Une polémique autour de peluches en fourrure animale

Une nouvelle polémique a explosé sur Internet en ce début d’année 2017 : elle concerne une entreprise française fondée au second semestre 2016, « Histoire de bêtes ». La société fabrique des peluches à partir de fourrure d’animaux, donc de la vraie fourrure et non du synthétique.

Rédigé par Séverine Bascot, le 4 Jan 2017, à 10 h 20 min

Une nouvelle polémique a explosé sur Internet : elle concerne une entreprise française fondée au second semestre 2016, « Histoire de bêtes ». L’entreprise fabrique des peluches à partir de fourrure d’animaux, donc de la vraie fourrure et non du synthétique. Les défenseurs des droits des animaux sont donc montés au créneau.

Des peluches à partir de fourrure d’animaux

L’utilisation de fourrure n’est pas interdite en France et « Histoire de bêtes » ne fait rien d’illégal en proposant à la vente des peluches faites à partir de fourrure d’animaux. La marque, repérée par le site Konbini(1), propose donc des porte-clés, des oursons… Toute la panoplie d’objets qu’il est possible d’acheter chez une marque proposant des peluches en somme.

La différence ne tient qu’à la nature de la fourrure qui est, pour le coup, d’origine animale. « Histoire de bêtes » justifie d’ailleurs sa position en expliquant, sur son site, « Pour tous ceux qui sont contre la fourrure, le cuir, même la laine et préfèrent se tourner vers des matières synthétiques, nous comprenons leur point de vue. Néanmoins nous ne sommes pas d’accord. L’industrie pétrochimique et notre attachement aux matières fossiles n’ont toujours pas résolu ces sujets. Nous croyons aux matières naturelles, aux petites productions locales, moins d’objet avec plus de sens ».

Les défenseurs des animaux s’insurgent contre l’utilisation de fourrure

Plusieurs sites se sont emparés de la question : les défenseurs des animaux, qui luttent déjà contre la fourrure d’origine animale dans les vêtements, estiment que la création d’animaux en peluche avec ce matériau naturel est un problème. Un appel au boycott de l’entreprise a été lancé sur fonds de critique de « banalisation de la cruauté » et une pétition a été postées sur le site Mes-Opinions.

Reste que la fabrication d’animaux en peluche à base de fourrure d’animaux n’est pas illégale et « Histoire de bêtes » n’est pas la seule entreprise à en proposer en France ou dans le monde.

Illustration bannière : Halte à l’utilisation de la fourrure dans la confection – © Ben Kitching Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. Dans l’avenir peut-être que l’humanité évoluera et comprendra qu’il faut partager la planète avec les autres terriens et que les animaux ont aussi le droit de vivre sans que l’homme soit systématiquement un fléau pour eux.

  2. Sans eux, la fourrure animale est jetée, ou brûlée. Souhaitez vous qu’il en soit le cas, ou qu’elle soit utilisée ? L’animal en question ne meurt pas que pour sa fourrure, mais aussi pour sa viande. Et ça, vous n’y changerez jamais rien. Alors oui, je préfère que l’animal mort serve le plus possible.

  3. Ce n’est pas parce que, et je vous cite : « Reste que la fabrication d’animaux en peluche à base de fourrure d’animaux n’est pas illégale et « Histoire de bêtes » n’est pas la seule entreprise à en proposer en France ou dans le monde. »
    que l’on doit accepter ce genre de pratique cynique.
    Le travail des enfants est légal dans certains pays ….. donc on doit l’accepter ?
    Avec ce genre de conclusion on va devoir accepter tout un tas de saloperies.

  4. Les anti fourrures animales sont des gens sans aucune connection avec la nature, ce sont des mutants urbains, des gens qui ne savent rien de la campagne. La fourrure a été créée aussi pour l’homme.

    • Ah elle est bien bonne celle là, assassiner des animaux pour faire des peluches c’est ça être en connexion avec la nature.
      Quant au fait que la fourrure a été crée pour l’homme cette phrase est juste stupide car la fourrure n’a pas été crée mais utilisé par l’homme et de plus pour votre information nous ne sommes plus au temps de la préhistoire ….
      Et je ne vois pas ce que vient faire la notion de campagne ici …. bref quand on a un argumentaire aussi faible on s’abstient de commentaires.

  5. En même temps, l’article ne dit rien de l’origine des fourrures.
    Le commerce de viande étant légal, car l’homme est omnivore par nature, le commerce des peaux fourrures et poils de même origine ne relève que du bon usage des ressources. Il serait en effet scandaleux de détruire de la peau dont l’usage est qualitativement sans commune mesure avec les produits synthétiques, et bien plus respectueux de l’environnement.
    Je suis bien sûr d’un avis différent pour ce qui concernerait des élevages dont l’objet principal est la peau.

  6. Hypocrisie!
    On élève bien des animaux pour l’alimentation humaine, alors où est la différence? On tue pour la viande ou pour la peau (ou pour le sport), le reste c’est du blabla.

    • Pour l’alimentation humaine ? parce que vous mangez du renard, de la martre, de la fouine, du vison etc ?
      D’ailleurs, le site incriminé est totalement muet sur les conditions d’élevage des bêtes à fourrure.
      Mais Arphadax a raison, l’elevage des animaux de consommation est aussi un problème à combattre.
      Ne mélangeons pas plusieurs causes, ici on ne parle que de jouets en fourrure.

  7. Alors, oui, produire des peluches en fourrure en soi n’est pas illégal. Mais els commercialiser, en tant que marque française, sur un site qui ne comporte aucune mention légale, ça ce n’est pas réglo du tout ! Sans compter que faire souffrir des animaux pour notre divertissement, c’est si XXème (donc dépassé)

  8. Bonjour, je viens de lire votre article sur ces peluches en vraie fourrure. Bien sur je suis absolument contre de tuer des animaux pour se faire des mentaux de luxe ou sacs de crocodile ! Nous n’en sommes plus aux temps ou le hommes n’avaient que les peaux pour se couvrir. J’avoue avoir eu une veste en loup et hérité d’un vison…J’ai récupéré dans le grenier de grand mère des morceaux de belles fourrures et là je pense qu’au lieu de jeter, pourquoi pas les utiliser pour en faire des objets ? J’en ai donné à la maison des seniors prés de chez moi qui en ont fait chiens de porte coussins etc…c’est de la récupération Maintenant en faire des jouets d’enfants c’est une autre histoire ! Cela peut les inciter plus tard, au goût de vraies peaux et continuer les massacres ! De plus je ne pense pas du tout que cela soit bon pour pour un bébé qui met tout à sa bouche . Alors pitié laisser les jouets d’enfants au naturel, ceux en bois poupées chiffons etc n’étaient as si mauvais. Rappelez vous que nos premiers vieux nounours parfois encore en vie, faisaient la joie des enfants

Moi aussi je donne mon avis