart des salaires entre les hommes et les femmes d’ici 2030.

Illustration bannière : Yannick Jadot saluant les scores d’EELV aux Européennes – © CNews/Capure d’écran Youtube
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. C’est le système actuel de votation qui est absolument ridicule et obsolète !!!! en effets ce sont les abstentionnistes SEULS qui ont gagné ces votations, tous les autres ne sont que des petits guignols….. c’est bien là qu’on voit que les partis politiques ne servent pas à grand chose et le peuple commence à le croire !!!! c’est bien ce que disait le Général de Gaulle …… youtube.com/watch?v=r_NFtraC3eU&feature=youtu.be

Moi aussi je donne mon avis