Que faire en cas d’urgence médicale bénigne pendant le confinement

Même pendant une épidémie, les autres urgences ne disparaissent pas pour autant. Dentistes, opticiens, pharmaciens… Lesquels assurent encore des gardes et comment faire appel à eux ?

Rédigé par Paul Malo, le 31 Mar 2020, à 9 h 42 min

En pleine pandémie de coronavirus, les autres maladies et soucis du quotidien ne cessent pas pour autant. Quelles autres urgences sont-elles encore assurées ?

Des permanences des dentistes et des opticiens

La France entière est confinée. Mais que faire face non pas au COVID-19 mais à une urgence médicale d’un autre genre ? Les attestations à remplir pour sortir de chez soi prévoient les situations vous permettant de sortir de chez vous pour une raison légitime. Mais lesquelles ? Ainsi, même en pleine épidémie, les urgences dentaires sont toujours prises en charge. S’il faut éviter de se déplacer aux urgences ou chez son dentiste, en cas de rage de dent vous pouvez soit appeler celle ou celui qui vous soigne d’ordinaire, ou appeler le centre de régulation départemental au 09 705 00 205, afin d’être aiguillé en termes d’urgence bucco-dentaire.

Il en est de même si vous avez cassé vos lunettes. Tout comme les dentistes, les opticiens sont désormais également de garde, sur le modèle du système pratiqué par les pharmaciens. Rendez-vous sur le site urgenceopticien.fr en cas de situation d’urgence. Le site recense les coordonnées de tous les opticiens en France s’étant portés volontaires pour ce dispositif. Une fois le degré d’urgence estimé, vous pourrez vous rendre en rendez-vous muni d’une ordonnance et de votre pièce d’identité.

Ordonnances renouvelées, téléconsultations recommandées

Les rendez-vous en téléconsultation sont à privilégier si possible – © Ilona Titova

Du côté des pharmacies, il a été décidé que,  jusqu’au 31 mai, il serait possible de se voir délivrer ses médicaments sans renouvellement d’ordonnance. Il faut néanmoins présenter son ancienne ordonnance, les pharmaciens étant invités à fournir au patient un nombre de boîtes suffisant pour permettre la poursuite du traitement jusqu’à la fin du mois de mai « dans le cadre de la posologie initialement prévue ». Ces traitements seront remboursés dans les conditions habituelles.

Enfin, de manière générale, qu’il s’agisse du coronavirus ou de toute autre raison médicale, mieux vaut privilégier les téléconsultations. Une façon simple d’éviter les contacts, avec le personnel soignant comme entre patients dans la salle d’attente. Ces consultations sont prises en charge par la Sécurité sociale et les mutuelles au même titre qu’une consultation classique, mais leur règlement se fera directement en ligne via carte bleue. Bien sûr, en cas de fracture ou de blessure grave, se rendre aux urgences s’impose toujours, des dispositions particulières ayant été prises par les services d’urgences pour éviter au maximum les contacts entre patients.

Illustration bannière : Urgence dentaire ou optique pendant l’épidémie de coronavirus – © TanyaKim
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis