Total mise sur le solaire pour ses stations-service

5.000 des stations-service Total à travers le monde seront équipées de panneaux solaires, visant à assurer en partie leur autonomie énergétique. Greenwashing ou réel engagement du géant pétrolier ?

Rédigé par Pauline Petit, le 20 Nov 2016, à 10 h 23 min

La direction de Total a annoncé vouloir installer, dans les cinq ans à venir, des panneaux solaires dans 5.000 de ses stations-service dans le monde entier. Une manière de réduire son bilan carbone mais aussi de financer sa filiale solaire, Sunpower, dans une mauvaise passe actuellement.

5.000 stations-services Total équipées en panneaux solaires

Ainsi, des panneaux solaires devraient venir équiper 2.500 des stations du géant pétrolier en Afrique, et 1.500 en Europe, dont 800 en France.

Réduire les émissions de CO2 du groupe Total

Philippe Sauquet, le directeur général Gas & Renewables du groupe, a annoncé que ce projet « permettra de réduire nos émissions de CO2 de 100.000 tonnes par an, tout en réalisant une économie d’énergie de 40 millions de dollars chaque année. »

total panneaux solaires

Total installe des panneaux solaires ©M DOGAN / Shutterstock.com – Total

Au total, les panneaux solaires fourniront une énergie de 200 MW, soit l’équivalent de la consommation d’énergie d’une ville de 200.000 habitants, et 50 % de la consommation totale des stations-service.

Total se tourne vers le solaire ?

Cette annonce fait partie d’une stratégie du groupe visant à diversifier ses sources d’énergie. En 2011, Total avait acquis le fabricant américain de panneaux solaires Sun Power. C’est cette filiale qui va installer les panneaux solaires dans les stations-service, pour un montant de commandes de 300 millions de dollars.

Une belle opportunité pour Sun Power, qui connaît des difficultés à décoller. Pourtant, Total avait annoncé, en rachetant Sun Power, vouloir devenir le leader mondial de l’énergie solaire.

Total n’est pas le seul groupe pétrolier à se tourner vers les énergies renouvelables, dans un contexte de baisse des prix du pétrole et d’incertitudes quant à l’avenir de la filière. L’italien ENI investit également dans le solaire ; quant à Shell et BP, ils se tournent plutôt vers l’éolien. La firme BP avait même changé le nom de sa firme, s’intitulant « Beyond Petroleum » (au-delà du pétrole). Opportunisme ou réel signe que l’ère du pétrole est en train de se terminer ?

Illustration bannière : Station-service Total – ©Indochina Studio Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis